AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La tristesse qui me déchire [PV. Milán Željka]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar





Invité
Invité
Sam 20 Aoû - 13:17
Akasuki
Suzuki
& Milán
Željka
La tristesse qui me déchire

L'espoir fait vivre, peut-être reviendra-t-elle

Le garçon me dit qu'il me suivait mais me demanda ensuite si je pouvais marcher et si je ne m'étais pas écorchée. En réalité je l'étais mais malgré tout, je lui fis un sourire, comme si tout allait bien. J'avais un peu mal aux genous mais c'est rien de bien grave. Juste après ça il me plaqua un mouchoir sur le front et commença à essuyer le sang avant de me dire de le faire. Je pris le mouchoir et essuyais en premier le sang de mon oeil et je remontais ensuite jusqu'au front. C'était pas parfait mais déjà mieux. Je rouvrais mon oeil, regardais mon ami

"T'imagines pas à quel point c'est bien de voir avec deux yeux !"

Je me mis à marcher en direction des dortoirs. Finalement arrivés là-bas je demandais à Milán d'attendre dehors le temps que je me change. J'entrais et revêtit ma robe blanche et nettoyais le sang qui restais sur ma peau. Je plaçais aussi un petit pensement. Je laissais mes habits déchirés sur le lit et ressortis de la chambre. Je souris à Milán, fis un tour sur moi-même en disant

"Tadaaaam !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 734
Arrivants
Sam 20 Aoû - 21:24
La tristesse qui la déchire × ft. AKASUKI
Si le sourire qui lui est servi en guise de réponse n'est pas des plus convaincants, le brun n'y fait pas plus attention que ça et se contente de rigoler doucement quand son amie récupère la vue au niveau de son deuxième œil. Juste après, la demoiselle prend les devants en s'élançant vers les dortoirs et le renard la suit tranquillement, main dans les poches. Le trajet n'est pas bien long et ils n'ont pas besoin de se parler pour qu'il soit agréable. Puis quand ils sont arrivés à bon port, on l'arrête soudainement avec pour consigne d'attendre dehors. Il tilte la tête, confus, mais l'hoche tout de suite après. Milán attend donc un certain moment le dos collé contre le mur, aussi sagement qu'un chien de garde.

Awn ! C'est adorable Aka' !

Quand la porte s'est ouverte pour dévoilée sa nouvelle amie en robe, toute prête à virevolter, il faut avouer que monsieur était entrain de sombrer dans les bras de Morphée. Ça ne l'empêche pas d'être assez réveillé pour fanboÿser sur la demoiselle. Il se précipite vers elle dès qu'il est reboosté et n'hésite pas à la reprendre dans ses bras pour un câlin.

Tu es toute mignonne comme ça !

Elle le sera peut-être un peu moins broyée. Surtout que le slovène ne la ménage pas, dès que son câlin / plaquage de rugbyman est terminé, il vient lui patouiller la tête. Akasuki définitivement adoptée.
code by lizzou × gifs by tumblr


DANDELION
→ your dream will come true so keep smiling pretty please solosand

amour sur mady pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 21 Aoû - 2:08
Akasuki
Suzuki
& Milán
Željka
La tristesse qui me déchire

L'espoir fait vivre, peut-être reviendra-t-elle

J'étais sortie et à peine j'eus passé le seuil de ma porte que Milán me complimenta. Selon lui j'étais adorable. Et après, il me prit dans ses bras. Les câlins semblaient être la marque de fabrique de mon ami. Il finit par me dire que j'étais toute mignonne. Je lui rendis son étreinte et me détachais finalement. Je pris sa main et le tirais vers la cafétéria. Je sentis déjà venir la question alors avant même qu'il la pose je répondis

[color:0f56=9966cc]"On va à la cafétéria, j'ai faim"

Puis je m'arrêtais, réalisant une chose. Je fis une moue triste avant de reprendre

"Enfin si tu veux... je veux pas t'obliger hein"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 734
Arrivants
Dim 21 Aoû - 15:58
La tristesse qui la déchire × ft. AKASUKI
Son câlin lui est rendu, laissant le renard euphorique jusqu'à ce qu'il revienne sur terre pour remarquer une main dans la sienne et.. Attendez, il se faisait traîner là ? Un peu, pour ne pas dire totalement, désorienté, Mijo commence à ouvrir la bouche pour demander à son amie ce qu'il se passe. Amie qui lui répond bien vite, le laissant bouche bée. Ils vont à la cafétéria ? Ah. Si la blondinette a faim, elle a faim ! Il faut arranger ça de suite ! Ceci dit, elle ne semble pas de cet avis, s'arrêtant soudainement pour le regarder avec une moue digne de celle d'un chiot tout triste pour lui laisser le choix.

Bien sûr que je veux ! Il faut te remplir l'estomac ! Je te suis, ne t'inquiètes pas !

Que le slovène débite donc, paniqué. C'est même lui qui fini par l'entraîner dans les allés, accélérant considérablement le pas pour l'emmener manger au plus vite. Hors de question qu'elle se sente mal d'avoir pris les devants ! Surtout qu'il est faible devant les gens tristes. Très, trop faible.

Puis, pff, qui n'a jamais faim, hein ?

Paniqué, effectivement. A un point où quand monsieur se veut rassurant, c'est presque à lui qu'on devrait assurer que tout va bien.
code by lizzou × gifs by tumblr


DANDELION
→ your dream will come true so keep smiling pretty please solosand

amour sur mady pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 21 Aoû - 19:26
Akasuki
Suzuki
& Milán
Željka
La tristesse qui me déchire

L'espoir fait vivre, peut-être reviendra-t-elle

Milán dit à toute vitesse, limite paniqué qu'il voulais et qu'il fallait me remplir l'estomac. Il me dit qu'il me suivait et pourtant peu après, je finis par être tirée. Il parla encore une fois alors que nous courrions, il me demanda qui n'avait jamais faim. Je suppose qu'il s'agissait d'une question réthorique alors je ne répondis pas.

Il ne nous fallut pas longtemps pour arriver. Alors je lâchais sa main et déposais un petit bisou sur sa joue, lui fis un grand sourire et le remerciais. J'allais me servir. Ce n'était rien de bien fameux. Un peu de purée et une saucisse. J'allais m'assoir à une table et commençais tranquillement à manger
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 734
Arrivants
Dim 21 Aoû - 21:59
La tristesse qui la déchire × ft. AKASUKI
Ils arrivent relativement vite à bon port, à savoir la cafétéria où ils n'ont plus besoin de se tenir la main et où Aka lui embrasse la joue. Un sourire et un merci plus tard, la voilà disparue auprès du self. Le renard la suit du regard quand la blondinette se sert, encore quelques instants quand elle s'installe pour manger. .. Est-ce qu'il doit la laisser seule désormais ? Il penche la tête sur le côté, les lèvres étirées en une seule ligne. Ça en a tout l'air. Il aurait dû lui rendre son sourire et tourner les talons quand elle a détalé vers les selfs. Il rigole donc de lui-même, planter là à attendre un ordre et confus quand ce dernier ne venait pas. En tout point, Milán ressemble à un chien il faut croire. Le brun s'étire donc un moment avant de songer réellement à quitter les lieux et laisser ses jambes le raccompagner jusqu'aux dortoirs. L'envie de manger n'est pas là, celle de photographier non plus. Il n'y a que son lit qui lui fait véritablement envie et Mijo ne va pas se priver de le retrouver. Adieu très chère et douce productivité !
code by lizzou × gifs by tumblr


DANDELION
→ your dream will come true so keep smiling pretty please solosand

amour sur mady pour l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: