AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: High School :: Bâtiment II :: Dortoirs des garçons :: Chambre n°2 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un nouveau coloc' ! | Marco

avatar
★ (Time Left) : 627
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur




Kai Rainsword
Administrateur
Mar 27 Sep - 14:14
❝ Dommage que ce ne soit pas le bon jour... ❞
I feel blood in my veins like something horrible for me... yes, I like people who smile when  it rains....


Kai pleurait dans son lit. Aucune raison apparente et pourtant, c'est ainsi qu'il fit la connaissance de son nouveau colocataire. Lui qui avait prit l'habitude de sa petite solitude et de son petit confort, il ne remarqua l'intrus qu'en entendant la porte claquer. Il leva alors ses yeux encore rouges et ruisselants de larmes vers l'étranger.

Il n'en avait que faire en cet instant. Il était juste mal, mal à n'en plus finir. Ô, tout allait bien avec son petit ami, il était même sur un nuage. Il avait juste aucune idée du pourquoi de ses larmes, c'était venu sans qu'il ne s'en rende compte. C'était juste là. Voilà, maintenant, en cet instant, il pleurait parce qu'il avait mal. Mal et c'est tout. Un chagrin d'un enfant perdu.

"B-Bonjour"


Qui avait aussi du mal à articuler correctement.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 212
Seraphins
Jeu 29 Sep - 11:13
Marc était volage, incapable de consoler quelqu'un et la plupart du temps, il s'en fichait. Cela ne l'empêche pas d'être qu'un connard et voir son nouveau colocataire, les larmes aux yeux, ne le laissait pas indifférent. Il soupira en posant sa valise, presque trop habituellement, sur le lit. Ses pas se dirigent avec un naturel vers le petit homme qu'il enlace d'un bras sur le dessus de son épaule. Par quelle phrase commencer ? Il n'en a pas la moindre idée. Une simple mondanité comme "salut, ça va?" serait inapproprié vu le contexte. En plus de cela, ils ne se connaissent pas et il impose déjà un rapprochement physique. Pourquoi agissait-il ainsi? Ce n'était pas dans son habitude non plus de ce soucier à ce point d'un autre que lui. Autre que charnellement et intellectuellement parlant. Il n'était pas plus intéressé que cela par le jeune homme, à y voir de plus prêt, il n'avait rien à envier. Il toque donc pour la chose la plus simple du monde et décide de débrancher son cerveau de toutes réfléxions.

- Je suis Marc, ton nouveau colocataire. Que se passe t-il?

Histoire de ne pas commencer l'année sur les mauvais chapeaux de roues. On ne sait pas, peut-être qu'il s'agissait d'un petit être fragile et qu'il allait devoir supporter ses crises d'angoisses, de pleurs et de rires pendant le reste de l'année. Si c'était le cas, il n'y ferait bientôt plus attention et vivrait sa vie seul dans un dortoir à deux, cela ne le dérange pas plus que cela au fond. Marc a toujours été un solitaire.

- Si je peux t'aider.

Sur ces mots, il se lève et se dirige vers sa valise qu'il ouvrit, affaires soigneusement pliés et rangés par catégorie. Maniaque, vous avez dit? Pas qu'un peu.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 627
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur




Kai Rainsword
Administrateur
Dim 9 Oct - 10:47
❝ Dommage que ce ne soit pas le bon jour... ❞
I feel blood in my veins like something horrible for me... yes, I like people who smile when  it rains....


Kai sentit la présence à coté de lui que lorsqu'il lui adressa la parole. Il ne le remarquais d'abord pas, trop bouleverser pour répondre ou même enchainer une phrase construite. Il ne semblait pas méchant d'un premier point de vue, du moins qui aurait envie de donner des coups de pieds à une personne presque à terre. Même le plus dur des connards aiment les challenges. Il relève alors ses yeux pour le regarder. Il semble atypique avec ses cheveux bleus et ses yeux tout aussi attrayants. Il le laisse un peu sans voix, il doit l'avouer. Il n'avait encore jamais vu de personne avec autant de particularités sur un même endroit.

"Je m'appelle... Kai."

Il n'avait pas besoin d'en savoir plus actuellement. Mais voilà que la chaleur qui le rassurait légèrement s'éloigne de nouveau de lui. Il l'observe donc défaire sa valise, comme s'il s'agissait du premier jour de l'année. Il est vrai qu'il n'avait pas l'habitude de voir cela et surtout, que maintenant, il serait plus compliqué pour que Miharu vienne dans sa chambre. Il soupirait doucement à cette idée qui ne lui plaisait guère.

"Tu es là quand? Je veux dire... tu es là entre les cours, que le soir, ou jamais?"

Il ne voulait pas paraître impoli, mais il avait surtout besoin de la présence de son homme, en tout cas la nuit, et cette nouvelle entité dans sa chambre pourrait simplement l'embêter plus qu'autre chose.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 212
Seraphins
Ven 21 Oct - 18:10
Marc se sentait effectivement de trop subitement. Il soupirait presque trop nonchalamment. Il avait tenter d'être altruiste avec quelqu'un et visiblement, cette personne n'était pas adaptée pour ce moment qui était rare dans la vie du lycéen. Tant pis pour lui devrait-il penser à l'heure actuelle alors que ses affaires trouvaient leurs place dans un coin de la commode. Il semblait l'ammenagée comme lui le désirait, sans se préoccuper des affaires déjà présentes. Après tout, il était l'invité, du moins il se l'était mis en tête à présent.

Il se tourna vers le petit brun, reprenant son air hautain et désintéressé de la situation qui était celle devant lui.

- Je ne sais pas encore, il y a un couvre feu?

Il n'était pas dépourvu d'un sens de l'humour bien à lui. Il connaissait évidemment les horaires des couvres feux, mais c'était là un objectif pour lui demander quelles étaient ses réelles intentions. Il se tourna face à lui et le jugea sans aucunes gênes, le détaillant de la tête au pied.

- Tu sembles faible. Tu as probablement un petit ami à voir, c'est ça? Alors tiens, mon numéro. Envoie moi un message quand tu ne souhaites pas me voir débarquer. Je ne tiens pas à ce que tu m'imposes la laideur de tes ébats à mes pauvres yeux.

Il lui tendit un petit bout de papier ou était inscrit son numéro rapidement. Il en avait déjà plusieurs en réserve, histoire de les donner aux jolies filles qu'il croiserait, mais pour l'instant, l'heure n'était plus à la discussion.

- Kai, c'est ça? Tu es de quel clan?

Quoi qu'à la vue de son uniforme, il semblait du clan des renards. C'était bien sa veine, ces êtres hautain et fragile, il n'aurait pas pu trouver mieux remarque. Il sourit doucement, devenant subitement un agneau alors qu'il s'asseyait à ses cotés.

- Tu peux me raconter tes problèmes, comme tu le vois, je suis à l'écoute du coeur.

Il montra la couleur de sa cravate rouge alors qu'il souriait faussement à son nouvel .. ami.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 627
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur




Kai Rainsword
Administrateur
Mer 18 Jan - 11:31
❝ Dommage que ce ne soit pas le bon jour... ❞
I feel blood in my veins like something horrible for me... yes, I like people who smile when  it rains....


Kai réfléchit. Un couvre-feu.

"Je ne pense pas... Je ne l'ai jamais remarqué sinon."

Il devrait le savoir, non ? Il n'était pas là depuis longtemps? Généralement, les gens récents sont de couleur orange et non rouge... Quoi qu'il en soit, Kai soupira. Il n'avait pas le coeur à s'en occuper, ni à se prendre la tête. Il récupéra le bout de papier que le garçon lui tendit sans grande conviction, le gardant dans sa main. C'était normalement gênant de parler de relation sexuel  face à Kai, mais là, il n'avait pas l'envie d'être gêner. L'envie de rien tronait sur son visage.

Malgré cela, il fut étonné que l'autre s'installa à coté de lui et commence, ou plutôt continue, de parler et raconter sa vie. Kai cligna des yeux et parla donc naturellement une fois la surprise passée.

"J'ai l'impression d'avoir... perdu quelque chose."

C'était réellement le cas, mais comment l'expliquer?

"Je me sens mal pour la mort d'un animal de compagnie. Le mien ? Surement. Dans tout les cas, ce qui me perturbe le plus c'est mes mains... Ce souvenir est flou, mais j'ai des.. plus petites mains. Comme si je n'avais pas été toujours de cette taille, tu comprends?"

Non ,bien sûr qu'il ne comprends pas. Qui comprendrait sans le prendre pour un fou ? Il soupira et ferma les yeux.

"Tant pis, laisse-tomber."

et il se laissa tomber contre le lit, recroquevillé.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 212
Seraphins
Ven 17 Fév - 11:47
Il ne comprenait pas vraiment non. Ce genre de choses le dépassait pleinement. Il n'avait pas conscience d'un monde où il ne pouvait évoluer autrement que comme le centre de l'attention, que comme le drageur de service, que comme l'homme au miles saveurs et senteurs de son corps. Il était juste dans l'incompréhension totale de la situation de son colocataire. Mais, comme dis plus tôt, il se décida à rester compréhensif, conciliant, et puis surtout... Il ne voulait pas qu'il l'embête pour les jours, les mois à venir. Qu'il soit un poids...
Car avant le coté social, c'était surtout le coté pratique qui l'intéressait. Le coté où il n'aurait pas son colocataire sur le dos. Il répondit en plus à la moitié de ses questions. Bien, son clan, il devra le deviner en regardant ses vêtements et ce n'était pas dur en voyant qu'il oscillait entre le orange et le violet.

- ...

Il regarda son coloc' de nouveau en proie avec lui-même et décida que c'était le bon moment pour mettre les voiles. Il en avait assez fait, son caractère docile avait ses limites, lui aussi. Il se redressa.

- Ecoute mon ga', parles-en à ton homme, okay?

Il leva les yeux au ciel, pris ses mentoles -du moins ceux qui lui restaient- et sortit de la chambre.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 627
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur




Kai Rainsword
Administrateur
Jeu 30 Mar - 14:32
❝ Dommage que ce ne soit pas le bon jour... ❞
I feel blood in my veins like something horrible for me... yes, I like people who smile when  it rains....


Sa dernière phrase le fit sourire, puis rire. Nerveusement. Il rattrapa Marc-Antoine par le bras et le fixa droit dans les yeux.

Kai se plongea alors dans une reflexion interne. Il pense que son colocataire ne s'intéresse pas à lui, ni à ses véritables problèmes, c'est surement le cas. Mais aujourd'hui, il avait besoin de parler et Marc ferait très bien l'affaire pour éponger ses doutes, sa rage et ses questions. Peut-être même ses conneries. Il avait besoin de décharger et c'est avec force qu'il rassit l'homme sur son lit, le relachant de sa pression sans quitter son regard, silencieux. L'enfant qui était peu sûr de lui, au bord de la crise de nerfs, venait juste de partir en fumée par les simples mots "parles-en à ton homme".

- "Parlons donc de cet homme."

Tout va bien, 'nest-ce pas? Surement qu'à force de se le répéter, les choses iront mieux. C'est souvent ce qu'on dit dans ces cas là. S'en convaincre était déjà une bonne idée, mais si on y arrive pas? Il nous reste quoi, hein ? L'action, juste l'action et rien d'autre.

Miharu... Il le hante. Plus il y pensait et plus il avait du mal à retenir ses larmes. L'imaginer dans les bras d'un autre, même si c'était contre sa volonté, pendant tout ce temps... lui donnait envie de vomir, et d'hurler. Les deux en même temps. Pendant un an... Comment avait-il pu lui cacher cela? C'était beaucoup trop à encaisser pour lui.

- "Couche avec moi."

Kai se mit à rire de son desespoir. Il était donc rendu là, à ce point. Vouloir s'évader en faisant les mêmes conneries, s'envoyer en l'air avec le premier venu pour oublier le trou béant qui envahissait sa poitrine. Il prit son coussin et hurla dedans un bon coup avant de le remettre sur le lit. Marc devait le prendre pour un fou, peu importait réellement en cet instant.

- "Mon petit-ami m'a trompé pendant un an. Et je suis censé accepté ça. Il aurait pu m'en parler avant ! Non. Il aurait DÛ."

Et il pleura encore. Il continuait de se lamenter, inconsolable. Il y a quelques heures, quelques jours encore, il était sur un petit nuage. Merde.

- "Fais chier."

Et il tira Marc-Antoine à lui, plaquant ses lèvres contre les siennes. Et bordel, il le dira dans trois mois à Miharu, et lui non plus, n'aura rien à dire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 212
Seraphins
Sam 1 Avr - 16:05
Si il y a bien quelque chose auquel il ne s'attendait pas, c'était ce baiser. Marc resta idiot un moment. Il analysa chaque mot, chaque virgule et sens de phrase. Y avait-il quelque chose qui lui permettait d'avoir pu penser qu'il était partant? Certes, il n'était pas contre ce rapprochement mais... on ne résout rien ainsi. Il ne s'aidera pas. Alors, il le repousse, et le fixe, comme une mère jugeant avec accusation son enfant.

- Tu es sérieux? Je peux comprendre que tu souffres, que c'est la merdre d'être cocu... mais au pire, rompts? Et si tu me sors le coup du "Je l'aime trop pour ça"bah puise dans cet amour de quoi lui pardonner.

Puis il y avait surtout "je ne veux pas me retrouver téléporter avec la gaule" qu'il venait de lui mettre rien que part ce baiser. Marc est un homme, après tout et avant tout. Les petits plaisirs de la vie, qui se font rares en ce moment, lui donnait pas grand chose pour arriver à ce point à remonter son caleçon. Aaaah, il avait intérêt à se résonner ce gosse. Sinon... Il était un homme, point. Humain, en plus de cela. Il resisterait surement pas deux fois aux assauts d'une si belle chair gracieusement offerte.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 627
Administrateur
Voir le profil de l'utilisateur




Kai Rainsword
Administrateur
Sam 27 Mai - 15:37
❝ Dommage que ce ne soit pas le bon jour... ❞
I feel blood in my veins like something horrible for me... yes, I like people who smile when  it rains....


Il resta d'abord idiot, puis muet. Il cligna des yeux une ou deux fois, les bras toujours enlacer contre son cou. Il venait vraiment de lui donner un conseil sage et avisé? N'était-il donc pas celui dont on parlait toujours comme "un chaud lapin hypocrite et imbu de sa personne qui ne pense qu'à coucher" ? Bien que long le surnom, rien de tout ce passage ne l'avait préparé à ce que des paroles si sages viennent percutées sont esprits. Il déglutit et s'écarta, remettant les pensées droites dans son esprit.

Ok, il n'était plus capable de coucher avec cet homme, simplement parce que sa colère avait diminuée pour laisser place à la tristesse et qu'au lieu de vouloir s'abandonner dans les bras d'un autre, il voulait récupérer ceux de son homme... ou mourir. La deuxième option était terriblement tendancieuse et il se laissa bercer par cette envie de longues minutes.

"Tu as raison... Je devrais prendre du recul."

Non loin d'une dépression post-traumatique, il devait prendre sur lui et refaire mentalement tout le trajet effectué ces derniers mois et connaitre le vrai du faux, ce qui en valait la peine ou non et surtout, la sincérité de cette homme qu'il pensait honnête.

Il inspira grandement et se leva pour se changer en une vitesse fulgurante avant de se retourner vers son colocataire pour le remercier d'un sourire. Il ne serait pas son plan cul, mais bien potentiellement un ami sur qui compter.

"Je t'en dois une."

Ha ça oui, il lui devait même de ne pas avoir gaché son avenir amoureux pour une stupide partie de jambes en l'air. Merci, Marc. Merci pour tout.

Il sortit de la chambre, se dirigeant vers ses cours et ce toit qui le hantait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: High School :: Bâtiment II :: Dortoirs des garçons :: Chambre n°2-
Sauter vers: