Heart on fire ft. Kai-chan

 :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Miharu Niwinski
Kitty l'admin
avatar
★ (Time Left) : 325
Dim 6 Nov - 13:01
Heart on Fire#Kai-chanLe chat laissa son regard se perdre doucement dans l'étendue de la nuit. Il sentait un besoin de se reprendre alors que l'hiver était venu. Depuis ce passage au gueuloir, il avait fait tête basse. Il ne voulait pas être remis dans le feu de l'action tout de suite et un temps calme ne pouvait que lui offrir du positif. Alors il avait passé 3 jours à sécher les cours et accusait les heures de colles. Une bouteille traînait vide à côté de lui, anciennement rempli de rhum comme un substitut d'herbes à chat. Ses oreilles étaient basses et sa queue bougeait.

Il n'était pas prêt à une guerre.

Il vivait dans un monde de paix, et il n'aurait pas voulu en sortir, jamais. En sortir signifier perdre le calme qu'était sa petite vie. Il regrettait presque d'avoir parfois un cœur et une bouche trop ouverte. Il se sentait stupide d'avoir agi. Ce n'était pas vraiment son problème non?

Avec un soupir lasse de se creuser malgré lui la tête, il se redressa contre le grillage du toit. Il ferma les yeux et laissa sa main remettre ses cheveux roux en arrière. Il devait se calmer et arrêter de vivre dans un noir. Il avait besoin d'un peu de lumière. Et c'est ainsi qu'il put rouvrir les yeux sur celle de sa vie. Une petite bouille d'ange, un sourire sympathique et une gentillesse à toute épreuve... Des fois il se demandait bien pourquoi il l'avait choisi. Il le laisserai sûrement tomber un jour... Il ne lui suffirait pas pour toujours, si?

Lui, son caractère de merde, ses ennuis et ses promesses.

Il sourit toutefois de le voir face à lui.

« Hey Kai-chan. »
© 2981 12289 0



La plus belle signas, mais un peu grosse:
 

Merci à Kai-chan pour la signa & sa rose!
Revenir en haut Aller en bas
Kai Rainsword
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 1071
Dim 6 Nov - 18:18



       
ft. Miakun & Kai

       
Two month

       

       Il voulait s'en souvenir. Passé des heures à la bibliothèque lui avait largement suffit pour imaginer au court des nombreuses pages de contes, cet instant qu'il attendait tant. Ces lumières, ces promesses, ce regard, ce baiser; Cet instant. La magie de l'endroit, la magie de sa compagnie et la magie des multiples sons trop fort pour ses oreilles qui le feraient frissonner d'un plaisir sans nom. Il s'y voyait déjà, perdus dans cette foule ou seuls sur un toit. Évidemment, il ne s'y voyait pas sans lui et les seules fois où il avait imaginé l'un de ses instants de la saison nommé hiver, il ne les avait passés sans son chat. Il restait cependant une ombre au tableau, alors que ses yeux quittaient les lignes succulentes pour ses pensées.

Il ne savait pas réellement comment aborder le sujet avec Miharu.

Dit comme ça, les choses pouvaient paraître banales. Une simple demande de rencontre pour aller dans l'un de ses endroits qui ouvraient mystérieusement pour l'occasion. Cela devenait presque une habitude pour eux. Une habitude. Cette pensée lui fit fermer son livre et appuyer ses bras dessus alors que ses joues s'empourpraient d'un rouge gourmand. Son regard et ses pensées étaient de mèches pour imaginer de nouveau cette scène où il lui tiendrait la main et sursauterait devant ces bruits assourdissants illuminant le ciel -comme si malgré qu'il s'y attende, cela le surprendrait toujours-. En réalité, c'était son premier feu d'artifice. Son premier hiver. Il ferma les yeux et se retrouva un instant seul avec ses pensées.

Depuis qu'il avait retrouver un souvenir, ce souvenir dont la douleur était partie depuis maintenant quelques jours, sa vision du monde qui l'entourait était... différente. Il avait cette notion. Cette notion de temps. Il avait presque peur d'être le seul à la posséder à présent et cela l'effrayait plus que tout.

Car cela faisait deux mois qu'il sortait avec Miharu.

Il rouvrit les yeux et observa devant lui. Comment lui dire? Comment lui faire comprendre? Comprendra-t-il seulement. Les idées, les pensées, l'abstrait même faisaient partis de ses maux qui le rongeaient à présent. Il respira de nouveau, comme si son souffle avait été happé hors de sa poitrine, hors même de l'espace temps qui était le sien. Il fallait qu'il agisse de toute évidence. Alors il remit soigneusement le livre en place, mais ses pas ne le guidèrent pas hors des étagères de cette bibliothèque. Son regard avait trouvé un autre livre, intitulé "Douceur d'antan". Sa main trouva l'ouvrage et l'autre le caressa comme un souvenir passé et oublié. Encore une fois, cette histoire de mémoire? Quelques pages feuilletées et il fut absorbé par l'histoire de Carine et Paul. Deux amants livrés à eux même sur un bateau à la dérive. Carine fut gravement blessée au court du périple. Ce n'est qu'en cet instant où Kai reprit son souffle qu'il leva les yeux de ce livre et observa qu'une heure s'était écoulée. Si longtemps? Il était à présent en retard.

La panique le gagna soudainement alors qu'il reposa le livre à regret, traversant les étales de la bibliothèque pour se diriger sur le toit. Grandes foulées, souffle court, il bouscula quelques personnes au passage sans même se soucier de leur présence. Il ne put trouver le repos que lorsqu'il aperçu la chevelure rousse, toujours à l'attendre sur le bout de bâtiment. Se penchant en avant, posant ses mains sèches contre ses genoux déjà légèrement pliés, il capturait l'air dans ses poumons.

Sa voix résonna au fond de lui comme au premier jour de leur rencontre, où plutôt, comme le premier Je t'aime. Comme la première fois que ce surnom avait effleuré ces oreilles et coloré ses joues comme en cet instant. Il se redressa et croisa son regard. Un courant électrique passa en lui, de ses pieds jusqu'à ses mains, réveillant ses sentiments enfouis profondément, ancrés en lui.

"H-hey Miakun."

Comme à son habitude, encore une fois, il ne put prononcer sans bafouiller son nom, son surnom même, dans ce genre d'instant. Son regard émeraude pâle, sa carrure d'homme et son timbre de voix.. tout avait été façonnés pour le séduire, pour le rendre abominablement accro à chaque parcelle de cet être. Et cette dépendance le rendait incapable de ne pas être ridicule, gêné, immodérément faible. Pourtant, ils n'étaient pas si différents physiquement. Kai n'était pas chétif, il était certes plus petit, mais pas au point de nécessité sa protection ainsi. Il était sensible et de ce fait, facilement atteignable pour coloré ses joues, mais au point de ne plus savoir parler. L'attraction que provoquait Miharu sur le jeune homme était au dela du réel. Au delà du temps.

"Si je t'ai demandé de venir... ici, c'est pour te demander quelque chose."

Son regard se perd, se concentre sur la grille pour ne pas croiser son regard une nouvelle fois et pouvoir se concentrer sur ses mots qui peinaient à trouver la sortie. Il ne s'était pas approché de la musculature rousse pour cette raison également. Garder encore le fond de ses pensées, les idées claires et ne pas tout oublier dans ses bras, une énième fois. Ce monde aussi avait été façonné pour cela?

"Ce soir, quelque chose de spécial... se passera au dessus de nos têtes et j'aimerais.. partager ce moment avec toi..."

Il serait peut-être temps que tu le sortes. Deux mois. Deux mois. C'était peut-être rien. Peut-être qu'il ne fallait pas en faire une formalité et pourtant, tu aimerais. Tu aimerais qu'il sache. Qu'il comprenne. Qu'il te rassure peut-être. Savait-il, lui aussi ? Avait-il cette notion de ce temps-là ? Tu avais déjà oublié ce que cela faisait de ne pas voir le temps passé... Deviendrais-tu différent? Cette différence, au delà de ton style vestimentaire actuel. L'avait-il remarqué? Cette différence ne vous séparera pas, voilà déjà une certitude mais...

Il sursauta en entendant le premier bruit s'élancer dans le ciel. Comme il l'avait prévu, il s'y attendait, mais cela l'avait surpris quand même. C'est donc les larmes aux yeux d'émotions qu'il ose enfin le regarder de nouveau dans les yeux, un léger sourire perçant ses lèvres.

"Joyeux deux mois, Miakun."

Et il espérait ne pas tout gâcher.

       
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
       


J'aime, j'suis fab. un dessin de Aislinn de l'amour ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Miharu Niwinski
Kitty l'admin
avatar
★ (Time Left) : 325
Dim 6 Nov - 20:09
Heart on Fire#Kai-chanJuste un instant, oui, juste un instant... Miharu avait cru que son cœur allait éclater, que son corps allait s'effondrer, que ses mots s'écraseraient, que ses pensées s’enterreraient. Mais pour le moment, il renaissait. Plus grand, plus fort, plus puissant, il en aurait pleuré. Est-ce que son être pouvait être plus détourné de ses tourments, est-ce qu'il était possible de créer une image aussi angélique alors que l'être atteint sortait à peine des tréfonds? Il ne savait pas, il s'en foutait, il était Miharu, il était instinct.

Et sans aucune hésitation, il se redressa, il se mit simplement face à lui. Ses yeux pénétrèrent les siens et aucun sourire n'était sur ses lèvres. Les boom retentissaient dans le ciel alors que son cœur les suivait. Boom, boom. Il n'avait jamais battu aussi fièrement. Et pourtant, ce n'était ni la première, ni la dernière fois qu'il le traînait dans un autre monde, qu'il l'engloutissait de sa candeur, de son essence. Il s'en serrait douché si c'était possible, non, il venait de prendre la plus belle douche froide de sa vie. Boom, boom, boom tout les soucis sont perdus, finis.

Toutes ses couleurs, tout ses retentissements, rien n'étaient pareils à ce qu'il se passait dans sa tête, dans son souffle, dans ses pensées. Le temps, le temps, il ne le connaissait pas, il s'en fichait normalement... Mais là, maintenant, il se promit de compter, il se promis de ne jamais oublier que cela faisait merveilleusement deux mois, deux magnifiques et longs mois que lui et cet être de lumière était ensemble. Il lui sembla l'éternité mais il se laissa à sourire. C'était fin, c'était cru, c'était lui.

Au diable les autres, au diable cette révolution, au diable les solutions... Sous cette pluie de bonheur, il avait un message de Dieu qui bondissait dans son cœur. Il n'y avait pas de mot, mais il y avait une promesse dans ces deux mots : deux mois. Cela rebondissait dans son être. Deux mois. C'est peu, et c'est beaucoup, c'est un bout dans le temps qui croie chaque jour un peu plus. Il ne fallait pas le perdre de vue, jamais. Car avec lui, ça irait. Mais il n'était pas capable de penser avec plus d'intensité...

Instinct. Il l'embrassa avec passion. Instinct. Il le pressa contre lui. Instinct, tout se passa en un instant.

Même le ciel suivit leur échange avec douceur... Les booms se calmèrent le temps qu'il retrouve son souffle. Il s'écarta légèrement, sans quitter le bonheur de cette chaleur contre lui. Quel bonheur. Quel oubli de tout. Il était sur terre comme au paradis, et rien de satanique ne conduirait à autre chose. Il n'y avait pas de fruit défendu, il l'avait déjà assez croqué. Maintenant c'était le temps de simplement se plonger regard contre regard, et de prier que jamais ils ne se trouvent séparé.

« Est-ce que c'est possible de me faire plus plaisir que cela..? » Il lui sourit sincèrement, que lumière. « Joyeux deux mois Kai-chan. »
© 2981 12289 0



La plus belle signas, mais un peu grosse:
 

Merci à Kai-chan pour la signa & sa rose!
Revenir en haut Aller en bas
Kai Rainsword
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 1071
Dim 6 Nov - 21:53



     
ft. Miakun & Kai

     
Two month

     

      Les larmes affluent, beaucoup trop. Avec intensité, avec passion. Autant que ses lèvres contre les siennes. Autant que cette chaleur. Que cette envie. Que cette fougue. Il ne veut pas l'oublier. Il ne veut jamais oublier. Il veut encore presser son corps contre le sien et que cette chaleur qu'il lui procure reste à jamais. Que cette même flamme anime son regard, encore et encore. Et comme à chaque contact, il oublie la notion du temps, il oublie le pourquoi il est ici et comment il est arrivé. Il oublie même jusqu'à ses soucis.

Rien n'est dans ses bras. Rien ne sera que le confort qu'ils procurent. Rien ne serait plus parfait que ses bras. Rien ni personne d'autre. Ô grand jamais tu ne laisseras quelqu'un t'enlever ton homme.

Tu l'observes et ne cesse de pleurer devant le soulagement. Il sait. Il comprend. Il sait.

"Je suis tellement heureux."

Et même si le feu d'artifice est déjà terminé, tu reviendras en voir d'autres avec lui. Encore et encore, les années d'après et peut-être même toute une vie s'il le faut. Ou deux ou plusieurs, car visiblement, rien n'a de temps ici, tout est eternel. Pourquoi penses-tu ainsi ? Tu fronces les sourcils et t'écartes légèrement, brusquement un léger mal de crâne te perturbe et t'assailles, te faisant perdre ton équilibre. Quelque chose se produit ou simplement une fausse alerte? Tu fermes les yeux en espérant que ton mal-être cesse.

     
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
     


J'aime, j'suis fab. un dessin de Aislinn de l'amour ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Directeur
Storyteller
avatar
★ (Time Left) : 812
Dim 6 Nov - 21:53
Le membre 'Kai Rainsword' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile/Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Miharu Niwinski
Kitty l'admin
avatar
★ (Time Left) : 325
Jeu 10 Nov - 11:02
Heart on Fire#Kai-chanL'instant se brise. L'émotion est terni par un rebond qui semble atteindre la tête de son aimé. Il s’inquiéta automatiquement, après tout Kai était la personne qui lui était et lui sera le plus important. Il le tira contre lui et sa main se calqua calmement dans ses cheveux. Il mit son front sur le sien, pour le regarder dans les yeux, pour nullement perdre même pas une seule brèche de son regard. Il avait besoin de comprendre tout ce qu'il passait dans sa tête et ainsi l'aider au mieux.

« Les feux d'artifices te font mal aux crânes Kai-chan ? »

Il caressa avec une douceur infinie la joue du jeune garçon, se perdant peu à peu dans ses yeux. Il aimait tellement, il se sentait si vivant, si bien, si animé. Il ne le quitterait jamais, aussi long jamais pouvait être. Par ce que deux mois c'était passé comme ça. Comme un brin dans l'univers, comme un bouleversement dans sa vie. Il resterait à ses côtés. Il respirerait à ses côtés. Il ferma les yeux.

« Tu peux me le dire si tu veux qu'on rentre... Sinon... on peut manger un peu ici ? »

Il s'assit sur le sol et le laissa tranquillement descendre contre lui. Il caressa son dos avec douceur et le pressa quoi qu'un peu fort contre lui. Il montra de sa queue une petite box où se trouvait les quelques restes de son goûter, le partager n'était pas un problème.

« On peut grignoter un peu non ? »
© 2981 12289 0



La plus belle signas, mais un peu grosse:
 

Merci à Kai-chan pour la signa & sa rose!
Revenir en haut Aller en bas
Kai Rainsword
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 1071
Mar 15 Nov - 10:13



ft. Miakun & Kai

Two month


Et puis, comme c'était venu, la douleur partie, emportant avec elle cette tristesse et cette douleur. Pourquoi avait-il été triste, déjà ? Il ne s'en souvenait plus. Il ne se souvenait même plus de la douleur, ni des raisons de ses questionnements sans cesses. La vie était ce qu'elle était, il n'y avait nul autre chemin à parcourir, pourquoi donc chercher alors un autre chemin. Les larmes toujours présentes sur ses joues, il ne comprit pas la raison de ses pleurs ni de son mal de crâne incessant depuis des jours.

"Non, non. Ce moment est merveilleux."

Pourquoi en serait-il autrement. Un sourire remplace tes larmes et tu te prends même à rire doucement, un rire mélodieux.

"Oui, mon gros chat, tu as faim je sais."

Kai lui ébouriffa les cheveux alors qu'il s'appuya sur son épaule pour se redresser et parcourir les quelques mètres qui le séparait de la victuaille. Il se rassit ensuite près de celle-ci en observant le ciel s'illuminer encore une fois.

"... Magnifique."

Ce moment, il l'avait tant attendu et c'était beau, magnifique, parfait. Il observa les couleurs de son costume redevenir violet pourpre et sourit légèrement. Evidemment, sa place était ici et nulle part ailleurs. Il attendit que Miakun le rejoigne et se lova contre lui.

"Je t'aime."

Encore une fois, ces mots d'amour, ces mots de tout les jours...

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.


J'aime, j'suis fab. un dessin de Aislinn de l'amour ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Miharu Niwinski
Kitty l'admin
avatar
★ (Time Left) : 325
Jeu 17 Nov - 18:56
Heart on Fire#Kai-chanMiharu fronça les sourcils... Il restait tout de même inquiet d'avoir vu son adorable Kai ainsi mis sous peine d'un mal de crâne. Mais au final, son sourire lui réchauffa son petit cœur de félin. Il prit appui sur sa main et alla se rapprocher de son cher et tendre. Il se cala contre le vitraille et se laissa à ouvrir ses bras en attendant de sentir le poids chaud qu'était Kai. Il sourit d'aise en le sentant ainsi. Il ferma les yeux et profita de la sensation. Mais le vert pomme n'attendit pas longtemps et réapparut pour se teinter de milles et une couleur, le ciel berçant son bonheur et les mots si appréciables de Kai.

« Moi aussi. »

Il mit son menton dans le haut de tignasse brune et sourit comme un bien heureux. Il l'était, alors il avait le droit de se laisser à ce genre de faciale ridicule.

« Moi aussi je t'aime Kai-chan. »

Il passa ses bras bien autours du petit corps et profita avec tendresse de son odeur, de son être, de tout ce qu'il était. Il n'y avait pas meilleure place qu'ici. Il en était intimement assuré.

« Tout est parfait quand tu es là. »

...Enfin sauf le bruit de son estomac.
© 2981 12289 0



La plus belle signas, mais un peu grosse:
 

Merci à Kai-chan pour la signa & sa rose!
Revenir en haut Aller en bas
Kai Rainsword
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 1071
Ven 23 Déc - 14:52


   
ft. Miakun & Kai

   
Two month

   

    Il rit, détendu par l'athmosphère que lui procurait son âme. Il sourit en relevant la tête pour venir capturer ses lèvres, l'instant du moment présent gravé dans sa mémoire.

"Tout est parfait, merci pour ce moment."

Il en était sûr et certain, cela resterait ainsi. Il n'y avait aucune ombre au tableau. Il ferma les yeux pour prolonger le baiser. Sa langue se mélangea à celle de son amant et ce moment était réellement parfait. Il rompit le baiser à cause du bruit de l'estomac de son cher et tendre.

"Mangeons, d'accord?"

Et il entama d'ouvrir les repas proposés, s'émerveillant à chaque denrée. Il croqua dans quelque chose de mou, sans réellement comprendre sa composition...

"C'est quoi?"

Etait-ce censé être mou, déjà de base? Il sourit. C'était bon, ça va.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   


J'aime, j'suis fab. un dessin de Aislinn de l'amour ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ces vérités étranges qui parfois vous traversent l'esprit
» set my heart on fire like gasoline. (dr)
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Recherche open : Fire & Shadow
» fate testarossa,vita chan et les autres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: