RèglementAvatarsPredefinisGuide du nouveauPartenariat
nara-shi
Depuis la nuit des temps, quelque part au fond du monde, se trouve Nara. Nara, petite île qui referme une ville de caractère, réputée auprès des monstres de tout les horizons, et de tout les endroits de la Terre, pour son lycée. Il y accueilles les êtres de la nuit, quels qu'ils soient, pour les former à devenir des êtres exemplaires du monde sombre et effrayant. Du passé, du présent, ou du futur, chacun vient à se côtoyer sur cette île intemporelle où nul ne grandit, nul ne voit le temps passé, et nul ne sait comment expliquer l'étrangeté de cet endroit ... magique. Dans un monde inversé où l'on vit la nuit, comment se passera l'entente entres les races ? Bienvenue à Nara-Shi, le lycée des monstres !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez|
Nice to meet you ✘ Mady & Nashe & Aislinn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité

Lun 7 Nov - 21:39
❝ Nice to meet you ❞

Tu déambules dans les couloirs, les pensées vides et le cerveau remplie d'une substance dont tu terras le nom. Tu observais chaque visage sur ton passage, à la manière d'un lion, d'un taureau recherchant le rouge. Ton regard finit par capter l'attention d'une des élèves qui trainait par ici. Comme un fauve sur sa proie, tu lui attrapes le bras. Sans la connaître, sans t'en souvenir tu l'enfermes dans un placard sombre et étroit malgré qu'elle se soit débattue ou non. Elle sera bientôt rejoint par deux autres filles, totalement inconnues également.

Tu refermes la porte à clé derrière elle et sans un mot, tu mis cette clé dans ta poche. Voilà. Ta soit disant bonne action de la journée. Enfermer trois lycéennes dans un placard à balai.


---

Ordre de passage : Madyson (première fille attrapée), Nashetania (deuxième), puis Aislinn (dernière). Si l'ordre ne vous va pas, vous pouvez toujours voir cela entre vous.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 157

★ (Time Left) : 157
Animatrice

Mar 8 Nov - 22:31
Lieu particulier, rencontre un peu forcée... Ft. Nashe & Aislinn ~
Tu n'avais rien fait de mal, du moins pas aujourd'hui, personne n'avait subit tes lourdes taquineries et de toute façon ce n'était pas dans ton intention, l'un des seuls jour où tu préférais rester fondue dans "cette masse" au lieu de vouloir à tout prix te démarquer, et bon sang que ça fais du bien. Tout allait se dérouler pour le mieux s'en était sûr, le quotidien des autres autant que le tien n'a rien d'exceptionnel, et il y a intêret à ce qu'aucun n'événement vienne troubler ton intense moment de reflexion, sinon tu vas devoir retourner ta veste au sens propre et enfiler ton costume de pseudo journaliste. Tenue qui sied à merveilleux tout les autres jours de l'année par ailleurs.
Alors que ce n'était que ton instinct qui guidé des pas, de la musique dans les oreilles dont le style est beaucoup écouté si l'on se peut se fier à sa classification, ton esprit ayant prit des vacances pour se perdre à travers les carreaux pour une question de quelques secondes, la pression sur ton bras n'avait même pas réussit à tout de suite te faire réagir. Et une fois sortit de ton état second tout se déroula en une fraction de seconde, une main sur ta bouche pour étouffer des cris qui ne venait pas à cause du choc, puis la seconde d'après la pression se mouvait maintenant et te tirait en arrière.. Avec tes petites épaules tu essayais de te dégager, voulant frapper ton agresseur là où ça fait mal et partir en courant, quitte à recracher tes poumons sur le chemin. Mais on ne t'appelle pas "championne d'art martial", donc tu ressemblais juste à un pitoyable poisson qui se dandine dans les bras d'un pécheur qui n'est pas prêt de te lacher. La musique s'était arrêtée. Ton coeur en était loin. Tes écouteurs volèrent de tes oreilles, tes cris étouffés disarmonieux rythmaient ton rythme cardiaque qui s'accélérait en sentant que oui, tu n'étais plus maître de tes mouvements. 'Clac' le bruit de la porte qui s'ouvre, 'Clic' le bruit des clés qui t'avaient scellé entre ses quatre murs. Deux de tes plus grandes phobies, les espaces clos et le noir complet, réunies en un seul moment, dans un seul endroit. Tes mains glissaient le longs des murs froids pour retrouver tes repères entre les balais et les etagères. Si c'est une blague, elle est de très mauvais goûts, assez pour te donner envie de vomir et te donner la plus grosse frayeur de ta vie. Premier reflex, te caler dans un coin de la pièce et te mettre en boule en espérant que quelqu'un ait un besoin quelconque de prendre un balai.


Tro deu truc stylai tavu:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Description rapide : Elle arbore une belle crinière entre le rouge et le rose foncé où se dresse ses deux grands oreilles rappelant au monde qu'elle est mi-renarde. Sans parler de ses yeux jaunes orangés qui brillent la nuit. Elle mesure prêt d'1m 72 ce qui est plutôt grand, pour un poids de 58 Kg.
★ (Time Left) : 347

Description rapide : Elle arbore une belle crinière entre le rouge et le rose foncé où se dresse ses deux grands oreilles rappelant au monde qu'elle est mi-renarde. Sans parler de ses yeux jaunes orangés qui brillent la nuit. Elle mesure prêt d'1m 72 ce qui est plutôt grand, pour un poids de 58 Kg.
★ (Time Left) : 347
Creatures

Sam 12 Nov - 18:25


Nice to meet you

FT. Madyson & Aislinn


Les rayons du soleil commençaient doucement à décliner lorsque Nashetania lut les dernières pages son roman. Elle s'était lancée dans cette lecture sur un coup de tête, prenant un livre quelconque qui traînait dans sa chambre. Ne réfléchissant même pas à comment il s'était retrouvé là.
Elle s'était tranquillement installée sous un jeune chêne dans le parc pour le lire. Décodant pages après pages, chapitres après chapitres. Cela lui procurait une sensation de grands bonheurs qui étaient visible grâce au grand sourire sur son visage lors de cette lecture. Pourtant, ce livre n'était pas différent que ce qu'elle lisait à la bibliothèque : des dragons, des chevaliers et des princesses dans un monde médiéval standard.
Une fois qu'elle eut fini, elle se releva et pris une direction totalement aléatoire. Pourquoi ? Une envie de se promenait sûrement. En tout cas elle savait qu'elle n'avait pas envie de retourner dans sa chambre. Elle avait trop peur de croiser sa colocataire. Après que cette question eut tourné plusieurs fois dans sa tête, cela lui semblait logique qu'une balade dans les couloirs lui était nécessaire.  Histoire de réfléchir à toutes les choses insignifiantes avant d'avoir affaire à sa camarade de chambre.
Elle suivait un sentier, au travers du parc en marchant sur le bord du chemin avec son livre sous le bras, qu'elle serait de plus en plus fort au fil du temps de peur de le laissait tomber. Lorsqu'elle poussa la porte du premier bâtiment qu'elle trouva, elle fut étonnée de voir que son instinct l'avait guidé directement dans l'édifice où se dérouler les cours. N'importe quel endroit faisait l'affaire, pourtant elle s'était retrouvée dans l'un des lieux les plus peuplé du lycée. Pas grave. Elle n'allait pas faire demi-tour donc elle avança doucement, fermant bien la porte derrière elle et continua sa route au travers des couloirs du bâtiment, serrant toujours plus fort son livre qu'elle avait plaqué contre sa poitrine au court du chemin. Elle regardait discrètement les gens qui croisaient sa route jusqu'à qu'un bras l'agrippe fortement en la tirant en arrière. Elle n'eut même pas le temps de voir la personne qui venait de l'attraper. Tout ce passa très vite et pour une raison qu'elle ignore, elle se retrouva dans un placard sombre. La porte se ferma aussi vite qu'elle s'était ouverte et elle se trouva seul. Ou presque !
Elle laissa sa main glissée le long du bois de la porte en se retournant doucement pour voir si la présence qu'elle sentait était réelle. Et elle le fut. Quand elle eut vu la jeune fille qui était, comme elle bloquée, elle colla son dos contre la porte en rougissant et dit tout doucement:

- « Bonjour ... »

Nashetania resta quelque instant à la regarder puis s'écarta de l'entrée, coupant cet instant de gène et alla s'adosser contre un des murs de la pièce. Elle se mit à regarder le sol, jetant des coups d’œil discret de temps en temps vers la gamine en se demandant qui cela pouvait être. Elle était plus jeune, c'était sûr, mais elle ne connaissait ni son nom ni son clan. Il fallait vraiment qu'elle fasse plus attention au monde qui l'entourais cela pouvait mener à des moments gênants comme celui-ci.
© Power
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Mer 16 Nov - 16:17
'
MADYSON
&
NASHETANIA
NICE TO MEET YOU ~
Assise au milieu d’une effusion de papiers jaunis couverts de croquis rapides, au pied de son petit lit sens-dessus-dessous, Aislinn était dans une sorte de transe. Tout allait, mais rien n’allait en même temps. Elle était dans une de ces sortes de crises, qu’elle traversait parfois, vers les heures sombres et noires de la nuit, où il était si simple de perdre espoir et de se laisser aller à la contemplation de l’insignifiance de la vie, de la sienne, et de celles des autres, aussi. Mais, ordinairement, elle les faisait la nuit, ces crises, et non en plein milieu de la journée, alors que sa colocataire pouvait rentrer à tout instant dans leur chambre et découvrir une partie de sa détresse. Ça, jamais. Alertée par la pensée qu’elle ne rentre et qu’il ne faille qu’elle baragouine un tas d’explications et d’excuses à propos du bordel qu’elle avait mis dans la chambre, elle se leva avec empressement, les mains tremblantes et les yeux dans le vague, et chercha à rattraper les dessins étalés sur le sol. Elle en fit une petite pile sale qu’elle rangea rapidement dans son armoire. Elle n’était toujours pas dans son état normal. Il fallait qu’elle sorte, qu’elle aille autre part, sinon elle allait suffoquer. Son sac était non loin d’elle. Elle l’attrapa. Vérifia que tout son matériel habituel était là. Crayons, carnets, une bouteille d’eau, aussi et… Et c’était tout. La porte claqua derrière elle quand elle sortit précipitamment.

Les couloirs lui semblaient tous longs et sans fin. Marcher, encore marcher… Mais jamais n’atteindre le bout, devoir marcher jusqu’à la fin, c’était un peu ce qu’elle avait toujours fait, ce qu’elle continuait de faire en étant à Nara-shi et… Non. Il fallait qu’elle reprenne ses esprits. Ne pas continuer à sombrer dans ses pensées. Elle s’arrêta au détour d’un couloir peu fréquenté, se frappa les joues, se frotta le visage. Un éclair de génie lucide la supplia d’aller aux toilettes, et de rafraîchir l’intérieur de sa tête par le biais de son propre faciès. Les toilettes étaient proches, elle se dirigea rapidement vers elle, ouvrit la porte, fit couler l’eau, plaça ses mains en cuve et approcha l’eau fraîche. Ça la calma instantanément. Son rythme cardiaque se ralentit et elle prit de longues respirations. Son reflet lui faisait face, et elle vit ce à quoi elle ressemblait à ce moment-même. Les yeux paniqués, perdus, le visage blême, les lèvres tremblantes. Ce n’était pas elle… Elle acheva de se calmer, et poussa la porte des sanitaires.

A présent, la rousse était sereine. Elle marchait simplement pour marcher, pour aller en direction de la cour, ou peut être de la bibliothèque… La bibliothèque était calme et paisible, comptait le savoir de beaucoup de femmes et d’hommes avant elle, ça lui donnait le tournis. Oui, c’était ça, sa prochaine activité, une petite visite de courtoisie aux livres de la bibliothèque. Un fin sourire se dessina sur son visage. Celui qu’elle avait tous les jours, mais qu’elle avait oublié lors des dernières heures. Déterminée à aller fricoter avec les bouquins, elle fit demi-tour.

Soudainement, elle se sentit tirée par l’arrière alors qu’une main se refermait sur son bras. Elle faillit tomber lorsque ses pieds comprirent qu’ils n’allaient plus dans la même direction, et qu’ils n’avaient même plus besoin d’agir. En comprenant la situation, la petite alien laissa un cri échapper de sa gorge et tenta de retirer son bras de la poigne de fer de son agresseur. Mais la jeune fille, du haut de ses un mètre cinquante n’eut pas vraiment assez de force pour réussir à se libérer. Elle atterrit directement dans un placard sombre. Son épaule heurta quelque chose derrière elle. Et clic, la porte se referma derrière elle.

Un peu sonnée les premières minutes puis secouant la tête dans la pénombre du minuscule habitacle, elle essaya de pousser la porte. Mais elle était définitivement verrouillée à double-tour. Puis, elle réalisa qu’il y avait du bruit derrière elle, puis une voix, et elle tendit la main pour mesurer à combien de mètres l’autre personne était. Il lui semblait tâter quelque chose de longiligne et moelleux recouvert de tissu. Un bras, en somme. Très mauvaise vision nocturne, la Aislinn.

« Ow, il y a quelqu’un ? Tout va bien ? »

Elle entendait des respirations dans le noir. Une… Deux… ? Elle en entendait deux ? Une plutôt à ses pieds, et l’autre à sa hauteur, peut être un peu plus haute, elle n’en avait aucune idée.

«  C’est qu’il fait sombre ici… »

Et elle n’avait ni portable ni lampe pour régler ça. Bon travail, championne.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 157

★ (Time Left) : 157
Animatrice

Ven 25 Nov - 23:56
Lieu particulier, rencontre un peu forcée... Ft. Nashe & Aislinn ~

Les minutes s'écoulèrent et tes yeux s'étaient finalement habitués, la plupart des choses que tu percevais était la silhouette de quelque balais, et ce qui est sûrement des produits ménagers sur les étagères, tel un héro de film d'action tu commences à t'imaginer un plan pour sortir. Mais non, désolé pour toi mais les serrures ne fondent pas juste avec du javel, ce n'est que dans ton imagination. De toute façon tu n'allais plus bouger, les produits sont bien trop hauts de toute manières, tu resteras ainsi en boule, si personne ne vient ouvrir le porte, rien ne te fera bouger de ton coin. Tu étais bien entre ses deux murs froids, essayant paradoxalement de te réchauffer, l'idée de partir t'étais maintenant sortie de l'esprit, trop concentrée à dessiner vaguement un vague sur le carrelage glacé.*
Tu fus réveillée de force par le bruit d'une poignet forcée violemment et ce même claquement qui avait débuter ton espèce de descente au enfer du placard à balais. Et tu te rendis compte que la luminosité était plus forte, peut-être parce qu'en ayant retirée la clé la lumière s'est frayée un chemin, ce qui n'est pas plus mal vu que tu pouvais désormais voir celle qui allait être ta compagne de galère, son visage te dit quelque chose, visage rosi par la gêne, causée probablement par cette rencontre un peu brutale. De rapide et murmurés "Bonjour" se furent entendre, des salutations froides et timides, tu m'étonne vu les conditions. Et alors que vous ne vous y attendez pas, la porte s'ouvrit sur un dernier pauvre petit agneau. Le troupeau est réuni, il sera amené à l'abattoir et le boucher continuera d'entasser du bétaille entre ces quatre murs. Tu l'entendais essayer de s'enfuir, tu avais envie de lui dire que c'était une perte de temps mais rien ne sorti, tes cordes vocales ne voulaient produire aucun son.
"C’est qu’il fait sombre ici…"
C'est à cet instant que tout tes neurones se sont reconnectés, le pantin inanimés que tu étais il y a deux secondes prit instantanément vie et s'empara de son téléphoné resté dans sa poche. Pourquoi tu n'y avais pas pensé plus tôt ? Que la lumière soit, et la lumière fut, tu ne pensais jamais être extasiée devant ton fond d'écran comme ça. Même si tu ne pu empêcher un grognement en voyant qu'il n'y avait aucun réseau. Tu positionnas ton écran en faisant en sorte d'éclairer la pièce en entier, pratiquement impossible mais passons.
Le ton n'était clairement pas aux salutations ,déjà entamés, alors tu demandes froidement :
"-Bon, qu'est-ce qu'on fait ?"
 


Tro deu truc stylai tavu:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Description rapide : Elle arbore une belle crinière entre le rouge et le rose foncé où se dresse ses deux grands oreilles rappelant au monde qu'elle est mi-renarde. Sans parler de ses yeux jaunes orangés qui brillent la nuit. Elle mesure prêt d'1m 72 ce qui est plutôt grand, pour un poids de 58 Kg.
★ (Time Left) : 347

Description rapide : Elle arbore une belle crinière entre le rouge et le rose foncé où se dresse ses deux grands oreilles rappelant au monde qu'elle est mi-renarde. Sans parler de ses yeux jaunes orangés qui brillent la nuit. Elle mesure prêt d'1m 72 ce qui est plutôt grand, pour un poids de 58 Kg.
★ (Time Left) : 347
Creatures

Sam 26 Nov - 1:07


Nice to meet you

Ft. Madyson & Aislinn

Nashetania se redressa pour fixer la porte espérant que quelqu'un, n'importe qui, les sortirait de là. La raison, elle s'en fichait, elle voulait juste sortir à l'air libre. Quelle imbécile à vouloir se balader dans les couloirs, de toute évidence ce n'était pas la meilleure idée de la journée. Mais maintenant qu'elle était là, elle pouvait en profiter pour en apprendre plus sur la personne emprisonnée entre ces quatre murs, comme elle. Elle entrouvrit la bouche lorsque la lumière fut de nouveau.  Une troisième fille entra, puis le noir revint. Un cours instant, qui permettait de se renouveler l'air de la pièce. Un air frais dont Nashetania avait bien besoin. Elle souffla puis passa doucement une main dans ses cheveux, histoire de les enlevés de devant ses yeux. Le regard, qui jusque là scruter le sol, se tourna vers les deux filles qui avaient l'air d'échanger quelques mots.
Celle qui venait de rentrer commença par demander s'il y avait bien des gens, dans la même situation qu'elle, puis répliqua en annonçant qu'il faisait sombre. L'autre répondit froidement :

"-Bon, qu'est-ce qu'on fait ?"

Le temps n'avait pas l'air à la rigolade, mais l'espoir survint lorsque la fille assise au fond de la pièce sortie son portable. Malheureusement, au vu de son expression, il ne devait pas avoir de réseau. Nashetania se tourna alors pour quitter le mur et regarda sagement les deux interlocutrices sans prononcer une once de son. Le mieux pour elle était de ne pas se faire remarquer jusqu'à que sa colocataire la cherche. Si elle la chercherait un jour. Mais pour le moment, la discrétion était son meilleur atout.
Enfin elle le pensa pendant un bout de temps et vu que rien ne passa elle s'assit sur le sol et regarda timidement la première fille qu'elle avait croisé en disant tout bas :

-  « Si on est bloqué pour un moment au temps en profiter pour apprendre à nous connaître ? »

Elle sentit un nœud dans son ventre à cause du stress, car même elle, elle n'était pas sûre de ses propres mots. Cela ne lui ressemblait pas, mais elle avait envie de connaître des gens et d'échanger. Alors, elle répliqua en laissant une courte pose entre ses deux prises de parole :

-  « Je m'appelle Nashetania Yukimura.. »

Timidement, elle détourna le regard et se mit a fixée ses pieds. En plus de gène qu'elle ressentait, la situation lui paraissait très bizarre. Trois filles enfermés dans un placard à balai. Cela serait digne d'un mauvais roman. Elle joignit alors ses doigts de façon à les entremêlés en attendant avec appréhension la réponse des deux autres. Elle ne voulait surtout pas qu'elles se méprennent à son égard. Se faire des ennemis maintenant était le pire scénario imaginable et rien que le fait d'y penser la faisait frissonner. Le froid était peut-être en cause aussi, il faut dire qu'il ne faisait pas très chaud dans cette pièce.

© Power
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Sam 26 Nov - 11:04
'
MADYSON
&
NASHETANIA
NICE TO MEET YOU ~
La dernière phrase de la rousse sembla réveiller une des deux personnes qui étaient là, et soudainement dans le coin, la lumière de l’écran d’un téléphone portable l’éblouit. Par réflexe, elle  plaça ses bras devant son visage pour le protéger de l’agressivité de cette soudaine illumination. Une fois que ses yeux se furent réhabitués, elle réussit à définir le visage des deux autres jeunes filles qui étaient dans ce placard avec elle. L’alienne se permit même le temps de faire quelques suppositions sur leur âge. Toutes les deux devaient être plus jeunes qu’elle, sûrement. La petite blonde avec des couettes semblait n’avoir qu’une seule envie, sortir, et le plus vite et efficacement possible. Pourquoi tant se presser ? Après tout, elles étaient dans un placard, coupées du monde réel qui continuait de s’agiter à l’extérieur. Pourquoi ne pas s’asseoir et entamer une petite discussion ?

Aislinn n’était vraiment pas pressée de sortir et il lui semblait que de toutes manières, elles n’étaient pas prêtes à sortir si tôt. La seconde jeune fille blonde semblait être de son avis, et même jusqu’à l’aspect où elles entament une petite discussion. Elle avait l’air assez nerveuse, et la petite rousse dut réprimer l’envie de lui caresser de manière compatissante l’épaule et de la rassurer. Après tout, elles ne se connaissaient pas, peut être qu’elle réagirait mal. Puis, elle se présenta. Nashetania. Joli prénom, pas commun. Elle aimait bien.

« Je suis Aislinn Marswall. Enchantée, dit-elle avec un sourire, et une voix de grande sœur, par pur réflexe. Je suis plutôt pour qu’on discute un peu. Quelqu’un finira bien par venir nous chercher…  »

Ensuite, notre roussette se pencha vers la serrure de la porte, dans l’espoir que l’assaillant est malencontreusement oublié la clé dessus. Elle avait du papier. Le glisser dans la feinte et utiliser un de ses stylos pour la faire tomber dessus… Non, de un la feinte au bas de la porte était trop petite. Et en plus, la clé n’était pas là. Elle poussa un soupir de frustration. Elle avait bien peur que ses propres paroles ne se révèlent vraies… Quelqu’un allait bien finir par venir. A moins qu’une des deux autres jeunes filles se révèle être un espèce de MacGyver hyper stylée qui réussirait à déverrouiller la porte avec un chewing-gum.

Mouais. C’était très peu probable.

Son sac à bandoulière commençait à tirer sur son épaule, alors elle le déposa au sol dans un grand bruit. Ah, elle avait une bouteille d’eau, elles pourraient survivre un petit peu dans ce placard, quand même. Si jamais elles se retrouvaient coincées là pour un bon moment.

« Et puis au moins, si on discute, peut être que quelqu’un nous entendra depuis le couloir, et viendra nous ouvrir, ajouta-t-elle. »

Elle s’appuya sur le mur derrière elle. Mains croisées derrière le dos, elle lança un regard à celle qui paraissait la plus jeune d’entre elles.

«  Et toi, c’est quoi ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 157

★ (Time Left) : 157
Animatrice

Sam 26 Nov - 14:54
Lieu particulier, rencontre un peu forcée... Ft. Nashe & Aislinn ~

Les deux personne qui se tenait devant toi devrait être sûrement plus grandes que toi, et d'ailleurs maintenant que tu t'en rappelle, tu avais déjà vu celle qui vient à l'instant de se présenter. Nashetania, elle était l'une de ces personne qui avait accepté l'invitation de ce renard déviant il y a de cela quelque temps, tu n'avais pas eu l'occasion de faire connaissance avec, peut-être à cause de ta certaine aversion à ce moment là envers ces divergents. D'ailleurs depuis tu t'intéresses beaucoup à ces gens, tu avais envie d'en connaître plus, et si ça revenait à les rejoindre tu l'aurais fait mais là n'est pas la question. Alors que tu voulais prendre la parole à ton tour pour te rassurer toi-même sur la fonctionnalité de tes cordes vocales, la jeune rousse te devança. "Aislinn Marshwall", joli prénom par ailleurs. Bon, une fois les présentations faites, cette dernière se propose pour rester ici et discuter, ce qui te plairait beaucoup mais vu tes élans de claustrophobie tu ne sais pas si ton cerveau va réussir à tenir une phrase. Quoique, maintenant la lumière rétablie et un visage donné à ces présences, tu te sentais prête mentalement à entamer un brin de causette, histoire de faire passer le temps.
"Et puis au moins, si on discute, peut être que quelqu’un nous entendra depuis le couloir, et viendra nous ouvrir"
Oh, mais en voilà une bonne idée ! Même si je crois bien que vous étiez les trois seules idiotes à vous balader dans ce couloir fréquenter assez souvent par juste monsieur le vent. Tes battements cardiaques ralentir un peu avec cette idée en tête, tu finiras par retrouver de l'air frais et te balader dans autre chose qu'un espace aussi limité. Vint le moment où on te demanda ton prénom, tu t'éclairci la gorge comme si tu allais commencer un joli beau discours.
"Autant me présenter aussi tant qu'à faire huhuhu, moi c'est M-Madyson Victoria Benett, ou pour la version courte, Mady.
On sentait très bien que tu essayais de prendre ton ton éloquant de d'habitude mais que c'était forcé, normalement ça venait au naturel, là tu eus à faire un gros effort pour ne pas laisser transparaître le stress dans ta voix.
Mais attend.. Il faudrait bien à un moment connaître l'identité de celui qui tire les ficelle de ce kidnapping intempestif en fait !


Tro deu truc stylai tavu:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Description rapide : Elle arbore une belle crinière entre le rouge et le rose foncé où se dresse ses deux grands oreilles rappelant au monde qu'elle est mi-renarde. Sans parler de ses yeux jaunes orangés qui brillent la nuit. Elle mesure prêt d'1m 72 ce qui est plutôt grand, pour un poids de 58 Kg.
★ (Time Left) : 347

Description rapide : Elle arbore une belle crinière entre le rouge et le rose foncé où se dresse ses deux grands oreilles rappelant au monde qu'elle est mi-renarde. Sans parler de ses yeux jaunes orangés qui brillent la nuit. Elle mesure prêt d'1m 72 ce qui est plutôt grand, pour un poids de 58 Kg.
★ (Time Left) : 347
Creatures

Dim 27 Nov - 17:50


Nice to meet you

Ft. Madyson & Aislinn

Nashetania poussa un soupir de soulagement. Elles avaient l'air plutôt d'accord et cela suffisait à la détendre un peu. Aislinn alla jusqu'à acquiescer son invitation à la discussion. Lorsqu'elle dit qu'elle était d'accord, Nashetania rougit. Elle était fière que son idée n'avait pas été rejeté.
Quand allait-elle sortir de là ? Elle était presque sûr de ne pas être la seul à se posé cette question. Puis Aislinn émit une idée, ma fois, plutôt intelligente suivie par la présentation de l'autre jeune fille. Elle était donc bloquée avec Aislinn et Madyson. Ou devait-elle l'appeler Mady ? Non, Madyson c'est bien pour une première rencontre et comme ça, elle ne pouvait pas ce méprendre sur leur relation.
Malgré ces présentations, la tension n'avait pas l'air de retomber. C'était à elle de lancer la discussion ? Elle redressa la tête :

- « L'une de vous a une idée de la personne qui nous a enfermé ? » Demanda-t-elle d'un ton calme.

Nashetania, elle n'en avait aucune idée. Elle ne parlait à presque personne, alors comment pouvait-elle avoir d'« ennemis » ? La seule chose que les gens pourraient contester est son choix d'avoir rejoint le clan du renard considéré comme déviant. Cela faisait d'elle une personne déviante à son tour ? Les gens peuvent penser ce qu'ils veulent, mais alors pourquoi l'avoir enfermé avec les deux autres filles ? Trop de questions pour un si petit esprit. Puis une idée lui vient, peut-être que s'était des lapins qui voulaient s'amuser ? Elle secoua la tête pour balayer cette idée. En pensant cela elle nourrissait le cliché et c'est tout sauf ce qu'elle voulait. Le clan des dissociés étaient là pour nous sortir des cases alors elle ne devait pas donner raison au système. D'ailleurs, de quel clan faisaient parties Madyson et Aislinn ? Nashetania entrouvrit la bouche, mais ne dit rien . La question était trop indiscrète, surtout qu'elle savait qu'elles n'étaient pas des dissociés mais avait-elle besoin d'en savoir plus ? Elle supposa que non vu qu'elle referma la bouche sous peu et qu'elle reposa sa tête sur ses bras. Elle continua de les regarder passants de l'une à l'autre en attendant une réponse qui allait peut-être lui dire pourquoi elle était là. Cela devait être bien la seule question qu'elle se posait vraiment parmi toute celle qui lui avait traversé l'esprit.

© Power




Les phoques vaincront !

Club des adorateurs de phoques:
 


Les signatures <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Lun 28 Nov - 15:24
'
Madyson
&
Nashetania
NICE TO MEET YOU ~
La petite Madyson, que Aislinn se décida tout de suite à appeler Mady, parce qu’elle était trop choupette ( les raisons de l’alienne avaient de moins en moins de sens… ), semblait nerveuse, depuis le début. Elle décida de garder un œil sur elle, pour vérifier qu’elle n’allait pas commencer à faire une grosse crise de claustrophobie. Enfin, même si elle le faisait, elle n’avait pas beaucoup de solutions pour calmer ce genre de crises, à part sortir trèèèès rapidement. Et ce n’était pas possible.

Nashetania fut la première à briser le petit silence qui s’était installé après les présentations. Les discussions n’allaient pas vraiment bon train dans un placard où on vous a enfermé contre votre gré. Le sujet qu’aborda la blonde avait d’ailleurs un rapport immédiat avec l’affaire : le coupable. Qui était donc celui qui les avait enfermé ? Pourquoi? S’étaient-elles faite des ennemis à Nara-shi ?

Plus Aislinn y pensait, moins le profil du potentiel fautif lui venait en tête. Non, vraiment, elle ne connaissait personne capable de telle bêtise… pour le peu de personnes qu’elle connaissait. Sentant le regard insistant de Nashetania alors qu’elle réfléchissait, elle se décida à formuler sa décevante réponse :

« Je n’en ai aucune idée. Toutes les personnes que je connais ne me semblent pas vraiment être le genre qui fait des farces comme celle-là. Ou du moins, je ne le soupçonne pas… »

Son cerveau se mit à réfléchir encore et toujours plus, alors qu’elle cherchait des indices capables de les renseigner un peu plus sur l’identité de leur kidnappeur. Après tout, elles étaient toutes les trois des jeunes filles d’apparence inoffensive : Nashetania avait posé la question, il était donc très peu probable qu’elle ait elle-même une idée et Mady… Mais elle était choupi, enfin !

« On peut peut-être essayer de chercher parmi nos connaissances en commun… ? Nous avons l’air totalement différentes, mais le monde – l’école- est petit. »

Elle marqua une pause.

« Mais, justement, comme je le disais : nous sommes toutes différentes… On dirait plus que quelqu’un nous a juste aléatoirement prises pour cible… parce qu’on n’avait pas l’air suffisamment costaud pour nous défendre. »

Nouvelle pause.

«  Sans offense, bien sûr. »

Une fois qu’elle eut fini de déblatérer son flot de pensées , elle se rendit compte que peut être tout ce qu’elle avait dit était inutile, et qu’une des deux autres connaissait l’identité du coupable avec précision. Que c’était juste la farce d’un de leurs amis, et que bientôt l’une d’entre elles allait s’écrier avec rage : «  JE VAIS LE TUER », en recollant les pièces du puzzle.

L’alienne préférait largement l’idée que l’agresseur soit quelqu’un que l’une d’entre elles connaissait. Rien que l’idée que quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, et qui se baladait tranquillement dans les couloirs de Nara-shi s’amusait à balancer des jeunes filles dans des placards et à les enfermer jusqu’à ce qu’elles meurent de faim et de soif, pour que l’on retrouve leurs cadavres des siècles après, et bien, cette idée, elle ne la rassurait pas du tout. Elle n’oserait plus se balader seule dans les couloirs, se mettrait à craindre chaque planche qui craque dans les bâtiments. Vivre dans l’oppression et la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Nice to meet you ✘ Mady & Nashe & Aislinn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: