Les premiers frissons de L'hiver.

 :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 9 Nov - 14:35
Les artifices de l'hiver.


- Aislinn & Maellys - ♥

“Il est vrai que la vie est si courte que nous nous bâtissons des éternités de quelques heures et des traditions d’un jour.” - BONNIER Henry.
••• Les traditions, c'était quelque chose qu'elle respectait sans pour autant y attacher une importance capitale. Après tout, ces vieux trucs, qui s'en souciait encore si ce n'est les vieux, hein ? Pourtant, ce soir là, son kimono attendait patiemment l'heure où elle l'enfilerait pour se rendre aux feux d'artifices. C'était un rituel auquel, l'air de rien, elle se prêtait avec plaisir. Le temps d'une soirée, tout le monde semblait oublier ses différents dans une joie et bonne ambiance collective. Qu'importe les clans quand l'heure est à la fête. La journée passait rapidement, tout le monde semblait être en ébullition. Des petits couples, des groupes d'amis, tous discutait de la façon dont il passerait cette soirée. Cependant, la jeune renarde fut fappée par un détail, nezumi avait déjà des projets et pour le moment, elle serait seule. Si d'habitude la solitude ne la gênait pas, elle trouvait cela dommage d'apprécier les feux sans la compagnie d'une personne qu'on pourrait apprécié.

S'approchant de l'une de ses camarades, elle engagea la conversation d'un ton détaché. Peut-être qu'elle pourrait simplement se glisser dans un groupe de connaissance, mais un argument de poids venait s'insinue dans son esprit : si elle voulait être présentable, elle aurait besoin d'aide pour nouer son kimono. La dernière fois qu'elle l'avait porté, elle avait passé sa soirée à resserrer sa ceinture, si bien que le nœud dans son dos ne ressemblait plus a rien. Laissant la conversation suivre son cours, elle amena le sujet des feux d'artifices avec toute la subtilité d'un hippopotame mangeant à pleine bouche des chips dans une bibliothèque.

- Au fait, Aislinn, est-ce que tu as des projets pour le feu d'artifices ?

Etant donné l'effervescence de Nara-shi, le contraire serait fortement étonnant, mais Maellys préférait demander, histoire de poursuivre la conversation de manière détendue. Elle connaissait la gentillesse de sa camarade. C'était quelque chose qu'elle appréciait. Que tout le monde semblait apprécier d'ailleurs. Elle se demandait ce que cela donnait quand elle se lâchait un peu. Ce serait peut-être une occasion rêvée de le découvrir.
© 2981 12289 0
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aislinn Marswall
Modératrice super voteuse
avatar
★ (Time Left) : 505
Mer 9 Nov - 16:25
'
FEAT
MAELLYS
WEAVER
Les artifices de l'hiver
La petite alien qu’était Aislinn avait beaucoup pensé aux feux d’artifices récemment, puisque tout le monde en parlait avec entrain. Elle n’entendait plus parler que de couleurs de kimono et de rendez-vous, au détour des couloirs. Ah, la jeunesse, toujours cet enthousiasme maladif lorsque des événements un peu particuliers venaient déranger leur quotidien morose… Aislinn aurait sûrement pensé la même chose, si elle n’était pas âgée de dix-huit ans… Et donc, encore une jeune femme. Par conséquent… elle était incroyablement joyeuse en pensant à l’hiver, aux lumières, aux flocons de neige et surtout les feux d’artifice.

Y aller ou ne pas y aller, telle était la question. Deux options s’offraient à elle : rester dans sa chambre sous la couverture à dessiner des gens en train de regarder des feux d’artifice pour laisser s’exprimer son imaginaire un peu trop débordant, ou aller aux feux d’artifices et simplement marcher sans but tout en observant les grands sourires qui se dessinaient sur les visages des étudiants. Elles l’attiraient toutes les deux, et la rousse allait sûrement devoir tirer ça au pile ou face, indécise comme elle l’était.

En attendant, elle allait en cours en élève sérieuse, elle écoutait des choses dont elle se souvenait parfaitement, et elle dessinait dans la marge de son cahier en attendant qu’on libère les élèves. Quand vint le moment de se lever et de quitter la pièce, une de ses camarades vint l’accoster et elles discutèrent un moment avant qu’elle ne lui pose la question de ses projets lors du feu d’artifices.

«  Euhm… Non, rien de prévu, pourquoi ? »

Là où une jeune personne normale avec un minimum de vie sociale aurait compris directement ce que voulait celle aux cheveux roses, Aislinn préférait être sûre et vraiment sûre de la proposition silencieuse qui se cachait derrière cette question.Ou peut être n’avait-elle pas vraiment compris, vu la façon dont ses yeux verts s’étaient agrandis et regardaient à présent fixement l’autre jeune femme.

«  Oh! sembla-t-elle réaliser un peu trop en retard, tu as besoin de moi pour quelque chose ? »

Beaucoup trop habituée à rendre des services ( et aussi parce qu’elle aimait vraiment en rendre ), cette idée lui traversa aussitôt l’esprit. Son petit sourire réapparut au coin de ses lèvres et elle s’appuya un peu plus sur le bureau qui se situait derrière elle, à la limite de s’asseoir sur la surface  boisée.

«  Dis moi tout, je t’écoute. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 10 Nov - 1:48
Les artifices de l'hiver.


- Aislinn & Maellys - ♥

“La poésie éclaire comme un feu d'artifice, elle ne veut pas chasser la nuit, mais, au contraire, en tirer parti.” - RICHTER Jean-Paul.
••• L'espace d'un court instant, la blondinette vit les émeraudes de son interlocutrice s'écarquiller. L'espace d'un instant, elle se demandait ce qu'elle avait bien pu dire pour avoir l'air de l'étonner comme ça. Elle ne savait pas si elle avait vu clair dans le jeu de la renarde, mais en tout cas, elle l'invita bien rapidement à formuler sa demande. Même si elle la connaissait d'un tempérament calme et agréable, elle ne se doutait pas qu'elle possédait une nature si prompte à rendre service. La blondinette s'arma de son plus beau sourire. A vrai dire, une personne comme elle lui donnait du baume au cœur. Surtout après les derniers événements de ces dernières semaines. La création des dissociés, ce n'était pas rien. Même si, elle ne se souvenait pas l'avoir vue dans la foule des élèves, elle avait bien du apprendre par l'un ou l'autre tiers, ce qu'il s'était passé. Ses pensées avaient dérivé malgré elle, pourtant, il était hors de question de se laisser miner par ça, surtout pas quand un événement approche.

- Très bien, déjà, j'aimerais savoir si ça te plairait qu'on y aille ensemble ?

Elle lui avait demandé ça en affichant toujours son sourire sincère. Sa camarade était quelqu'un de calme, doux et très gentil, elle ne s'était à vrai dire pas attendue à ce qu'elle soit seule pour la soirée et profiterait volontiers de sa soirée avec elle. Accompagné, c'est toujours mieux de voir les feux pétiller dans le ciel et de pouvoir en discuter par la suite. Elle attendit donc, patiemment la réponse, après tout, elle avait le droit de vouloir y aller de son côté, ou même, de ne pas y aller du tout, même si ce serait fort dommage de ne pas profiter des stands et des jeux qu'ils y auraient à leur disposition. Par contre, le prochain sujet, serait plus délicat, en effet, elle avait besoin d'un coup de main et pour cette tâche elle ne serait pas trop de deux. Elle se penchait un peu plus en avant, regardant autour d'elles pour être sûre que seule Aislinn puisse l'entendre.

- A vrai dire ... Ce serait aussi formidable si .. Tu pouvais m'aider à enfiler mon kimono.

C'était dit. Un peu honteuse, les joues rougies de ce sentiment nouveau, Maellys détourna les yeux pour regarder le ciel couvert dehors. Elle espérait que le temps, lors de la soirée serait plus clément. Sentant son visage reprendre une teinte plus habituelle, elle reportait son attention une nouvelle fois sur la jeune rousse qui lui faisait face.
© 2981 12289 0
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aislinn Marswall
Modératrice super voteuse
avatar
★ (Time Left) : 505
Mer 16 Nov - 17:12
'
FEAT
MAELLYS
WEAVER
Les artifices de l'hiver
Un grand sourire éclaira le visage d’Aislinn. L’idée d’aller aux feux d’artifice avec Maellys était très attirante ! Elle était de ces gens réservés qui aimaient certes passer du temps seul dans leur chambre à se vouer à leurs activités favorites, mais qui étaient aussi heureux de pouvoir sortir dehors et être social de temps à autre. C’était sympa de passer sa journée à dessiner et discuter avec soi-même en profitant de sa propre créativité pour s’amuser, mais parfois la compagnie d’un être en chair et en os qui pouvait converser, et bien c’était bienvenu. Ce n’était pas vraiment comme si son crayon allait être en manque de sa compagnie, de toutes manières…

« Bien sûr que ça me plairait! Je me posais justement la question de savoir si j’y vais ou non, tu viens à point. »

Viens ensuite une réaction étrange de sa camarade, quelque chose qu’elle ne comprit pas avant de l’entendre de la jeune fille elle-même. Elle semblait gênée, regardant autour d’elle pour voir si d’éventuels élèves n’étaient pas en train d’espionner leur conversation ou s’ils ne pourraient pas l’entendre par erreur… Soudainement très intriguée par cette fameuse requête, elle se pencha à son tour, pour mieux entendre. Et lorsqu’elle entendit finalement cette requête, elle ne put s’empêcher de rire franchement. Pas par se moquer, mais juste car elle s’attendait à plus, et que c’était vraiment adorable, en vérité ! La rousse se reprit rapidement, mettant doucement sa main de sa bouche pour étouffer son rire, en étant un peu plus poli… Raté, un peu.

«  Oups, pardon, c’était juste adorable ! »

Elle souffla un grand coup, puis reprit, en souriant de plus belle.

«  Je t’aiderai, c’est rien du tout, ! »

Posant ses mains sur ses hanches et agrippant les plis de la jupe de son uniforme orangé, tout en faisant attention de ne pas dévoiler la peau qui était caché en dessous, elle ne s’attendait pas à ressentir en elle-même cet excitation et cet empressement, rien qu’à l’idée d’être à cette soirée magique où le ciel allait s’illuminer. La petite alien avait envie de poser un tas de questions, parce qu’elle ne savait en fait par grand-chose de la sociabilité et de comment on s’arrangeait après une déclaration telle que celle-ci parmi les adolescents normaux.

« Comment on s’organise,alors ? »

Ajoutez les yeux remplis d’étoiles et l’allure d’une petite nerd, et vous avez exactement le genre de comportement qu’avait Aislinn à ce moment-même.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 16 Nov - 22:12
Les artifices de l'hiver.


- Aislinn & Maellys - ♥

“La poésie éclaire comme un feu d'artifice, elle ne veut pas chasser la nuit, mais, au contraire, en tirer parti.” - RICHTER Jean-Paul.
••• Un rire. Il était doux, ppas vraiment moquer et se calmait devant la mine déconfite, un peu boudeuse et contrariée de la blondinette qui, en réalité, se sentait un peu honteuse de ne pas être capable de s'habiller seule. Mais les kimonos, pour sa défense, ce n'est vraiment pas évident à enfiler. Quelques part, elle aimait bien cette atmosphère détendue qu'il y avait entre Aislinn et elle, elle ne doutait pas une seconde de s'être trouvée une très bonne camarade pour l'accompagné au feu d'artifice, surtout si elle pouvait encore une fois entendre se rire par delà les feux. Maellys ne s'était jamais questionné outre mesure sur les personnes qu'elle côtoyait même parfois chaque jour. Elle se félicitait intérieurement d'avoir choisit la belle rousse pour l'accompagner, elle ne doutait pas une seconde qu'il fallait qu'elle sorte un peu plus, comment pouvait-on se demander si on allait rater les feux d'artifices !

Retrouvant néanmoins son sourire avec le rire communicatif de sa comparse, Maellys se mit à rire à son tour, ce fût plus fort qu'elle et même si ce n'était pas la réaction à laquelle elle s'était attendue, celle-ci lui allait tout autant. Une fois qu'elle se furent calmées, Aislinn, lui assura que ce n'était pas grand chose, mais la blondinette ne l'entendait pas de cette oreille. Elle était bien décidée à ce que sa camarade et elle soient les plus mignonnes pour la fête qui se préparait. Ce n'était pas comme si c'était le genre d’événement qu'on ne vit qu'une fois comme le passage de la comète de Hailey mais tout de même, c'était une journée de bien-être et d'insouciance qui raviraient certainement petits et grands lycéens de Nara-shi.

- Tu trompes, les kimonos c'est super important pour nous, les filles ! D'ailleurs est-ce que tu en as un, toi aussi ?

Bah oui, hors de question qu'elles ne soient pas toute les deux magnifiquement bien coiffée et enroulée dans des étoffes sublimes au couleur de l'hiver. Au pire, elle s'arrangerait pour lui en prêter un, ce n'était pas ce qu'il manquait dans sa garde-robe. Elle espérait juste en avoir un qui serait à sa taille. Tandis qu'elle réfléchissait à cela, la jolie rousse souleva une question essentielle, comment devait-elle s'organiser ? Maellys se tint le menton pour réfléchir à la question. De mémoire, sa chambre n'était pas si loin de la sienne, du coup, ce ne serait pas un problème et puis, mieux valait se préparer avant de gambader dans les allées. Surtout quand les temps commencent à se rafraîchir.

- Disons que je te rejoindrais dans ta chambre vers 18h pour qu'on s'apprête, de là, on pourra facilement aller ensemble aux feus d'artifices ! Est-ce que tu aurais par hasard, besoin de quelque chose ?

L'air de rien, Maellys était plus coquette qu'il n'y paraissait, et elle ne manquait pas de ressource qu'elle serait ravie de partager avec elle. Comme du maquillage par exemple, ce genre de petite chose qui font que les filles, restent justement des filles.
© 2981 12289 0
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aislinn Marswall
Modératrice super voteuse
avatar
★ (Time Left) : 505
Lun 21 Nov - 20:34
'
FEAT
MAELLYS
WEAVER
Les artifices de l'hiver
Elle se sentait soudainement très nulle, en tant que fille. Raison N°1 : elle n’avait pas de kimono. Sa mère lui avait sûrement appris à en mettre quand elle était plus jeune, mais cela commençait à devenir de plus en plus flou et cela la terrifiait. Raison N°2 : l’idée qu’il lui aurait fallu acheter un kimono lors de cette soiré ne lui avait même pas traversé l’esprit. Même pas une seule fois. Elle s’était imaginé déambulant entre les stands avec un jean banal, et son gros blouson rembourré, une écharpe soigneusement enroulée autour de son cou de manières à ce que l’on ne voit plus que ses yeux. Mais apparemment, Maellys n’accepterait pas du tout cette idée, elle le sentait ben. Sa féminité avait été détruite et les morceaux qui en restaient avaient été expulsé loin, très loin.

« Ah ! Je n’en ai pas ! Tu as raison, c’est pourtant super important, je ne sais pas comment j’ai pu oublier ça. »

Cette dernière phrase aurait pu sonner très ironique, si ce n’était pas ce qu’elle pensait sincèrement. Elle avait beau oublier des milliers de choses par jour, jamais personne n’était là pour le lui faire remarquer, alors en fait… elle ignorait un petit peu ce trait de sa personnalité et continuait à croire qu’elle était une personne organisée et tout à fait fiable. La belle blague.

Vint alors la question de l’organisation. Son amie semblait prendre quelques instants pour réfléchir à la question qu’elle avait soulevé. 18H, sa chambre, ça n’avait pas l’air de poser de problèmes. Elle hocha donc la tête :

«  Pas de soucis, on s’organise comme ça ! »

Lorsqu’elle lui demanda ensuite si elle avait besoin de quelque chose. Le mot quelque chose lui sembla soudainement aussi vague qu’un océan, et elle dut rester un moment à  y penser, pour une aussi simple question. Est-ce qu’elle avait besoin de quelque chose… Quelque chose qui lui manquait ? Oh ! Une pensée lui vint comme une illumination divine.

«  Si tu veux t’amuser un peu, je n’ai pas grand-chose de ce qui relève de l’ornement facial, donc n’hésite pas à emmener toute ta trousse, si t’en as envie ! »

Ouais, une façon très classe de dire que niveau maquillage, elle craignait vraiment. Et bam, un nouveau coup dans la féminité. Enfin, c’était surtout car son amie avait l’air de vouloir qu’elles soient très apprêtées pour cette soirée, et vu qu’elle n’avait pas trop l’habitude de se mettre sur son trente-et-un… Et bien, elle allait laisser le plaisir à son amie de faire d’elle sa poupée tête à coiffer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 4 Déc - 17:58
Les artifices de l'hiver.


- Aislinn & Maellys - ♥

“La poésie éclaire comme un feu d'artifice, elle ne veut pas chasser la nuit, mais, au contraire, en tirer parti.” - RICHTER Jean-Paul.
••• Cette opération serait sans doute, une pure soirée entres filles. Étrangement, Maellys ne se souvenait pas en avoir passer de semblable. Oh bien sûr, elle avait passer des soirées avec Nezumi avant son départ inexpliqué, regarder même quelques films mais les deux styles incompatibles des jeunes femmes ne les avaient donc jamais poussé à sortir ensemble pour un quelconque événement. Participer à cette soirée serait donc une merveilleuse opportunité pour la jeune blondinette. Lui prêter un joli kimono serait une histoire facile, avec sa jolie silhouette et ses cheveux magnifique, elle savait déjà parfaitement de quelle couleur elle allait lui en prêter. Rigolant à son tour en entendant parler d'ornement facial. Elle acquiesça cependant, ce ne serait pas un problème, elles resteraient dans quelque chose de léger, c'est toujours la simplicité qui reste le plus ravissant. Enfin, selon elle, en tout cas.

Elle la remercia encore une fois pour son aide, lui intimant que tout ceci resterait bien entendu entres elles. Puis, elle prit congé de son interlocutrice pour se rendre au dortoir, il fallait bien qu'elle choisisse leurs futures tenues. Fouillant dans son armoire, elle dénicha finalement les deux kimonos qu'elle comptait porter et faire porter. Ils sentaient un petit peu le renfermé, si bien qu'elle se décida à les laver pour le jour des feux d'artifices. En réalité, elle était si heureuse de pouvoir y aller avec sa camarade, même si elles ne se connaissaient pas plus que cela, elle avait d'elle une bonne impression. Cela lui plairait beaucoup de partager ce souvenir avec elle. Et vers l'heure convenue, elle s'invitait, chargée de ses deux kimono sentant merveilleusement bon l'adoucissant, et de sa trousse à maquillage, elle rejoint la chambre d'Aislinn d'un pas rapide, toquant du mieux qu'elle pouvait, chargée comme elle était. Il était déjà 18h13, elle savait qu'elle était en retard mais, pour sa défense, quelle idée de ne pas avoir de lavage à cycle court pour le linge délicat sur ces machines infernales !

- Je te prie de m'excuser pour le retard ! Mais t'en fais pas, on est dans les temps.

Elle disait plus cela pour se rassurer elle même que pour rassurer son amie, mais cela avait le don de la booster un peu. Pour sa partenaire, elle en avait choisi un bleu pâle qui irait merveilleusement bien avec son teint et ses cheveux. Pour elle, ce serait son éternel rose et blanc. Elle se sentait coupable d'être à la bourre et toute ébouriffée, elle devait vraiment avoir une belle allure comme ça, tiens, pourtant, les deux jeunes femmes n'en était qu'au tout début.
© 2981 12289 0
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aislinn Marswall
Modératrice super voteuse
avatar
★ (Time Left) : 505
Mer 7 Déc - 21:54
'
FEAT
MAELLYS
WEAVER
Les artifices de l'hiver
Après avoir promis à la jeune blonde qu'elle ne dirait rien à personne à propos du petit service qu'elle lui rendait et après l'avoir attentivement regardée partir, la rousse se retrouvait là, sans savoir quoi faire jusqu'à dix huit heures. La première étape fut de retourner jusqu'à sa chambre, et de s'allonger sur son lit, sur le ventre, visage dans son oreiller. Qu'allait-elle faire... ? Elle n'eut pas à réfléchir trop longtemps, puisque le sommeil vint bien vite l'emporter dans un tourbillon d'idées colorées.

La rousse était encore en train de plonger dans les nuages de ses rêves quand on toqua à la porte. Réveillée brusquement, elle dut faire un effort pour reprendre pleinement conscience et se diriger d'un pas de zombie jusqu'à la porte de la chambre. En l'ouvrant et en découvrant le joli visage de Maellys, Aislinn se souvint soudainement du projet qu'elles avaient pour cette soirée. Son visage s'éclaira d'un coup, et elle s'empressa de s'écarter pour la laisser rentrer dans la pièce.

« Pas de soucis ! Du moment qu'on n'est pas en retard... »

L'alien présenta son lit à la blonde pour qu'elle puisse poser tout ce qu'elle avait dans les mains, puis elle s'assit juste à côté des affaires. Elle était à présent très pressée non seulement d'aller vaquer entre les stands et de voir le feu d'artifices, mais également de commencer à se préparer pour cet événement des plus magiques. Elle avait hâte de voir comment la blonde allait se métamorphoser elle-même grâce à sa magie moderne. Tout cela lui était totalement inconnu, mais elle y portait à présent un certain intérêt.

« Alors, par quoi on commence ? Demanda-t-elle avec un grand sourire, en contemplant les affaires à côté d'elle. Quel kimono est celui que tu me prêtes ? »

Elle avait envie de sauter partout, mais ce n'était pas dans sa nature, alors elle resta statiquement à fixer les affaires en essayant de deviner lequel des deux coloris lui était destiné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 11 Déc - 19:43
Les artifices de l'hiver.


- Aislinn & Maellys - ♥

“La poésie éclaire comme un feu d'artifice, elle ne veut pas chasser la nuit, mais, au contraire, en tirer parti.” - RICHTER Jean-Paul.
•••La rouquine n'avait pas tarder à lui ouvrir et après l'avoir aperçue derrière ses vêtements, elle s'écarta pour la laissée passer. Maellys entreprit alors de déposer les deux kimono et leurs ceintures sur le lit de la jeune femme. Elle passa ses doigts sur les tissus pour les lisser un peu. Puis elle finit par se tourner vers sa camarade avec un sourire, les feux n'allait pas être lancé avant une heure avancée de la soirée, elle avait donc encore largement le temps de se préparer à leurs aises. Passant ses doigts dans sa mèche pour la remettre en place, la blondinette aux cheveux ongs repris la parole pour la rassurer un petit peu, même si, de toute évidence, elle n'était pas inquiète, ou en tout cas, pas pour cela.

- Mais non, nous avons le temps, rassure toi !

Elle lui sourit avant de se tourner vers la jeune femme. Oui, le bleu lui irait très bien, elle l'avait bien choisit pour ses yeux. Elle se tourna pour prendre le kimonos bleus et le tendre à Aislinn avec un grand sourire. La jeune femme semblait elle aussi pressée de commencer. Il faut dire qu'elle n'avait pas passé un moment entre fille depuis longtemps et elle était ravie de pouvoir s'occuper d'une amie, elle espérait qu'elle serait satisfaite.

- Essaye le vite, que je vois s'il faut l'ajuster un peu. Dis moi quand tu es prête.

Par chance, elle avait quelques rudiments de couture ui ui venait d'elle ne savait d'où. Mais puisqu'elle les possédait, autant s'en servir. De son côté, elle sortit sa trousse de maquillage. Mais cela, elle s'en occuperait après, c'était juste histoire que tout sois près. Et dans le même temps, elle se retournait pour offrir à la jeune femme le soin de pouvoir se changer tranquillement. Elle n'était pas particulièrement pudique, mais elle pouvait comprendre que ce n'était pas le cas pour tout le monde. Elle cherchait donc dans sa trousse les teinte qui conviendrait au mieux à la jolie rousse avec qui elle partagerait sa soirée.
© 2981 12289 0
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Le nouveau thème d'hiver !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: