RèglementAvatarsPredefinisGuide du nouveauPartenariat
nara-shi
Depuis la nuit des temps, quelque part au fond du monde, se trouve Nara. Nara, petite île qui referme une ville de caractère, réputée auprès des monstres de tout les horizons, et de tout les endroits de la Terre, pour son lycée. Il y accueilles les êtres de la nuit, quels qu'ils soient, pour les former à devenir des êtres exemplaires du monde sombre et effrayant. Du passé, du présent, ou du futur, chacun vient à se côtoyer sur cette île intemporelle où nul ne grandit, nul ne voit le temps passé, et nul ne sait comment expliquer l'étrangeté de cet endroit ... magique. Dans un monde inversé où l'on vit la nuit, comment se passera l'entente entres les races ? Bienvenue à Nara-Shi, le lycée des monstres !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez|
Little bro' ♛ Natsume Hideo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar

★ (Time Left) : 245

★ (Time Left) : 245
Undead

Lun 14 Nov - 18:50
Hello.

ft.

Les ruelles des étudiants, communément appelées couloirs, étant le lieu de rendez-vous le plus commun de tout les étudiants passé cinq heures du soir, il me semblait judicieux de choisir un autre lieu pour me reposer sagement en attendant d'avoir accès aux douches. J'allais donc me diriger vers les dortoirs lorsqu'une tignasse qui me semblait plus que familière pointait le bout de son nez en sortant de ses appartements. Il ne semblait pas m'avoir remarqué, alors j'en profitais pour l'observer de loin en ralentissant ma marche.

C'est vrai que je ne connaissais pas Natsume. Clairement, on s'était parler quelques fois et cette relation assez fraternelle c'était installée d'elle même, comme si elle était à la maison. J'avoue que cela me mettait légèrement dans l'incompréhension, comme dans ce genre de moment ou je souris légèrement bêtement en pensant que je souhaitais mettre ma main dans sa tignasse pour lui ébouriffer en lui demandant comme c'était passé sa journée, comme un viel ami de trente années en arrière.

Mes pas rejoignent son chemin à lui et ma main se plonge dans ses cheveux si doux au toucher.

"Hello, you."

Je souris presque trop sincèrement. Depuis quand je m'étais attaché à cette bouille ? Pourtant, il fait ma taille, est plus imposant et malgré cela, je n'arrive pas à lui trouver un coté ne serait-ce qu'adulte de temps en temps. Il semble si naïf et si enfant, que je n'ai pas d'autres choix que de le prendre sous ma protection. Comme si ça m'avait manqué et comme si j'avais déjà connu cela. C'est stupide comme pensée.

"Comment s'est passé ta journée, Natsu?"


Comme prévu, cette question était inévitable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Mer 16 Nov - 20:51
I have forgotten the name of my true familly before be in this world...
And? You're here.

Thanks Big bro' •••Une main passa dans mes cheveux. Il n'y avait beaucoup de personnes qui osait m'approcher à cette époque. Par ce qu'on ne me connaissait pas beaucoup, par ce qu'on avait tendance à se méfier de moi, par ce que je fricotais avec avec un lapin devenu cygne ? Je ne comprends toujours pas en quoi je peux faire peur aux gens. Je suis peut-être trop imprévisible ? La populace ne devrait pas ainsi se méfier de quelqu'un d'aussi tranquille. Sourire n'était pas une tare, ne pas avoir peur des brutes non plus, et il ne fallait pas catégoriser les gens au premier regard non plus. C'est en tout cas ce que j'avais appris de mon existence -aussi courte et répétitive elle pouvait être. Mais en tout cas, avec l'étrange réputation que je portais sur mes épaules, je pouvais être sûre d'une chose... c'était soit Rose -bien que ça aurait été étonnant, soit...

La voix me fit sourire un peu plus et je sentais mes joues rougir un peu plus en la reconnaissant. Soit, cela pouvait être son grand-frère effectivement. Mon esprit peut stable avait trouvé un nouveau point de repère dans ce monde. Et cela ne pouvait que me faire plaisir et réjouir mon esprit. J'entendais presque une chanson d'enfant chantée par une licorne violâtre à propos de son grand-frère, résonner dans ma tête à chaque fois que je le croisais.

Mes yeux se posèrent à travers mes lunettes dans les siens. Je pris le bout de celles-ci et les retirer de mon visage. Je n'en ai pas besoin avec lui. Je me sens protégeais et je n'avais pas peur de me dévoiler. C'était étrange, peut-être encore plus enfantin que je ne l'étais habituellement mais j'appréciais ce relâchement.

« J'ai eu une assez bonne journée ! Jean m'a donné sa glace à midi~ ! » Je ne pus m'empêcher de sourire grandement à nouveau. C'était si agréable. « Et toi, du nouveau ? Tu veux qu'on aille manger quelque chose ? J'ai eu assez d'argent pour acheter de quoi à faire des crêpes si tu en veux un peu ! Mon colocataire m'en avait réclamé ! »

Ce discours s'accompagna de grands gestes des bras, comme un italien, j'étais tel un enfant, perdu dans le bonheur de voir son grand-frère alors qu'il rentrait à peine de ses cours. Même s'il n'y avait pas encore eu de conversation sérieuse entre nous, même si je ne lui avais pas encore vraiment parlé de Rose ou de ses moments étranges où je semblais perdre le fil du temps, et m'en souvenir l'instant d'après... Je savais qu'il me protégerait de tout. J'ai confiance en lui.
© 2981 12289 0




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 245

★ (Time Left) : 245
Undead

Jeu 17 Nov - 20:27
Hello.

ft.

Un brin d'inquiétude passa à travers mes traits. Depuis quand Natsume était si dépendant de son colocataire? Je semblais beaucoup trop inquiet pour quelque chose qui, visiblement selon le ton de voix qu'il utilise ainsi que de la manière dont il en parle, semble naturel et totalement eronné de doutes ou de propos malsains à ce sujet. Ma main ne quitta pas sa tête alors que mes mots se ressentaient plus inquiets qu'autre chose, malgré moi encore une fois.

"Tout se passe bien avec ton colocataire?"

Parfois, il arrivait qu'à l'école des personnes se fassent maltraitées et n'osent pas en parler, pour finir pendues au bout d'une corde. L'idée me donna même envie de vomir alors que je soupirais, reprenant  un souffle grandissant dans ma poitrine.

"Dis-le moi s'il te fait du mal ou te forces à faire la cuisine."

Je lui parle comme s'il n'était pas capable de se défendre avec sa carrure de rugbyman. Bien sûr que si, il peut se défendre, c'est même une semi-obligation et je serais là pour lui hurler d'assommer le premier venu si je ne peux le faire moi même?.. C'est juste plus fort que moi. Je le vois comme un enfant, un homme que je dois protéger.

Ma main retrouve le chemin de ma poche et mes traits retrouvent leurs naturels ternes et sans vies.

"Vraiment."

J'appuie mes propos précédents, encore et encore. Il va finir par en avoir marre de moi, une réalité qui grandissait dans mes esprits de plus en plus. Tant pis, je le suivrais toujours et tabasserais toujours ceux qui s'en prendront à lui, colocataire ou non compris... Ne m'avais-t-il pas déjà parler de lui, d'ailleurs? Je me perds dans mes pensées en essayant de retrouver des brides de souvenirs de conversations passées à parler avec Natsu. Il va me revenir... son nom me reviendra, vu qu'il ne me semble pas inconnu.

"Va pour les crêpes."

Une réponse en automatisme, étant donné que mon cerveau est toujours occupé à chercher dans les tréfonds de paroles oubliées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Dim 27 Nov - 20:33
I have forgotten the name of my true familly before be in this world...
And? You're here.

Thanks Big bro' •••Il était si attentionné... Il n'y avait pas à dire, je me sentais en parfaite protection. Il pourrait m'arriver le pire que je savais que je pouvais tomber avec une main pour le reprendre. Bien évidemment Rose ne me battait pas, et s'il lui faisait mal cela ne se passait que dans nos rapports corporels d'un autre autre milieu. Mais j'appréciais, on ne pouvait donc pas considérer ça comme de la vraie violence. Il atteignait le point le plus crucial de mon existence entre son regard, mon âme, et la sienne, ses yeux. Je me trouvais si bien à ses côtés...

Mais la présence et la chaleur que me procurait le confort, la sécurité d'Erwan était tout aussi bonne à prendre. Je sentais déjà mes lèvres s'étendre un peu plus dans un sourire avec ses mots. Il faisait attention à moi. J'étais assez important pour lui pour qu'il se soucie de ça, c'était agréable... C'était comme s'il était le parfait grand-frère. Je n'avais rien à craindre. Calmement, je déposais mon dos contre son torse. J'étais bien.

« Rose ne me fait aucun mal. Il a même tendance à me surprotéger. Ne t'en fais pas. »

Histoire de totalement le rassurer, je me redressai et me retournai à nouveau vers lui pour lui offrir un large sourire sincère. Ma main devient poing et se déposa contre mon torse. Il n'y avait que des paillettes dans mes yeux, mes joues rajoutèrent un plus à mon air enfantin alors que j'énonçai solennellement :

« Je te promets de te dire si un jour Rose m'ennuie! » Même si c'était pas prêt d'arriver. « En route pour les crêpes! »

Suite à ses mots, je me retournai dans le couloir et lui fis signe sans lâcher du regard cet homme qui était, il fallait l'avouer, la personne à qui je savais... un jour je pourrais tout avouer. Ce n'était pas chose facile et pendant un instant, un profond blanc passa dans mon esprit. J'avais failli chavirer à nouveau et ne plus me souvenir... Je ne devais pas perdre cette personne, ces précieux souvenirs. Il était ma famille, ma nouvelle famille et il en restera ainsi.
© 2981 12289 0




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 245

★ (Time Left) : 245
Undead

Ven 20 Jan - 14:24
Hello.

ft.

Je le regardais avec toute l'attention qu'il pouvait mériter. J'étais un brin inquiet encore, même si mes traits étaient redevenus un semblant de paisible quant à son comportement. Natsume... Dans quoi t'es-tu encore embrigader? Un soupir las passa entre mes lipes et je peux lui sourire légèrement du coin gauche de ma bouche avant que mon regard ne se fasse encore plus fraternel, et je dois l'avouer, un peu blasé de cette situation. Rose. Tel était le nom de cet individu dont le nom ne m'avait pas gravé l'esprit outre mesure. Je tachais de le retenir.

"Si tu le dis....."

Je ne pouvais le forcer  à rien, après tout. Si tout se passait bien selon son propre jugement, qui étais-je pour le forcer à parler ne serait-ce qu'un peu ? Un deuxième battement de cil et mon air reprit son eternel neutre habituel.

"... Je te suis."

Mes pas se font sûr, avec assurance alors que je suivais mon cadet modelé comme un rudgy man. Je me demandais quel genre de crêpes il faisait. Si elle étaient petites et douces, ou si elles étaient grandes et fortes, comme lui. La cuisine de quelqu'un reflétait qui il était au fond de lui. C'est encore une rumeur que j'ai lu dans les livres et je ne la vérifie pas, étant donné que je ne cuisines pas de moi-même. Le self était là, pourquoi s'embêter. Tiens, d'ailleurs, cétait une question.

"Pourquoi nous n'irions pas simplement acheter ces crêpes à la cafet' ?"

Peut-être une question stupide, avec réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Mer 25 Jan - 11:10
I have forgotten the name of my true familly before be in this world...
And? You're here.

Thanks Big bro' •••Je clignais des yeux. Voulait-t-il à ce point éviter ma chambre ? Je n'espérai pas, j'aimais bien cuisiner pour les gens. Ce serait problématique, quoi que je pourrai toujours lui passer des boîtes avec la nourriture dedans non ? Je gardais mon sourire à cette pensée. J'allais faire ça, voilà. J'hochais la tête.

« Oui, si tu préfères on peut aller au réfectoire. »

Dans un brusque arrêt et changement de trajectoire, j'attrapais Erwan et lui sourit doucement en le conduisant vers la cafétéria -dans ce cas. Aussi étrangement que ça puisse paraître, je n'étais ni vexé ni mal qu'on puisse préférait manger ailleurs que ce que j'avais proposé. Il ne m'était même pas venu en tête que ça puisse être méchant de sa part. C'était peut-être étrange, mais j'avais une confiance grandissante en lui.

« En plus ils ont du nutella ! Je l'ai vu la dernière fois ! J'ai croisé le chevalier Milàn dans les cuisines, il était en quête de lait pour ses saintes céréales ! Et c'est là que j'ai vu le nutella, bien caché mais là ! »

Je me retournais devant lui pour exposer la scène avec une petite scénette qui exprimait les mouvements, la place du met reconnu et la façon dont je l'avais découverte. Je ris gentiment à la fin et reprit ma place à ses côtés tout en continuant sa marche.

« Je suis sûr que toi aussi ça doit faire un moment que tu n'en as pas vu ! »
© 2981 12289 0




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 245

★ (Time Left) : 245
Undead

Dim 23 Juil - 12:45
Hello.

ft.


Erwan s'était toujours demandé pourquoi une âme si sensible et si douce était à la proie de n'importe qui. Pourquoi tant de haine parcourait ce monde et pourquoi tant de douceur et de gentillesse était dans cet homme là. Il sourit doucement, laissant les émotions positives et la bonne humeur de son frère le parcourir comme au premier jour, l'observant avec attention et intérêt alors qu'il mimait la scène. Il était si petit, mais grand. Si adorable, mais sûr de lui.

"Je vois le genre, oui."

Je ne pouvais que lui ouvrir les yeux et lui sourire, tellement il était si cuteness avec l'allure d'un rugbyman.

"Je te suis"

Et notre marche dura jusqu'à la cafétéria. Je ne comprenais pas non plus pourquoi il devait forcément faire tout les désirs et volonté de son petit -ami. En soit, j'avais juste peur qu'il devienne son esclave. J'étais perdu dans mes pensées que je butais contre le comptoir et mon pied en souffrit tellement que les larmes me montèrent aux yeux. Je voulus les cacher derrière mon bras, tellement j'avais honte qu'une si petite chose me fasse un mal de chien.

"hiii..."

Ce couinement n'était pas voulu, bon sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Dim 30 Juil - 15:09
Thanks big bro!
Je sautillais presque devant lui, totalement épanoui de partager un bon moment avec mon grand-frère. Je ne faisais pas exprès mais un grand sourire s'installait sur mon visage. J'étais content... véritablement content. Je réfléchissais déjà à tout ce que j'allais pouvoir lui cuisiner, lui faire découvrir dans ses crêpes. Je ne ferai rien de bien compliqué bien-sûr mais assez de goût pour qu'il soit enchanté d'avoir partagé ça avec moi ! Enfin... Ce serait pour la prochaine fois tout ça ! Pour le moment ce sera crêpes et nutella made in Cafétéria. On allait se régaler~ !

Brusquement, un petit bruit -adorable, on pouvait le dire- m'arrêta. Je clignais des yeux, assez étonné d'avoir entendu ce genre de petit bruit d'une cafétéria quasiment vide, puis me tourner vers la seule personne capable de le faire. Je vis alors le courage et l'émotion de pure douleur dans les yeux de mon frère de cœur. Je le regardais un instant, essayant de comprendre. Puis je compris en voyant son pied et le coin de comptoir. Évidemment... Milles ans de milles souffrances de souffrance. Je ne pouvais que le plaindre mais m'attendrir comme devant n'importe qui n'était pas une solution.

Cet homme était mon puissant et fier frère, je ne pouvais pas le laisser ainsi s'abaisser face à la douleur. Du coup, regardant à droite et à gauche, je profitais que personne ne nous regarde pour lui souffler complices :

« Tu peux t'en remettre un peu et après on ira dehors pour voir si ça saigne pas, ok ? »

Je lui souris calmement et mis ma main contre sa hanche pour le redresser comme-ci je lui faisais juste un câlin -virile?- amicale. Je l'aiderai sans que personne ne le voit !

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 245

★ (Time Left) : 245
Undead

Mar 15 Aoû - 12:18
Hello.

ft.


Erwan hocha la tête en se mordant la lèvre. Il n'était pas du tout apte à retenir sa douleur qui pointait sans qu'il ne le veuille ses yeux humides. Il les cligna rapidement pour que cela ne se voit pas et mordit plus fort sa lèvre pour surpasser la douleur. Heureusement, ce genre de choses ne durent pas éternellement et après quelques secondes, il put reposer le pied sans grand encombres. Il ne portrait plus jamais de chaussures ouvertes ou bien juste des chausettes. Plus jamais.

Il sourit et caressait les cheveux de Natsume en signe de remerciement aussi viril que son calin. Cependant, son doigt de pied le faisait toujours souffrir et vu que c'était à chaque fois qu'il le posait sur le sol, en plus de sentir une petite brulure , il s'était surement ouvert quelque chose. Ce sont les coupures les plus bénines les plus violentes pour l'âme. Il s'accouda à un comptoir et continua pourtant de sourire à Natsume, le plus étant passé.

"Vas-y, fait donc ce que tu as à faire, je viendrais t'aider quand... quand ce sera un peu plus passé."

Il calmait sa respiration pour ne pas aggraver sa douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Mar 15 Aoû - 14:16
Thanks big bro!
Erwan avait mal, je le voyais et ça m'inquiétait un peu. Je déglutis et me demandais si j'allais devoir le porter... S'il le fallait je le ferai, mais je ne voulais pas qu'on croit qu'il était faible. Les gens imaginaient très vite des choses et ça me genait toujours autant. Pourquoi ne pouvait-t-il pas accepter les gens vierges de sens quand ils les voyaient pour la première fois ? On juge après normalement non ? Je ne comprendrai jamais...

Par contre, je comprenais très bien la douleur de mon frère et je me sentais particulièrement mal pour lui à ce moment là... Je devais rapidement finir ma tache si je voulais l'aider au mieux après. Du coup, je me mis à courir jusqu'au comptoir de la cafétéria et commandé deux crêpes, quelques serviettes en papier et un granita. Je sautillais sur mes pieds en attendant qu'on ne me les donne. Allez, allez ! Mon grand-frère attendait là !

Je déglutis puis souris grandement en voyant arriver ma commande. Je payais rapidement et mis contre moi les composants de ma demande. Je me précipitais vers Erwan et lui souris :

« On peut aller dehors ! »

Je l'aidais de nouveau de façon de discrète à aller dehors et fut satisfait quand je pus le déposer dans un endroit un peu éloigné, au calme. Je regardais le pied en sang et grognais. Je commençais à nettoyer le sang avec une des serviettes puis j'en mis une autours de son orteil, coupée en petite lamelle de bandage. Pour finir, je mis le granitas froid contre la plaie, histoire de calmer la douleur. Je lui avais laissé les crêpes.

« … C'est bon... ? Si tu veux on peut manger ? »

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Little bro' ♛ Natsume Hideo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Chambre de Natsume Part. 2
» Quand Coulent les Larmes du Rossignol [Rang C][Pv: Natsume Homura]
» Natsume Chevalier de Bronze de la croix du sud
» Kagura Natsume
» "Petite fleur, jolie..." La ferme. - Natsume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Ancien Contexte-
Sauter vers: