« A loving heart is the beginning of all knowledge. » [feat Akasuki]

 :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aislinn Marswall
Modératrice super voteuse
avatar
★ (Time Left) : 495
Ven 2 Déc - 18:43
'
FEAT
Akazuki
Suzuki
« A loving heart is the beginning of all knowledge. »
Il existait un sujet particulièrement mystérieux, aux yeux ( et surtout à l'esprit ) de notre petite alien. Elle aimait réfléchir sur absolument tout. Se faire sa propre idée sur chaque chose qui composait le monde, pour pouvoir mieux le saisir lui-même. Mais ce sujet-là, il lui posait une énorme colle, qu'elle n'arrivait pas à déjouer. Pourtant, beaucoup de gens, partout, s'étaient fait une idée très claire de ce que c'était, et de ce qu'ils en attendaient. De quoi ? De l'amour tout simplement.

L'amour posait une colle à Aislinn simplement car elle ne voyait pas vraiment ce que c'était, et n'en voyait pas non plus l'utilité. On considérait l'amour comme un lien très fort entre deux personnes. Elle, déjà, elle ne pensait pas que quiconque puisse jamais avoir envie de partager un lien aussi puissant avec elle, et, secondement, elle n'en avait jamais ressenti le besoin. Et on ne pouvait pas forcer ces choses-là.

Mais elle était curieuse. Maladivement curieuse, et elle voulait voir plus de ce que l'amour apporterait aux gens, selon eux. Il fallait qu'elle  en parle avec quelqu'un, évidemment quelqu'un qui s'y connaissait un minimum, sinon elle n'y voyait aucun intérêt. Dans sa recherche, on lui avait parlé d'une cygne, qui était pas mal calée sur la question, ou du moins qui en avait des idées précises. Enfin, " on lui avait dit"... C'était plutôt ce qu'elle avait entendu de cette grande fille blonde qu'elle suivait depuis un petit moment. C'était venu à point !

Son seul problème, maintenant, c'était de savoir qui elle était sans connaître son apparence, mais seulement son nom et son âge: Akasuki, 16 ans. La jeune blonde avait précisé quelque chose qui avait attiré l'attention de la rousse. En effet, paraissait que cette jeune femme voulait jouer le Cupidon en  herbes et réunir les coeurs amoureux. L'alien n'avait plus qu'une idée en tête: dénicher le raisonnement de cette jeune femme.

Ce fut donc pour cela que, quelques jours après cet événement, Aislinn se trouvait devant les salles de classe où les élèves plus jeunes qu'elle avaient leur cours. C'était la pause du midi, et elle les voyait tous sortir, leur petit uniforme parfaitement mis - pour la plupart... -, en quête de nourriture.  La rousse se décida à aborder une petite brune pour lui demander si elle avait vu la dénommée Akasuki. Elle lui indiqua une personne encore à l'intérieur de la salle qu'elle venait de quitter. Décidée, Aislinn attendit qu'elle soit sortie pour lui tapoter gentiment l'épaule:

" Salut ! Tu es bien Akasuki ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 2 Déc - 21:46
HRP:
 






Je m'étais levée ce matin avec la féroce envie de répandre la doctrine "cygniste", enfin comme d'habitude. J'avais commencé ma journée par une bonne douche, ça fait toujours du bien de se sentir propre. Ensuite je prenais dans mon armoire mon uniforme avec son ruban rouge. Je le trouvais vraiment super ! Enfin bref, là n'est pas l'important. Je reprend donc : je finis par me coiffer, exceptionnellement je les brossais juste et les lâchais. Je n'avais pas envie de me compliquer la vie aujourd'hui.

Après ça, je fis une rapide excursion dans le parc. Me remémorant de joyeux comme de tristes souvenirs. Alex ou Milán, quand j'avais mon coeur déchiré comme quand Milán l'a recollé. Paradoxalement c'était un endroit que j'aimais toujours autant. Cette atmosphère calme me relaxait, malheureusement il fallait que j'aille vite en cours sinon je serai en retard.

Enfin j'arrivais dans ma salle de classe. Je n'ai écouté qu'à moitié tout ce qui a pu être dit ce matin. Au final ça m'importait peu. Alexandra s'était volatilisée, et malgré la douleur qu'elle a pu m'infliger je l'aime toujours au fond de moi. Rien ne me semblait plus normal et au moindre instant où j'avais l'image de son visage en tête je souffrais. ..

La pause de midi arriva bien vite. Ce fut lorsque je prenais dans mon sac mon repas qu'une fille un peu plus vieille que moi me demanda si j'étais bien Akasuki. Ma première réaction fut de regarder autour de moi pour savoir à qui elle s'adressait, mais c'était bien à moi. De toute façon il n'y a pas trente Akasuki dans ma classe. Je relevais la tête vers elle, assumant plus ou moins ma réaction :

"Salut. Oui... c'est bien moi"

Suivi d'un rire nerveux. Je continuais en disant :

"On se connait ?"

« A loving heart is the beginning of all knowledge. »


(c)AkashiMurasaki


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aislinn Marswall
Modératrice super voteuse
avatar
★ (Time Left) : 495
Sam 3 Déc - 17:50
'
FEAT
Akazuki
Suzuki
« A loving heart is the beginning of all knowledge. »
La jeune femme devant Aislinn avait l'air gênée, et celle-ci réalisa peut être un peu trop tard que cette technique d'approche était loin d'être l'une de celles qui mettrait le plus à l'aise son interlocutrice. Elle essaya de faire son visage le plus amical possible, avec ce léger sourire en croissant de lune dont elle avait ce secret et qui lui donnait un air très doux. En entendant le rire nerveux de la jeune fille, elle eut la confirmation qu'elle n'était décidément pas douée pour tout cette mascarade de relations sociales.

Akasuki lui demanda si elles se connaissaient. Roooh, pourquoi fallait-il toujours que les gens posent cette question ! L'alien croyait fermement que les gens ne devraient pas avoir à se connaître pour se parler, et que avoir envie de taper la discute avec un parfait étranger devrait être tout à fait normal et intégrer dans leur société. Mais entre ce qu'Aislinn croyait et ce que les autres faisaient habituellement, le gouffre était souvent profond.

« Absolument pas, fut alors sa réponse, un rire dans la voix. Mais on va arranger ça, crois moi. »

Ah, oui, selon les conventions, c'était à ce moment qu'elle tendait sa main et se présenter à son vis-à-vis.

« Je suis Aislinn Marswall. »

Elle tendit sa main.

« J'aimerais bien avoir une petite discussion avec toi. »

A nouveau, la rousse se rendit compte que son comportement pouvait être jugé étrange et effrayant par la jeune femme aux grands yeux bleus qui lui faisait face. Il fallait qu'elle trouve une phrase qui expliquerait simplement pourquoi elle aimerait discuter, et comment elle savait que l'amour était un sujet qui la passionnait. Son cerveau se mit à tourner à vive allure, pour réussir à cafouiller :

« Tu vois, c'est assez connu que tu aimes bien jouer les Cupidons, alors je me disais 'hé tiens, Aislinn, ce serait bien d'avoir une discussion avec cette jeune femme au sujet de l'amour, ça pourrait être super intéressant et fructueux ! ' Si t'es partante, voilà, ce serait super sympatoche de passer notre pause déjeuner ensemble à parle de namoureux et autre adolescenterie ? »

Ok. Pas vraiment ce que sa raison aurait appelé une tirade pas trop effrayante. Elle était même étiquetée bizarre à vie. Elle avait envie de se frapper la tête contre le mur qu'elle avait à portée, mais probablement que cela aggraverait son cas. Mais qu'est-ce qui lui avait pris... ? Et la petite voix différente qu'elle avait utilisée pour indiquer ses pensées ? Enfin, elle, si on lui parlait comme ça lors d'une première rencontre, elle serait probablement charmée par son interlocuteur et l’étiquetterait automatiquement comme une « personne de tout intérêt ». Tout le monde n'était pas comme elle, cependant. Tout le monde n'appréciait pas forcément la forte aura de bizarrerie et d'appartenance à une autre planète qui entourait Aislinn.

Revenir en haut Aller en bas
Directeur
Storyteller
avatar
★ (Time Left) : 812
Sam 3 Déc - 17:50
Le membre 'Aislinn Marswall' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile/Face' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 8 Déc - 9:00
Cette fille, elle était vraiment bizarre mais elle n'en était pas moins mignonne. Je pris un moment pour la détailler. De grands yeux dorés, des cheveux roux mais vaguement roses et un énorme sourire. Je me rendis compte que mon regard était un peu trop insistant alors j'observais plutôt mon déjeuner - que je ne pourrais visiblement pas savourer seule - peu importe. Mais ce fut la remarque qui précéda la main qui se tendait qui me fit froid dans le dos "Mais on va arranger ça, crois moi". Elle allait me faire quoi ?! Certes elle n'avait pas l'air méchante mais elle pouvait très bien l'être, comme on dit "l'habit ne fait pas le moine", enfin bref. Par politesse et aussi un peu par curiosité, je lui serrai finalement la main. Peu après, la fille se mit à débiter les phrases avec rapidité mais néanmoins avec une certaine intelligibilité. Et là je compris que c'était vraiment pas le genre de gens qui se fondaient dans la masse facilement. Il suffisait de la voir pour le comprendre en fait, mais sa façon d'être me confortait dans cette idée. "Ne t'inquiète pas Akasuki, elle va pas te violer... quoique je serais pas contre" pensais-je, effaçant la deuxième partie de la phrase de ma mémoire.

En fait la jeune fille finit par me demander si j'accepterai de manger avec elle pour parler amour. Si j'étais partante ? Bien sur que oui ! Je suis cygne et c'est pas pour rien ! Je me dois de guider les gens dans le bon chemin : celui d'une vie parfaitement saine et remplie d'amour - et non pas celle de la folie que propose ces foutus lapins -.

C'est alors que je décidais de prendre la main de la rousse pour aller dans le parc, histoire d'avoir un peu plus d'espace qu'une seule table. On était en hiver mais il faisait pas si froid que ça selon moi. Après je suis pas vraiment frileuse mais cette Aislinn l'est peut-être ? Enfin bon peu importe.

"Je vais pas me représenter comme tu me connais déjà. Et je pense que tu auras deviné que je suis totalement partante. Du coup tu veux commencer par quoi ?"

Et tout de suite après

"Ah et tu devras m'appeler Akasuki-sama pendant que je t'enseignerai l'Amour", finis-je avec une voix théâtrale et une pointe d'humour
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Aislinn Marswall
Modératrice super voteuse
avatar
★ (Time Left) : 495
Mer 14 Déc - 22:42
'
FEAT
Akazuki
Suzuki
« A loving heart is the beginning of all knowledge. »
Pendant un moment qui lui parut durer une éternité, elle vit l’hésitation -et… la crainte?- que ressentait la jeune fille, et comme on attend les résultats d’un concours le stress au ventre, elle attendait la réponse de Akasuki. Avec les yeux de petit chien suppliant, en bonus.

Mais bam, avant que même que Aislinn ait pu le deviner grâce à un instinct primitif caché, la blonde attrapa sa main et l’emmena à l’extérieur. Mais. Qu’est-ce qu’ils avaient tous à lui tirer la main dans cette école ? Elle nota dans un coin de sa tête de chercher si ça n’était pas une coutume particulière à Nara-shi. Ou si elle n’avait pas des mains qui donnaient envie de les tirer. Ou si sa personne elle-même était tirable. Elle partait un peu loin, là.

L’air frais du parc fouetta son visage, mais, emmitouflée qu’elle était dans son épaisse écharpe bordeaux, cela ne la dérangea pas trop. Elle apprécia même cette brise fraîche qui jouait avec les pointes de ses cheveux et celles de son professeur.

Car oui, elle avait agréé à être son professeur d’éducation amoureuse. Et même qu’elle lui demandait par quoi est-ce qu’elle voulait commencer. Bonne question. Par quoi ? Il y avait tellement de choses qu’elle avait envie de savoir, de questionner… Elle décida de commencer par le plus général.

« Hum… Pourquoi tu me dirais pas ce qu’est ton idée de l’amour ? Si tu crois à l’Amour avec un grand A, le grand amour qui te remue complètement, ou autre chose ? Je t’écoute. Vas-y. A toi. »

Elle rit spontanément à la suite de ses paroles. Et bien, cela s’était très vite détendu, et cela lui plaisait ! Parfois il arrivait que le climat soit tendu, et que la conversation finisse par être peu naturelle. Mais Akasuki avait directement choisi de la détendre pour que tout ce qui allait se passer durant cette pause soit agréable.

« Très bien, Akasuki-samaaaa, exagéra-t-elle, toujours un rire dans la voix. Déjà, je note que votre égo est assez disproportionné ! »

Bien sûr que non elle n’allait pas noter ça.

«  C’est une petite boutade, rajouta-t-elle, au cas où. »

Ses yeux fixèrent alors les alentours, dans le but de chercher un endroit confortable pour s’asseoir et taper la causette. Elle avisa un banc sous des grands arbres qui, en plein été, devaient être plus incroyablement touffus, mais qui étaient à cette période complètement dépouillés. Leurs branches nues s’agitaient calmement dans le vent frais.  L’atmosphère lui sembla idéale. Son postérieur bien installé sur le petit banc, ses jambes calées en tailleurs – tout en faisant attention à la jupe, s’il vous plaît- et son sac reposant sur celles-ci, elle se mit en totale position de concentration. Quoi que dirait Akasuki, elle boirait ses paroles comme si elles lui étaient apportées dans une calice dorée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 15 Déc - 19:15
Aislinn s'était laissée tirer tout le long. D'habitude j'aurais eu le droit à une jolie claque ou un truc de ce genre, enfin bon, disons que ça m'arrangeait plus ou moins. Puis après tout, elle m'avait demandé de l'aider, alors elle pouvait bien se plier à l'une de mes envies, non ? Puis après avoir parlé, elle se mit à rire. Pourquoi ? Bonne question, mais j'aime bien les personnes pleines de vie. C'est toujours mieux que quelqu'un de trop mou. Quand elle m'avait appelé "Akasuki-sama" je me figeais, me demandant si elle l'avait vraiment pris au sérieux mais une nouvelle crise de rire me dit que c'était en effet une blague. Je me mis alors aussi à rire, malgré l'évidence du côté comique de sa réponse, elle me dit que c'était "une boutade". Elle décida ensuite où nous allions. Je la suivais simplement et une fois assise, je commençais par ouvrir mon bento en perdant mon sourire pour prendre une attitude sérieuse. Je pris un peu de riz entre mes baguettes que je mangeais, en attendant que Aislinn soit bien prête puis je dis :

"Pour moi, l'amour, c'est quelque chose de magique. On m'avait déjà posé cette question auparavant, et on m'avait dit que l'amour n'était pas tout beau tout rose. Je suis parfaitement d'accord avec lui. Pour continuer de te répondre, je dirais aussi que je crois en effet au grand Amour, selon moi il existe bien. C'est pour ça que le mal qu'on se fait lorsqu'on aime une personne, si c'est la bonne ce mal sera récompensé. Et puis en plus, ces mauvais souvenirs seront effacés aux profits de meilleurs"

Après ces quelques phrases je repris un peu de riz. Je laissais Aislinn noter tout ce que j'ai dit et reprenais mon sourire.

"Voilà voilà, tu as d'autres questions, je suppose ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « It's the beginning of a big adventure » Feat. les copains de chambre
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» 05_ i just can't stop loving you
» The way of the heart.
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: