AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le loup et la brebis [PV : Aislinn]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar





Invité
Invité
Sam 3 Déc - 18:36
Et la brebis se fera dévorer.

Ft. Ais chan ♥ Image illustrant le rp

Allongé dans le lit, enroulé dans les draps pour me protéger du froid qui m'envahissait peu à peu, je regardais vers la fenêtre. La pause déjeuner était finis depuis une vingtaine de minute peut-être.

Après avoir soupiré je fermai les yeux et envisagea enfin après une dizaine de minute d'hésitation, à retourner en cours. Je me levais et me saisit de mes affaires. J'enfilais ma veste d'uniforme et rattachais les boutons avec soin. Elle était froissé et sur le col trônait une tache de gloss rose bonbon. Je grimaçais. Je n'appréciais pas vraiment qu'on salisse mes affaires et cette partenaire là ne s'était pas gêné. Je notai à moi-même de ne plus avoir de relation avec cette fille. Ce n'est pas comme si je n'avais pas beaucoup le choix de toute façon.

Elles défilaient et se ressemblaient, ces filles semblable aux secondes qui s'égrainaient dans le sablier que représentait ma vie. Je ne cherchais pas réellement l'amour avec un grand "A", contrairement aux autres de mon clan. Chacun à sa définition différente du grand amour. Pour moi c'était simplement... ne pas être seul, peu importe le partenaire tant que la solitude ne vous rongez pas de l'intérieur.

Pensif, j'enfilais mon pantalon et l’attachais quand un bruit attira mon attention, comme une porte qui s'ouvre. Relevant à peine la tête, toujours plus concentré sur la braguette de mon uniforme que sur la personne, j'haussais les sourcils en même temps que mon regard distrait se porta sur l'inconnu.

" Je peux vous aider... ? "

Remontant ma braguette après m'être un peu débattu, je lissais ma chemise à l'aide de mes mains et passa une main dans mes cheveux. Affichant le même sourire que j'avais eu l'habitude d'adopter après tout ce temps, j'attendais que l'inconnu daigne répondre.

© Teika sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 559
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur




Aislinn Marswall
Administratrice
Dim 4 Déc - 0:39
'
FEAT
Ren
Miyamoto
Looks like she's in danger ?
Tombée. Dans les escaliers. Comme ces bonhommes ventouses à deux balles dans les paquets de céréales, que vous essayiez de coller à votre fenêtre mais qui roulaient misérablement de leur corps moelleux jusqu'au sol. Voilà exactement ce qui venait d'arriver à Aislinn, en cette magnifique journée d'hiver. Mais elle, elle n'était pas fait de caoutchouc, et elle n'était pas insensible à la douleur. Elle avait essayé désespérément de retomber debout à la fin de sa chute, mais ça n'avait marché qu'à moitié puisqu'elle avait fini directement sur ses petits genoux blancs qui s'étaient déchirés contre le sol, puis elle avait fini sa course en glissant sur le ventre, pareille à un manchot.

Sur le coup, elle n'avait pas pleuré. Elle ne pleurait pas facilement, en général, et quand elle le faisait, c'était plus un réflexe de son corps que de par sa propre volonté. Ce fut ce qui arriva lorsqu'elle se leva, et constata l'état de ses jambes. Des rivières de sang s'écoulaient le long de ses tibias, et en contemplant tout ce rouge, son corps lui fit remarquer qu'elle avait mal. Ses yeux larmoyants parcoururent le couloir vide – pourquoi prenait-elle encore les couloirs les plus déserts, encore, une mésaventure ne lui avait pas suffit ? -, et elle constata qu'elle allait devoir s'aider toute seule.

Déjà, l'alien monta un peu les escaliers pour retrouver son carnet et son stylo qui s'étaient envolés lors de sa chute. Parce que, oui, si elle était tombée, c'était pour la simple raison qu'elle avait été obligée de courir à toute vitesse dans les couloirs, car elle n'avait pas entendu la sonnerie, trop occupée à dessiner. En récupérant son récipient à pensées, la rousse en feuilleta quelques pages, histoire de vérifier qu'il n'était pas abîmé, corné, déchiré. Il n'avait rien, heureusement, alors elle soupira de soulagement. Elle le remit dans son sac, et emprunta le chemin de l'infirmerie.

L'infirmerie était plutôt proche de l'endroit où le tragique événement était arrivé, alors elle n'eut pas à traîner ses jambes éraflées jusqu'à l'autre bout de Nara-shi. Elle n'y allait pas souvent, même si elle était assez distraite, ce qui lui valait beaucoup de griffures et bleus, mais jamais au point de saigner à ce point ou d'avoir besoin de désinfecter. D'ailleurs, si sa raison ne lui avait pas criée d'aller à l'infirmerie pour soigner tout ce bordel, elle serait sûrement en train de vaquer à ses occupations comme si rien ne s'était passé. Mais : la prudence avant tout.

Lorsqu'elle ouvrit la porte, elle s'attendait à voir un professeur. Il y avait bien quelqu'un dans la pièce, certes, mais ce n'était pas un professeur, d'après l'uniforme que l'inconnu était en train de revêtir. A la vision de la partie de son uniforme qu'il était en train de mettre en place, Aislinn aurait parié qu'il n'était pas là dans le but de soigner un bobo, mais ce n'était pas vraiment très dur à déduire. La rousse resta plantée un instant debout, jusqu'à ce qu'il lève les yeux vers elle.

Aaah, là elle comprenait tout de suite mieux pourquoi il n'avait pas ses fringues à l'infirmerie, à proximité de quelques lits. Ces yeux-là, un seul regard et ils vous hypnotisaient complètement. Aislinn était bien loin d'être la dernière à contempler la beauté de l'être-humain, comme une œuvre d'art qui ne cesse d'évoluer, et elle était donc bien loin d'être insensible à un regard comme celui-ci. Là, elle se trouvait face à du Van Gogh. Néanmoins, elle ne broncha pas, et agit comme à son habitude. Au sourire de l'inconnu, elle esquissa elle-même son sourire en demi-lune dont elle s'armait lors d'interactions sociales.

« Non, c'est bon... J'ai juste besoin de désinfectant et de pansements, répondit-elle rapidement tout en désignant les placards qui se trouvaient à l'opposé de la pièce. »

Aussitôt, elle se retourna pour aller fouiller dans les étagères suspendues au mur. Alors qu'elle cherchait au milieu des produits pharmaceutiques – d'où venaient-ils, d'ailleurs... -, elle s'efforça de demander quelques précisions à Tableau humain :

« Hum... Est-ce que le prof est parti depuis longtemps ? »

Elle pensait très clairement : « Depuis combien de temps as-tu eu la possibilité d'utiliser l'infirmerie comme d'une chambre d'hôtel ? » mais formuler sa question ainsi revenait à trahir bon nombre de principes de la société.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 4 Déc - 7:40
Et la brebis se fera dévorer.

Ft. Ais chan ♥ Image illustrant le rp


Alors qu'elle tentait de garder sa façade calme, de mon côté je tentais de réprimer un sourire, si ce n'est un rire moqueur. Je soupirais, une fois de plus j'allais venir en aide à une brebis égarée. Les lèvres pincées pour m'empêcher de rigoler, je m'approcha doucement d'elle.

M'interposant entre l'étagère et elle, je tendis à peine le bras pour atteindre l'étagère la plus haute où était ranger les désinfectants et le bandage tout en me disant que le rangement et l'organisation des étagères laissaient à désirer.

En haussant les épaules je me saisis de son poignet et la fit s'asseoir sur une chaise avant de m'agenouiller devant elle, je levais la tête pour lui adresser un sourire poli, sans plus.

" Il part tout les jours à l'heure de sa pause. Ce qui fait que je suis là depuis... le début de la pause déjeuner je suppose ? Il devrait revenir d'ici une trentaine de minute je pense. Et toi, comment t'es tu fais ça ? " Chuchotant des excuses automatiques alors que je retirais ses chaussures et ses chaussettes, je détaillais un peu plus la jeune fille. Elle était plutôt belle, dans le style jeune fille innocente et... un peu trop facile à duper.

Je pinçais légèrement les lèvres, au fond de moi je sais que je ne pourrais pas m'empêcher de la blesser pour admirer ses réactions. Sadique ? Moi ? A peine. " Si je ne les enlève pas elles vont être tachés de sang et c'est une vraie plaie à faire partir. Tu pourras les remettre quand ça sera bandé."

Me concentrant sur sa plaie, je regardais d'abord s'il n'avait rien de coincer dedans. Elle avait du se faire mal en intérieur, car il n'y avait aucun gravier ni quoi que ce soit dedans. Claquant la langue contre mon palais. Tendant le bras et me penchant un peu vers le bureau, je me saisis d'une boule de coton où je versais un peu de désinfectant. " Ça risque de piquer un petit peu... " Sans d'autre ménagement, je l'appliquais sur la plaie. Je levais la tête pour observer sa réaction.


© Teika sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 559
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur




Aislinn Marswall
Administratrice
Dim 4 Déc - 12:22
'
FEAT
Ren
Miyamoto
Looks like she's in danger ?
Tableau humain s'approcha, pour attraper tout ce dont la jeune femme avait besoin dans la plus haute étagère, celle qu'elle n'aurait pas pu attendre à moins d'avoir une chaise. Elle allait le remercier quand il lui tira le poignet pour l'asseoir  sur une chaise. Il lui semblait bien avoir dit qu'elle n'avait pas besoin d'aide ? Elle se sentait un peu mal à l'aise de recevoir de l'aide d'un inconnu, et partiellement qu'il envahisse son espace vital aussi rapidement.

Le seul point positif à cette violation de son espace vital était qu'elle allait devoir observer ce tableau pendant un peu plus longtemps. Elle se voyait déjà noircir le papier de croquis de ce visage. C'était une œuvre d'art, après tout.

« Ah... Je suis juste tombée dans les escaliers, dit-elle en attrapant les bords de la chaise avec ses mains, histoire qu'elles ne restent pas sans savoir quoi faire. J'ai essayé de me rattraper mais j'ai juste réussi à faire... ça. »

Lorsqu'il retira ses chaussures puis ses chaussettes, l'alien ne tiqua pas tout de suite, mais souleva tout de même un sourcil. La nécessité de les retirer ne lui posait pas de problème, c'était juste qu'elle aurait pu le faire toute seule... Mais s'il voulait l'aider à ce point, elle n'allait pas endosser de résistance. A quoi cela servirait ?

«  Pas de soucis, je comprends. »

Son manque de répartie l'exaspéra elle-même. D'habitude, elle s'en fichait un peu, de ce qu'elle pouvait dire aux autres, de l'impression qu'elle leur donnait mais là, elle était comme écrasée par Tableau humain, et elle n'aimait pas ça. Perdue dans ces pensées-ci, elle n'entendit pas que le jeune homme la prévenait que ça allait piquer... Et sursauta donc, avec un petit halètement, au moment où il appliqua le morceau de coton sur sa plaie. Réalisant sa réaction un peu excessive, et que le monsieur avait les yeux rivés sur elle, elle fit un petit sourire crispé :  

«  Pardon, j'ai juste été surprise ! »

S'ensuivit un rire un peu nerveux, et ses yeux se détournèrent vers le sol à côté de la chaise, très attrayant soudainement. Elle espérait que la gêne n'allait pas faire prendre des couleurs à son visage. En général, ça se voyait beaucoup et elle ne voulait absolument pas que ça arrive à ce moment-ci, là maintenant. Pour passer à autre chose, elle tenta d'éloigner l'objet de sa gêne :

« Je pense que je peux continuer toute seule, maintenant. » Elle marqua une pause, pour respirer un peu plus fortement. «  Je ne voudrais pas te mettre en retard plus que ce n'est déjà le cas... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 4 Déc - 16:37
Et la brebis se fera dévorer.

Ft. Ais chan ♥ Image illustrant le rp


Une fois de plus je reprimais un sourire alors qu'elle poussa un petit cri surpris. Cette fille avait tout d'un bon jouet... Je sentis légèrement un frisson parcourir mon dos, à mi chemin entre curiosité et excitation. Secouant légèrement la tête je reprenais mes esprits.

" Les escaliers... Je vois... Tu devrais être plus prudente... " Je baissais le volume de ma voix, comme si je me parlais à moi-même pour ajouter " Ce n'est pas prudent d'entrer dans la tanière du loup. " Souriant légèrement je me relevais et m'appuyais contre le bureau.

" Si tu veux te débrouiller toute seule, pas de soucis, mais ne t'en fais pas pour mon retard, j'avais l'intention de sécher l'après midi. " Souriant, alors que j'avais laissé le bandage à ses pieds, je la regardais faire.

J'avais conscience que mon regard pouvait peser lourd, être intimidant. C'était un peu le but. Au fond de moi, j'espérais qu'elle me fuirais et que ma vie retournerais au défilé de filles qui se ressemblent toutes. Quelque chose me disait que cette fille n'était pas dangereuse mais... Enfin...

" Au fait, je ne me suis pas présenté. Je suis Ren. Un... " Je toussais légèrement. Je n'aimais pas vraiment révélé mon appartenance à mon clan, les gens me dévisageaient... étrangement. Moi même je ne savais plus réellement comment j'ai rejoins ce clan. C'est comme si j'avais toujours été dedans, ou plutôt que je suis arrivé dedans du jour au lendemain. " Peu importe, je suis Ren. "

Le silence c'était imposé dans la pièce. J'attendais patiemment qu'elle parte, ce qu'elle finirait par faire. En revanche moi... je regardais par la fenêtre, le regard à moitié mort, les yeux vides d'expressions. Un parfait masque d'ennui revêtit mon visage. Je suppose que j'irai chercher une autre fille pour demain. Ou ce soir... Croisant les bras et m'appuyant un peu plus sur le bureau je reportais mon regard sur la fille. Ses yeux fuyaient timidement, ce qui me fit sourire d'amusement.


© Teika sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 559
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur




Aislinn Marswall
Administratrice
Dim 4 Déc - 17:39
'
FEAT
Ren
Miyamoto
Looks like she's in danger ?
L'inconnu avait entendu ses prières mentales, visiblement, puisqu'il s'éloigna pour aller s'appuyer sur le bureau, laissant enfin le soin à la rousse de se soigner elle-même. Elle se pencha pour attraper les bandelettes, et bloqua un morceau de coton imbibé de désinfectant entre son genou et la bande. Prenant le soin de l'enrouler sans trop serré, elle sentit le regard insistant du jeune homme dans son dos, et elle jeta un coup d’œil en arrière pour voir si ça n'était pas que son imagination. Conclusion ? Ça ne l'était pas. Il commença à se présenter à ce moment-ci et elle apprit que le Tableau humain s'appelait Ren. Pas pour autant qu'elle allait arrêter de le surnommer le Tableau humain. Il lui semblait qu'il allait lui préciser autre chose sur son identité, mais il finit par ne pas le dire.

« Enchantée. Je suis Aislinn, dit-elle en réfléchissant aux termes qu'elle allait employer, sans trouver autre chose que ces quelques mots. »

L'alien se retourna doucement, et se remit à sa tâche, toujours en veillant à ce qu'elle ne se fasse pas encore plus mal qu'au début . Elle finit soigneusement le premier genou, toujours mal à l'aise face au silence, et à la présence derrière elle. Elle ressentait à nouveau le besoin de se retourner, et elle finit par y jeter des petits coups d’œil rapides relativement souvent.Lorsqu'elle se retourna à un certain moment, il ne la fixait plus, ce qui la soulagea. A présent, son regard traversait la fenêtre sans la voir, et elle avait l'impression que ce n'était plus qu'une enveloppe vide d'esprit qui se tenait au bout de la pièce.

Son deuxième genou était à moitié bandé avec grand soin lorsqu'elle se décida à finalement lui adresser la parole à nouveau. Pour lui dire quoi ? Elle ne savait pas, mais il fallait que quelque chose bouge dans le silence et le vide qui s'étaient installés dans la pièce.

« Tu comptes rester ici toute l'après-midi ? »

Son ton avait été un peu agressif sans qu'elle ne l'ait vraiment voulu, alors elle se reprit :

« Enfin, tu ne vas pas t'ennuyer à ne rien faire ? »

Sa question n'était pas une vraie question, puisque probablement qu'il se serait ennuyé encore plus en cours. Aislinn était bien la dernière à le comprendre, puisque les cours étaient pour elle les plus intéressants qui soient, et elle pouvait se renseigner sur énormément de choses. Puisque Nara-shi était au milieu de tout, les cours n'étaient pas centrés sur un pays, un continent et sa culture, mais sur tout le monde, et elle appréciait énormément cet attrait.

Elle finit de bander son genou, et se leva de la chaise. Elle examina ses jambes, pliant la droite, puis la gauche. Les bandelettes irritaient légèrement la pliure à l'arrière de ses genoux, mais rien de dramatique : ça n'allait pas être dur à supporter toute la journée. Elle s'apprêtait à quitter la pièce, quand elle se rendit compte qu'il lui manquait quelque chose d'important : ses chaussettes et ses chaussures. Rapidement, elle les attrapa et les remit sur ses pieds, là où ils étaient destinés à être. Puis, tout aussi rapidement – pour quitter cette pièce qui l'étouffait en vitesse -, la rousse parcourut la distance entre la chaise et la porte.

« Bon... Et bien... Au revoir, dit-elle en l'ouvrant. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Mar 6 Déc - 9:06
Et la brebis se fera dévorer.

Ft. Ais chan ♥ Image illustrant le rp


Aislinn... Dans ma tête, je faisais écho à son nom. Il n'avait rien de japonais. Étrange. Je ne cherchais pas plus loin. Passant une fois de plus la main dans mes cheveux je me dis que c'était peut être mieux de prendre mes distances pour l'instant.

Je n'étais pas du genre à courir après une fille. C'était d'ailleurs plutôt l'inverse en général. Cette pensée me fit sourire doucement. Retenant un bâillement j'haussais les épaules. " Je ne sais pas... Vu que l'infirmier ne devrait pas tarder à revenir... Je suppose que j'irai ailleurs... " Mentalement j'ajoutais que ce serait probablement le toit ou alors ma chambre.

En reportant mon regard sur elle je lui adressa un petit sourire et un clin d’œil. " Qui a dit que je ne ferai rien ? " Ma réponse se voulait ambiguë. La gêne encrée sur son visage, je l'observais faire des allés retours paniqués entre la chaise et la porte, oubliant la première fois ses chaussures et ses chaussettes. J'étouffais un petit rire dans mon poing avant de la rejoindre.

Posant mon avant bras dans l’embrasure de la porte, nos corps séparés de seulement quelques centimètres, je penchais ma tête au dessus d'elle. Je ne l'avais pas remarqué avant, mais elle était vraiment petit comparé à moi. Ou alors j'étais trop grand... l'un dans l'autre, la dépasser n'était pas vraiment difficile. D'ici je pouvais voir ses yeux qui se levaient vers moi, légèrement dissimulés par ses longs cils. Un sourire poli sur le visage, j'éclaircis ma voix avant de prendre la parole. " Je vais te raccompagner. De toute façon je n'ai plus rien à faire ici et il vaudrait mieux que t'évites de te blesser de nouveau, pas vrai ? "

Passant devant elle, me glissant sur le côté, je saisis sa main avant de l'entraîner dans le couloir. Définitivement, c'était une première. Sa main était douce et me semblait vraiment fragile dans la mienne. C'était pas désagréable. " Tu dois aller où ? "


© Teika sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 559
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur




Aislinn Marswall
Administratrice
Jeu 8 Déc - 20:44
'
FEAT
Ren
Miyamoto
Looks like she's in danger ?
Alors que la rousse pensait retrouver la solitude des couloirs en période de cours, elle sentit le garçon bouger vers la porte, et finalement, elle le retrouva le visage penché au dessus d'elle. Son souffle se coupa un instant. Elle ne s'y attendait vraiment pas, et cela la figea. Elle était une personne qui, lorsqu'elle ne comprenait pas tout d'une situation, se glaçait complètement jusqu'à ce qu'elle sache enfin tout pour ne plus être perturbée. Et vu qu'il ne s'expliquait tout de suite, elle garda les yeux écarquillés vers le haut, fixant le visage du brun. Il proposait de la raccompagner, sous prétexte qu'il n'avait plus rien à faire et qu'elle se blesserait sûrement si elle était seule. Il avait peut être raison, elle aurait sûrement ressassé la scène qui s'était déroulé dans l'infirmerie jusqu'à ce qu'elle tombe à nouveau, et doive y retourner.

Tableau humain attrapa sa main, et son visage se réchauffa un peu. Elle n'était pas habituée aux contacts physiques. D'où cet excès de timidité soudaine, pensa-t-elle. Et là, elle se demandait ce qu'elle devait faire. Devait-elle serrer à son tour les doigts autour de la grande main qui serrait la sienne, ou les laisser comme ils étaient actuellement  ? Par défaut, elle les serra, mais douta soudainement de la durée de l'événement traumatique, et les desserra aussitôt.  Dans la tête de l'alien, les questions filaient comme des étoiles filantes dans un ciel étoilé. Elle se demandait pourquoi elle prenait si compte d'une si petite chose, qu'est-ce qu'elle en avait à faire au final, et elle essaya de relativiser. La voix du jeune homme vint la couper dans ses pensées.

« Je vais en cours dans le troisième bâtiment, salle de classe des dernières années... »

Répondre eut pour effet positif de l'écarter de ses pensées précédentes, et de la faire se concentrer sur autre chose : la cadence de ses pieds alors qu'ils marchaient dans les couloirs déserts, pour être à la même que celle de celui qui l'accompagnait.  La rousse ne se sentait plus aussi mal à l'aise qu'avant, peut être car ils avaient quitté la petite pièce et qu'elle pouvait respirer normalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar





Invité
Invité
Dim 11 Déc - 7:44
Et la brebis se fera dévorer.

Ft. Ais chan ♥ Image illustrant le rp


Une légère pression s'exerça sur ma main alors que je l’entraînais dans les couloirs. Cette pression ne tarda pas à disparaître aussi rapidement qu'elle est apparut. Serrant les dents, légèrement déçu, je marchais devant elle. De l'extérieur on aurait pu croire que je la forçais à me suivre. C'était peut être le cas d'ailleurs. Fronçant légèrement les sourcils, je continuais néanmoins mon chemin.

Cherchant un sujet de conversation, je surprenais quelques regards surpris venant des salles de classes. Il est vrai que la jeune fille derrière moi n'était pas vraiment le genre que je choisissais. Cependant elle avait piqué ma curiosité, avec sa timidité qu'elle tentait tant bien que mal de dissimulé derrière une confiance mal assurée.

C'était comme... avoir entre ses mains un petit animal rare qu'on aimerait observait et à qui on voudrait faire subir des expériences. Je souriais, cela décrivait parfaitement ce que je ressentais en ce moment même.

Perdu dans mes pensées, je m'étais mis à marcher à mon rythme. Mes jambes étaient clairement plus longue que les siennes et mon endurance était bien meilleur également. Réalisant qu'elle devait être à bout de souffle, j'étais presque au pas de course après tout, je me retournais vers elle, un semblant de curiosité dans les yeux. " Désolé j'ai du marcher un peu vite. J'étais perdu dans mes pensées. Pas trop essoufflée ? "

Je me retournais complètement vers elle, posant mes mains sur ses épaules, la tenant à bout de bras. J'étais légèrement penché en avant, afin de mieux pouvoir la voir. Vu de haut, elle pouvait dissimuler ses yeux derrière sa frange. J'étais donc penché vers elle afin de pouvoir étudier son expression, attendant sa réponse.

© Teika sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 559
Administratrice
Voir le profil de l'utilisateur




Aislinn Marswall
Administratrice
Ven 16 Déc - 19:49
'
FEAT
Ren
Miyamoto
Looks like she's in danger ?
Elle trottinait tant bien que mal derrière le grand jeune homme qui l’entraînait. Les semelles de ses chaussures claquaient sur le pavé, et les petits bruits qui en ressortaient sonnaient à ses oreilles comme un rythme régulier. Mais tout de même épuisant. Un tempo très rapide et qui l’essoufflait. Elle sentait son petit cœur battre dans ses oreilles, tout en pensant que sa forme physique laissait décidément à désirer.

Alors la question et la pause furent très bienvenues. La rousse zappa presque totalement l’aspect contact doublé d’une observation très poussée de sa personne. Elle prit de longues respirations, savourant le bonheur d’avoir à nouveau les poumons qui se remplissent complètement et à un rythme normal, en plus de ça.

«  ça va… souffla-t-elle entre deux fortes respirations. Tu marches vite. »

Ses deux émeraudes se levèrent doucement vers le jeune homme au dessus d’elle, et elle réalisa la situation. Il la mettait vraiment mal à l’aise, et elle n’avait pourtant aucune raison de l’être, du moins elle le pensait. Peut être même qu’elle aurait aimé discuter avec lui de ses convictions dans la vie, de ses objectifs. Peut être. Mais il l’intimidait. Beaucoup trop. Elle avait l’impression que chacune des parcelles de son corps se faisait soigneusement analyser et juger par son regard.

La rousse perdait alors toute lucidité d’esprit. Sa seule préoccupation maintenant ? Se trouver hors du champ de vision de cette œuvre de l’humanité. Passant son bras entre ses épaules et les siens pour retirer ses bras doucement, elle se recula de quelques pas. Par peur de la confrontation, son regard s’était figé vers le sol, et les quelques paroles qu’elle baragouina tentèrent de briser cette barrière de protection :

« M-m-m-m-ma salle est au bout du couloir là bas. Je ne pense pas que ce soit nécessaire de m’accompagner plus  loin ! »

Et elle se déroba. Cette facette de sa propre personnalité ne lui avait jamais été révélée, et cela la mena à une forte incompréhension. Jamais elle n’avait agi comme ça. Jamais elle n’avait été intimidée par quelqu’un au point d’en rougir, et d’aller même jusqu’à fuir. Il fallait bien une première fois, et celle-ci s’appelait Ren.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: