I can't forget. | Caïn

 :: High School :: Campus :: Bibliothèque & Cafeteria Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Line Brown
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 89
Lun 5 Déc - 15:34
I can't forget him. #Linaïn
Cela fait un petit moment maintenant.
J'ai peur qu'il ne me remarque plus, qu'il ne me voit pas.
J'oublie petit à petit la raison de ma présence en ces lieux, cela ne fait pourtant que quelques jours, voir une semaine?
Dans tout les cas, il y a un seul regard qui capte mon attention.
Il y a une seule personne que j'ai envie de conquérir.
C'est devenue presque une obsession.
Ne serait-ce pas pour cela que je ne m'entends qu'avec les gens aux uniformes rouges?

Je fermes les yeux sur mon livre et soupire grandement. Mes études me passent au dessus de la tête, ce n'est pas la peine d'insister.

J'aimerais lui envoyer un message, pour lui dire de me rejoindre ici pour étudier. Au moins, avec son visage en face du mien et malgré le fait que l'on se connaisse à peine, je pourrais étudier avec sérénité. Là, je me demande simplement ce qu'il fait, où il est et pourquoi je n'ai pas de nouvelles depuis presque une journée entière.

C'est devenue une habitude de connaitre ses faits et gestes, ses pensées et de le surveiller. C'est décider ! Je fermes rapidement mon livre que je ranges dans mon sac et sort de la bibliothèque.... pour le voir passer devant moi, presque en me heurtant, en courant.

Mes yeux clignent. Que fait-il ? Pourquoi il court? J'ai l'impression qu'il ne m'a pas remarqué, il est surement trop occupé. Pourtant, mes yeux s'embrument d'un rien. Je dois me reprendre. L'ignorer également, voilà.

Alors je marche et fais comme si je ne l'avais pas vu passer en courant, comme si je n'avais pas remarqué qu'un seul mot de sa bouche n'était sorti pour me saluer.

Je marches. Mes cours risquent de commencer bientôt. Pourquoi suis-je coincé ici, déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Caïn C. Camus
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 379
Lun 5 Déc - 16:04
I can't forget ft. Line BrownSemaine chargée, semaine de merde, comme d'hab. Tu grognes dans ta barbe inexistante, tu as envie d'insulter la terre, histoire qu'un jour elle comprenne : tu n'es pas inépuisable ok? Et t'as loupé qu'une journée, t'as eu le malheur d'être mal qu'une petite journée. Une  pauvre petite journée, et tu te retrouves avec tes avances perdus, de nouveaux devoirs et un raté sur ton entraînement. Tu détestes ce genre de journée où tu n'as plus le temps de rien. Mais oui, tu es en avances et justement, si tu es en avance, tu dois être encore plus en avance encore, et une journée, c'est une avance de perdue. C'est illogique, c'est presque trop carré, tu le sais mais pour toi c'est important : perfection, parfait, tu as besoin de cadrer ta vie au niveau des études et de ton sport de prédilection. C'est plus fort que toi, maladif; tu vas écraser le pauvre mec qui t'es passé devant.

Finalement ta course se finit, oui il y avait une fin à tout ça. Tu as pu rendre les livres à la biblio et il ne te reste plus qu'à te rendre en cours. Parfait. Tu viens de te remettre entièrement dans le bon chemin. Ta fièvre n'a pas baissé, mais tu n'as pas le temps pour ça, ta santé n'est pas si importante. Tant que tes études sont parfaites. Tu t'autorises un soupir de satisfaction. Bien, tout est revenu dans l'ordre... Tu peux enfin regarder ton téléphone, espérant avec peut-être trop d'attente un de ses messages...

Aucun. Hum. D'un certain côté ça fait un peu mal, mais tu ne l'as pas prévenu que tu étais malade hier, et elle est partie avant toi en cours... Elle ne t'a donc pas vu malade, et tu en remercies le seigneur s'il y en a un pour ça. Te montrer faible n'est pas une chose que tu apprécies. Bien sûr, si ça arrive, tu le prendras avec calme, tu n'es pas une brute voyons. Enfin peu importe, tu as une heure de libre devant toi...

Comme si tu étais encore sur la glace, tes pas se retournent et tu repars dans l'autre sens. Tu as envie de passer un peu de temps avec elle. Line. Elle doit déjà se diriger vers ses cours, elle est bonne élève après tout. C'est adorable, tu aimes ce côté d'elle. Alors tes pas avancent tranquillement jusqu'à sa classe, mais au milieu du couloir un obstacle plus tentant que le p'tit con de tout à l'heure.

Tu souris légèrement, elle est de dos et tu n'oses pas l'interrompre dans ses pas. Non au contraire, tu te faufiles derrière elle et vient mettre ta main dans la sienne, en silence. Les mots sont dérisoires, tu préfères simplement embrasser la peau du dos de sa main droite. Ton sourire n'a pas péri avant de remarquer son mal-être...

« Tu vas bien Line? »
© 2981 12289 0



⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
Line Brown
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 89
Lun 5 Déc - 16:21
I can't forget him. #Linaïn
Sa main devenue familière presque, dans la mienne. Mon coeur loupe un nouveau battement alors que mes pensées n'existent plus. Je rougis, stupidement je le sais, et j'oublie toute ma rancoeur et ma peine d'une seul coup.
De ma main libre, j'essuie le surplus de larmes qui avait coulé sur mes joues.

"Rien, rien. Tout va bien."

Je ne veux pas lui dire qu'il est la cause de mes larmes. Je ne veux pas lui faire de la peine. Je veux qu'il rayonne. Je veux le voir bien.

"Dis.. Je me suis dis que comme hier on ne s'était pas vu..." Dieu sait que j'ai du mal à dire ces mots. "Je pourrais venir te voir ce soir à ton entrainement.."

Parce qu'il m'en avait parlé, parce que j'étais timide et que je n'osais pas demander, pour une fois, j'ai pris les devants. Mon sourire prend place sur mon visage et je suis sereine. Ma journée peut continuer sans le moindre problème à présent, puisqu'il est là, que son baiser à réchauffer ma main et mon coeur.

"Je suis contente de te voir !"

Mon excitation se voit dans mes yeux. Je suis ravie, absoluement ravie. Il était juste pressé, comment pourrais-je lui en vouloir? Je rougis toujours plus de mon audace précédente, mais le bonheur est immense.  
Revenir en haut Aller en bas
Caïn C. Camus
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 379
Lun 5 Déc - 16:37
I can't forget ft. Line BrownElle insinue que tout va bien et tu sais bien qu'elle ment. Elle a eut mal, elle a peut-être encore mal. Et pourtant, tu sais que tu ne dois pas empiéter sur son choix de ne pas te répondre véritablement. Elle le fait sûrement pour une bonne raison, tu as confiance en elle. C'est assez rare pour toi, presque improbable et pourtant tu sais que ce petit bout de femme est capable d'honorer ta confiance en elle. Alors tu hoches la tête à son affirmation, signifiant qu't'as docilement accepter ce qu'elle te dit. T'es pas du genre à aller en contraire de ses demandes de toutes façons.

Là aussi, elle te surprend de ses douceurs. Aller à son entraînement. Oui, ce serait une idée. Tu espères simplement qu'ils ne se feront pas prendre ce soir. Tu n'as pas envie d'avoir de problème. Tu n'as pas envie que ta pauvre impératrice se fasse coller, elle ne mérite pas ça sur son dossier scolaire. Tu réfléchis encore un peu mais son sourire et ses rougissements te perturbent. Elle est belle, elle est fraîche, elle a quelque chose qui touche ton cœur à nouveau. Tu sais que ton sourire s'adoucit, tu as de plus en plus envie de protéger ce bourgeon qui deviendra la plus belle des femmes. Tu la trouves si magnifique dans sa pureté.

« Moi aussi Line, je suis content de te voir. »

Et tu ne mentais pas. Tu étais on ne peut plus sincère. Et c'était assez rare chez toi, cette vérité dans les sentiments. Peut-être que c'est ça qui manquait à ta vie avant les quelques jours où elle a été à tes côtés ici. Tu ne sais pas vraiment, tu es un peu perdue face à elle. Mais c'est aussi une bonne chose, elle fait de toi quelqu'un d'autre, un peu plus jovial, un peu plus à sa place. C'est agréable. N'oublie pas de lui répondre pour ce soir toutefois, la dévorer du regard n'est pas une situation à long terme même si ça te passionne.

« Je veux bien que tu viennes me voir ce soir, mais... fait attention à toi. C'est légèrement illégal d'être autours de la piscine le soir. »

Ta main libre remonte et elle rencontre la douceur de sa joue. Tu caresses cet endroit du pouce, passionnée un peu par cette zone. Mais tes yeux ne quittent pas les siens. Tu sais que l'intensité des tiens peut gêner mais tu t'en fiches horriblement, t'es bien là, à plonger tes pupilles dans les siennes, au milieu d'un couloir où on vous regarde comme des ovnis. Tu t'en bats les couilles puissance quatre milles. T'es juste bien, et tu profites de cet instant.
© 2981 12289 0



⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
Line Brown
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 89
Mar 27 Déc - 23:06
I can't forget him. #Linaïn
Là ou certains pouvaient se sentir mal à l'aise, gêné ou même pas bien dans leur peau par un regard aussi magnifiquement captivant que le sien, moi j'étais bien. Je me laissais apaisée de plus en plus, au point d'oublier toutes raisons de remords et de regrets passés. Je remontais ma main sur la sienne, la recouvrant de ma chaleur protectrice. Ô que je ne laisserais personne m'enlever ce petit bonheur d'homme rien qu'à moi. Personne. Les débuts on été difficiles, c'est vrai, mais maintenant, je pense que d'un simple regard, on peut arriver à captiver l'autre.

Mon coeur bat à tout rompre, comme d'habitude, il est incontrolable quand il s'agit de lui. C'est insupportable de ne pas pouvoir controler ses émotions aux points d'en rougir intensément chaque minute de plus.

"On se rejoint ce soir?"

Après tout, les cours ne tarderaient pas. Mais je n'avais aucun doute sur la suite quant à une ellispe dans ma vie pour le rejoindre rapidement à la piscine. Peut-être même qu'une fois son entrainement fini, nous pourrions nous baignez... ensemble, clandestinement, dans cette piscine.

Perdue dans mes pensées, je ne faisais que rendre mes joues encore plus rouges et secoua la tête.

"D-d'accord? Ne t'inquiète pas pour moi ! Je n'ai pas peur ! Puis... Tu seras là ! "

Je cachais mon visage de ma main, m'étant écartée légèrement. Comment je fais pour avoir toujours autant de gêne à son égard...  
Revenir en haut Aller en bas
Caïn C. Camus
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 379
Mer 28 Déc - 12:02
I can't forget ft. Line BrownTes lèvres se plaquent contre les siennes. Tu la rapproches de toi et tu t'en fous de tout. Tu l'oublies même, t'oublies même que t'as cours dans une paire de minutes. Oui, t'as juste eu envie de l'embrasser et tu l'as fait. Ton autorité c'est toi, c'est tout, c'est pas clair depuis le temps? T'es la seule qui te dirige. Alors t'accentues ce contact avec passion. Tu caresses son dos, tu ne veux pas lui faire de mal. Tu ne sais pas comment elle a pu imaginer un instant être libre de partir, de s'écarter mais c'est sûrement ça qui t'as fait l'embrasser. Elle est si mignonne ton impératrice.

Tu lèches ses lèvres et t'écartes avec une certaine sensualité. Tu lui souris légèrement et caresses ses cheveux avec une douceur tout autre de ce baiser juste avant. Ô oui, tu sais que tu ne devrais pas te laisser à ce genre de panique dans les couloirs d'un lycée aussi suspicieux que celui-ci.  Peu importe, oui, peu importe, juste elle.

« Okay. Je t'attendrai ce soir alors. »

Tu l'embrasses à nouveau avec une douceur plus enfantine, presque comme un de ses baisers qu'on fait pour tester. Mais pour vous, il veut dire que tu dois y aller. Oui, ça va sonner, tu le sais. C'est chiant mais tu dois quitter ton idylle pour asseoir ton fessier sur une chaise distordue qui t’accueillera toute l'aprem. Sympathique. Tu aurais préféré ton bon vieux lit et Line sur tes genoux à la place de ce livre que tu connais déjà par coeur. Ton doigté aurait été différent d'une page à elle.

« File, tu vas être en retard au cours et je sais comme tu ne veux pas les louper. » Tu lui souris, compréhensif.

Quoi qu'on dise, toi aussi, tu aimes beaucoup travailler.
© 2981 12289 0



⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
Line Brown
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 89
Lun 2 Jan - 12:49
I can't forget him. #Linaïn

=================
ELLIPSE
=================

Les cours étaient passés à une vitesse folle. Du moins, moi, je ne tenais plus en place. J'avais envie de le rejoindre, et viiiiite ! J'en étais même venue à dessinée pendant le cours pour que celui-ci passe encore plus rapidement. Les deux premiers, c'était sympa de les suivre, mais ensuite, le stress et l'envie grimpaient chaque minute qui passait et cela devenait insoutenable.
Ce n'est que lorsque la sonnerie retentit que je remarquais que j'avais retenue mon souffle.

Je ramassais vite fait mes affaires et ni une, ni deux, je courrais vers les dortoirs pour me changer chaudement. Il faisait froid en ce moment. Je fouillais dans mes affaires pour trouver quelque chose à grignoter en lisant un bon bouquin. Puis finalement, je pris une douche, puis me rhabillait différemment encore.

Lorsque la nuit était encore au coucher, je quittais ma chambre pour traverser le parc et aller vers la piscine. Ouvrant la porte, j'étais presque hésitante en trouvant celle-ci ouverte. Je déglutis et osait parler.

"... Caïn...?"

En espérant que ce soit le bon endroit et la bonne personne...

Revenir en haut Aller en bas
Caïn C. Camus
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 379
Jeu 19 Jan - 9:40
I can't forget ft. Line BrownTu t'étais perdu en toi-même. Comme à chaque fois qu'un patin se mettait sur la glace. Tu avais ton cerveau qui créait un mindfuck total et boom, plus rien, plus de cerveau, plus de pensées. Juste toi. Tu tournes alors que ton esprit est à vide. Tu laisses les sauts remuer l'intérieur et c'est comme-ci ta place te revenait enfin. C'est comme-ci les seuls fois où tu étais vraiment toi, elle se trouvait là entre quatre bandes de piscine congelée qui ne demande que la paix et d'à ne pas être abimé. Un, deux, trois, triple axel, tu redescends en pique, bras écartés. Tu souris, c'était parfait.

Et sans pitié, tu continues de marteler la glace de tes sabots de danseur, tu donnes à ta grâce celle d'un guerrier aux talents inouïe mais dont la grâce à augmenter à vue d'oeil. Ô oui, tu fais ce que tu peux pour ne pas tomber, et tu sais que tu ne devrais même pas y penser, c'est ici que tes pieds sont vrais. C'est ici que résonne la mélodie des tempêtes, les hymnes de guerre et la compression des sentiments humains. Tu l'entends la musique alors que tu travailles un cours que tu ne présenteras jamais à personne.

Tu es bien seule ici à vouloir faire de cette art, quelque chose. C'est comme s'il te parlait, c'est comme s'il pouvait s'exprimer en toi... Et tu aimes la voix douce qui parcourt ton corps au fil des échanges. Ta main se redresse pour se rabaisser au sol et bien, tout va bien. Tu fermes les yeux, moment de répis.

La voix de ton impératrice te fait sursauter. Tu clignes des yeux. Réalité, dure, rèche. Où ton hymne de guerre et le chant de la foi au dessus ? Plus rien... Tu soupires. Elle est là, c'est déjà beaucoup. De deux foulées, tu arrives devant sa majesté. Tu t'abaisses et lui prends la main pour un baiser.

« Mon impératrice. »

Ton sourire s’agrandit encore et tu la mets contre toi avec douceur.

« Tiens toi à moi. »

Et tu pars en arrière sans le moindre effort, tenant ta dulcinée sans aucun problème.
© 2981 12289 0



⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
Line Brown
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 89
Mer 29 Mar - 14:41
I can't forget him. #Linaïn


« Je- »

En réalité, je n'eus pas le temps de faire grande chose hormis m'accrocher à lui. Mes bras entourant son cou, mes pieds sur les siens. J'avais simplement peur de tomber sur le sol froid, de me faire plus de mal que de bien avec cette balade. J'étais encore un peu inquiète de la situation que nous vivions, si proches et si éloignés à la fois. La proximité que ses lèvres avaient données à ma main était pour moi comme le frisson du premier hiver. Je me serrais un peu plus contre lui alors que mes yeux l'observaient en détail, cherchant la beauté derrière ce visage de glace.

Il semblait essouflé, perdu dans ses pensées alors que nous filions comme le vent sur cette étendue glacée. Il était beau, ainsi martelé, ainsi bafoué par cet art que seul lui pouvait comprendre. J'en rougissais de mon audace de le trouver plus que magnifique alors que nous étions fâchés quelques heures plus tôt.

Plus rien n'importait, juste le vent, les patins et mon sourire. Je sentais son coeur contre ma poitrine, une vague de chaleur me parcourait et pourtant, il faisait si froid ici. J'étais simplement bien et ma tête se posa contre son épaule alors que dans une confiance absolue, je fermais les yeux et me laissais bercée par la mélodie de son coeur et de ses pas glacés.
Revenir en haut Aller en bas
Caïn C. Camus
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 379
Mer 29 Mar - 17:54
I can't forget ft. Line BrownTranquillement, tes pas se calment, tes pensées aussi, ton corps, ton poux, tout en toi à trouver une sérénité inédite. Avec douceur, tu penches ta tête pour la caler contre celle qui apaise tout ça. Elle te remet à ta place, elle te rappelle que dans ce monde t'es pas aussi forte que tu le crois. T'es juste un humain comme un autre. T'as tes faiblesse, t'as tes forces. T'as juste qui tu es toi. Et elle te le fais comprendre, par sa simple présence. T'as pas à être l'enfoiré que parfois, tu te forces à être. T'as pas à avoir peur de ce que tu penses vraiment. T'as pas à avoir peur d'aimer, avoir peur de gaffer, avoir peur d'être toi simplement. Elle te jugera pas. Elle est là pour toi. Elle te jugera si t'es pas toi en fait. Et c'est ce qui est le plus incroyable.

T'avais pas cru ça au début. Au contraire, t'étais partie en te disant qu'elle serait comme tout les autres. T'étais partie en te disant qu'elle allait simplement aimer ton physique sans s'intéresser à qui t'es. C'est faux. Elle sait qui tu es. Elle l'a accepté et elle aime ça aussi. P'tain, elle veut pas que ton cul. T'as pas que ça à donner. Tu comptes bien lui prouver, encore, encore, encore, encore et toujours. Tu veux la voir heureuse. Tu aimes la voir heureuse. Tu as compris ce que ça ressent un cygne, pourquoi ils se battent ces cons. Ha putain, tu retourneras jamais chez les renards.

T'es bien un dissocié, t'es bien un putain de dissocié perdu entre les mondes. Tu découvres tout. T'as couru  comme dans la chanson de Kyo, et t'as trouvé. T'es arrivé à la dernière note de cette chanson et t'as fini par commencer à en écrire une toute nouvelle. Elle est perturbante cette musique mais putain, elle est vraie. T'es vraie. Et tu fais pas cette mélodie pour être quelqu'un, juste pour vivre.

T'as fini ton combat. Soldat. T'es dans l'Ideal. Ecoute Hallyday, wep non. Pas celui-la, le fiston.

Tu embrasses son cou.

« Merci d'être venue Line. J'suis content. »
© 2981 12289 0



⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: High School :: Campus :: Bibliothèque & Cafeteria-
Sauter vers: