AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Wanna show you dance ft. Natsume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Marc-Antoine Cirault

★ (Time Left) : 210

★ (Time Left) : 210
Faeries

Ven 17 Fév - 11:56
Wanna show you dance
Il s'avança. Cela faisait depuis combien de temps qu'il faisait cela? Il le suivait depuis maintenant plusieurs minutes, alors qu'il arpentait les couloirs. Il l'avait vu passé devant lui, avec la grâce de notre clan dans ses gènes, ce petit quelque chose en plus qui lui rend sa noirceur naturelle. Un cygne noir, beau, majestueux. ( ) Il lui nspirait l'envie de le découvrir, nu encore une fois, sans ses lunettes, sans ses habits. Sans rien d'autre que la pureté de son corps, de son âme et de son essence. Il voulait connaitre chaque recoins de ses habitudes, il les connaissait déjà, mais il avait tellement envie d'en savoir plus. Il voulait savoir ce qu'il portait sous ses vêtements, il voulait savoir ce qu'il pensait, il voulait prédire ses actions. Alors malgré lui, il ne pouvait que continuer à avancer, à accéder à l'envie d'en savoir plus sur lui. Il le suivait donc depuis plusieurs minutes, sans se soucier de sa destination, sans se soucier des cours et de leur importance -ils n'ont cependant jamais été important, n'est-ce-pas?- ( )

Il s'avança, encore, encore un peu plus et posa finalement sa main sur l'épaule du blond. Cette sensation de puissance qui émanait en lui était fabuleuse et il ne put s'empêcher de sourire. Oui, un jour, il mettrait cet homme dans son lit.

Marc ▬ Hé, tu te souviens de moi?

Comment pourrait-il oublier l'homme qui l'a vu à nu, sans ses barrières, dans un bassin immergé un soir d'hiver. Lui, en tout cas, ne pouvait pas décoller ses yeux des siens, dans l'espoir de revoir son visage dénudé.
(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Natsume Hideo

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Ven 17 Fév - 13:02

☄ Wanna show you dance ☄     



I know
you watch me

▬ You want a cookie? ♥

Je ne pouvais qu'observer le monde de façon confuse, je ne peux que comprendre pourtant la démarche des pas qui me suivent. Aussi souvent qu'ils le peuvent, leurs bruits répondent aux miens, non ils les imitent. Il n'y a pas de réponse à avoir, il n'y a qu'une mélodie qui reprend l'exacte sœur qui est sienne. Il y a une copie qui se veut atteindre une originale qui n'a pas conscience d'elle-même. Peu importe, je reprenais ma respiration et je me laissais retournais docilement par l'être aux cheveux noirs bleutés.

Je le fixais un instant puis le sourire grimpa seul. Je n'avais pas oublié. Je n'avais pas oublié du tout, et c'était assez étrange pour moi. J'avais tendance à oublier très rapidement les choses, n'est-ce pas ? Mais je n'ignorais pas les personnes que je trouvais intéressante, les grins de folie dans un monde qui se veut de plus en plus gris. J'aimais observer autrement le paysage et y découvrir des rayons un peu plus clairs que ceux que j'avais précédement rencontré.

Ce jeune garçon avait tout de cela. J'avais passé un bon moment, à nu mais un bon moment, avec lui. C'était une rencontre d'oiseau. L'un avait l'habitude de faire un nid, l'autre avait trouvé une cage assez reposante et aimante pour ne plus désirer en vivre autrement. Jamais il ne quitterait l'homme à la mèche blanche. Tendrement, je souris et hochai la tête.

« Tu es Marc-Antoine. On s'est vu au bain, je me trompe ? »

Avec tendresse, la main prit sa conjointe et la retira de son épaule.

« Mais je t'ai vu aussi hier, et encore avant hier, et avant avant hier, et avant avant avant hier, et avant avant avant avant hier... Et cela depuis déjà un moment. Est-ce que tu voulais m'indiquer la présence d'un chewing-gum sur ma chaussure depuis tout ce temps ? »




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Marc-Antoine Cirault

★ (Time Left) : 210

★ (Time Left) : 210
Faeries

Lun 10 Avr - 16:03
Wanna show you dance
Tu clignes des yeux. Ca te choque, un petit peu, du moins le temps de te reprendre en main et de l'observer calmement. Il avait donc remarqué, mais avant attendu poliment que ce soit toi qui fasse le premier pas vers lui. Le contraire t'aurait, pour ainsi dire, terriblement excité, c'est vrai. Il le savait, cela aussi? Tu souris un peu plus et acquiesce, compréhensif de la situation, mais amusé également.

 Marc ▬ Effectivement, je te suis. Tu me plais beaucoup.

Tu n'avais aucune gêne à l'avouer, aucune honte de le dire malgré ta situation d'homme en couple, et aucune peur de le faire malgré sa situation d'homme en couple. Tout deux étiez potientiellement des buts que chaque balle pourrait combler si le gardien ne fait pas assez d'effort pour empêcher de passer ces balles et je savais de sources sures, que son gardien à lui, préférait voir raccourcir le filet que de se préoccuper de son réel rôle.

 Marc ▬ Est-ce que cela te plait, te comble peut-être de savoir cela?

Après tout, être apprécié d'un homme aussi séduisant et beau que toi était sans doute le plus beau cadeau que l'on pourrait offrir dans une vie. Tu en es infiniment persuadé, et ce sourire et ce regard le montre. Tu le déshabille autant que tu le peux, sans savoir ce qui se cache sous ce pantalon, ni la curiosité de redessiner ses abdominaux tel qu'ils étaient dans ce bain.  Tu laisses ton imagination te porter pendant les longues secondes ou tes yeux descendent et remonte son corps. Inconsciemment, tu te lèches les lèvres. Cet homme est tellement artistique. Il est d'une beauté sans nom, une muse sans peintre. Il est ce qui pourrait égayer ta vie, pas ce Taylor, t'en es persuadé. C'est LUI qu'il te faut.

 Marc ▬ Quitte ton copain, sors avec moi.

Tu te redresses et le fixe droit dans les yeux, ordonnant. Tu es sûr de toi, presque aussi sûr que tu n'a même pas énoncé ton propre petit ami, comme s'il n'était que poussière dans le tableau. Le plus dur, le plus gros problème, était SON petit ami à LUI. Cette moule, ce rocher, ce menhir même. Il était immense, mais facilement brisable. S'il fallait être un tank pour s'opposer à lui, je montrerais que mon fusil est assurément le plus gros.
(c) Madouce sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Natsume Hideo

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Mer 12 Avr - 22:53

☄ Wanna show you dance ☄     



I know
you watch me

▬ You want a cookie? ♥

Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain. Quitte ton copain.

« … Quitter mon copain ? » Ha cette phrase tournait en rond dans ma tête.

Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi. Sors avec moi.

« ...Sortir... avec toi ? » Ha cette seconde phrase se placardait dans mon esprit.

Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure. Je ris. Je pleure.

« … Pourquoi on ne veut pas me laisser aimer Rose ? »

Et je tombe.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Marc-Antoine Cirault

★ (Time Left) : 210

★ (Time Left) : 210
Faeries

Sam 29 Avr - 17:36
Wanna show you dance


Marc ▬ "On" ? Parce que y'en a d'autres?

Et tu le rattrapes inconsciemment, ton corps attiré par le sien sans réelles raisons. Tu le fixes, perdu et déconcerté. Comment tu dois agir? Le réveiller? Se réveilleras-t-il seulement? Tu le regardes une nouvelle fois en espérant un trésaillement, mais non.

Marc ▬ Je suppose que non...

Une raison de plus pour tout laisser tomber et t'accrocher à... à qui, hein ? Petit séraphin solitaire voué à aimer passionnellement des hommes innaccessible. Un soupir plus tard et une porte s'ouvre, sur la chambre, actuellement vide du blondinet évanoui. Tant mieux, tu n'avais pas envie de croisé la fureur noire par ces temps. Tu le poses sur son lit.

Marc ▬ Reposes toi, nous n'aurons plus ce genre de discussions.

Même s'il ne t'entends pas, les mots devaient sortir. Tu es las. Las de plusieurs choses, las de beaucoup trop. Tu t'asseois sur un pouf adjacent au lit, et ferme les yeux. Tes pensées noires t'envahissent et inonde ton esprit, puis tes ailes.. et commencent à entâcher tes vêtements. L'amour ne serait donc presque plus le moyen pour toi de t'exprimer? Tu pleures.
(c) Madouce sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Natsume Hideo

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Dim 7 Mai - 18:10

☄ Wanna show you dance ☄     



I know
you watch me

▬ You want a cookie? ♥

Je dormais.

Perdu dans un monde de rêves où tout n'était pas trop improbable. Je souhaitais simplement m'y perdre. J'avais besoin de redevenir celui que j'étais... J'avais besoin d'être quelqu'un. Je ne pouvais pas me faire tuer ainsi. Je ne devais pas laisser la haine tuait ma personnalité. Je devais me redresser, je devais me remettre de ce genre de chose. Je devais savoir qui j'étais. Je devais atteindre le niveau supérieur. Alors j'étais capable de redevenir l'être flamboyant que j'observais au loin. Derrière ce tunnel, au loin, sans que mes mains ne le touchent et que mes yeux ne le voient. Au loin, il y avait un être qui était moi et qui souriait face à la vie.

Il devait illuminer, il devait rester tel qu'il était. Rien ne devait le toucher. Car c'est d'un sourire que l'on vit et c'est d'une pleure qu'on oublie. Il ne devait pas y avoir pire souvenir que celui d'un jeune homme qui se perd dans les mots le plus improbables de cet univers. Il n'y a rien qui ne semble plus compliqué pourtant. Et il est là, derrière cette vitre que je nommerai de croyant. Il fallait briser la serre. Il fallait y tirer l'univers pour qu'elle devienne ce que tu voulais. Il fallait que je sois assez fort pour vivre avec la douleur des pieux dans mon dos, dans mon estomac et mon cœur.

Ma tête s'enfonce dans ce gouffre et je sens que tout arrive en même temps. Je sais que le violence n'est pas la solution et la voix relaxante d'un petit garçon me dit de me calmer et de croire en moi. Ha, c'est comme si les enfants existaient et qu'il me murmurait que je n'avais qu'à me tenir à qui j'étais. Je ne dois pas oublier, je ne dois pas me perdre. Je suis simplement qui je suis et ça me suffit. Je ne dois pas avoir peur d'affronter.

Le monde.
Les ennuis.

Je ne dois pas oublier. Je n'ai qu'à exister. Elle a raison cette voix.
J'ouvrai brusquement les yeux et fixais le jeune homme. Il se nommait Marc-Antoine Cirault et... je ne l'avais pas oublié.

« Hey... Tu m'as couché ? J'ai envie d'un thé... on en prend un ensemble ? » Je lui souris grandement et me redressais pour le prendre dans mes bras.

Cette personne m'a ramenée à moi.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Marc-Antoine Cirault

★ (Time Left) : 210

★ (Time Left) : 210
Faeries

Dim 7 Mai - 18:58
Wanna show you dance

Tu pleures. Tu ne l'entends pas. Tu ne l'entends plus. T'as pas envie de l'entendre. En réalité, ton gris est déjà bien tâché. Tu entends sa voix qui te demande quelque chose. A oui, un thé. Tu te leves et va en faire un que tu lui apportes. Ton regard est vide, tes lèvres sèches, ta gorge serrée. Tu n'as plus de larmes alors ton visage se sèche aussi et reste dur.
Tu n'avais pas sentit son étreinte.
Tu ne voulais pas d'un thé non plus.

Tu te rassois sur ce lit et respire avec calme, ta transformation ne deviendrait peut-être maintenant que le chemin d'un seul homme. Un seul qui ne tenait plus que ton âme entre ses mains et qui jouait avec comme une balle. Taylor et Natsume t'ont réduis en mierda, un peu comme tu le pensais. Tu l'as toujours été, la mierda. Tu fermes les yeux et respire toujours calmement.

Tu es avec Natsume dans une chambre. Tu n'as pas oublié. Cette homme t'as détruit. Tu devrais le remercier.

Marc Merci, mais je ne prends pas de thé.

Tu peux lui rendre ses restes. Tu es sage. Tu te leves et ramasse ton pull calmement. Tu ne devrais pas tarder. La tornade noire risquerait d'arriver. Tu n'as plus rien à dire alors un signe de tête devrait suffire en guise d'adieux.

Oui, tu n'auras plus ce genre de discussions. Tu n'auras plus de discussions du tout avec lui. Tu lui tournes le dos pour la première et dernière fois de ta vie afin de passer la porte.

(c) Madouce sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Natsume Hideo

★ (Time Left) : 1000

★ (Time Left) : 1000
Robots

Dim 7 Mai - 19:14

☄ Wanna show you dance ☄     



I know
you watch me

▬ You want a cookie? ♥

Je le regarde sombrer. Je vois. Il s'est sacrifié pour moi. Cet homme est en train de sombrer par ma faute. Je me redresse et l'approche à nouveau. Il a le dos tourné et je ne peux que rougir de ce qu'il dégage. Il est en bas de son échelle. Il n'est plus lui-même et il a tant donné sans jamais recevoir. Dans ce genre de moment de sa vie, on se rend compte de son égoïsme et de tout ce qu'on a fait subir aux autres pour une seule et unique chose. Je lève ma main vers lui et le temps de ses jambes se bloquent, les miennes tombent évidemment.

Je ne peux me lever, il ne peut plus bouger. C'était idiot, ce n'était pas planifié. Est-ce que je sentirai que si je veux me relever il faut que j'abandonne ce qui m'a brisé... Mais si je le fais alors... Alors je l'aurai brisé lui pour rien. Alors j'abaisse ma main et je commence à trembler alors que ces pensées ne se coordonnent plus. Ha, évidemment. Je ne vis plus si je vis pour le bonheur que Rose n'aura jamais car il ne le souhaite aps. Je vis pour ne pas arrêter de correspondre à l'image qu'on a de moi, qu'il a de moi. Le Il est assez diffus en moi. Mais une chose est sûr. Je ne dois pas retenir cet homme.

Si j'aime un minimum cet homme. Je ne dois pas lui dire. Je ne lui offrirai que du mal. Je...

« Tu ne m'as pas encore peint. » Quel égocentrisme.

Quel égoïste. Quel monstre. Et tu te rends compte que tes jambes ne sont pas encore revenues. Mais tu as encore envie de lui offrir ça, ton corps nu, dessiné, peint par ses soins. Pourquoi ? Le torturer ? Te torturer ? Torturer Rose ? Rien de tout cela. Tu aimes l'artiste en Marc-Antoine, comme tu aimes l'enfant chez Rose. Tu es brutalisé entre ton destin extérieur et ce que tu voudrais choisir à l'intérieur. Qui est l'ombre que tu ne veux décevoir en choisissant ? Quel idiot. C'est Rose ton amant, tu n'as pas à choisir ainsi. Natsume, je suis toi mais tu ne peux être les deux. N'est-ce pas là la vraie raison qui t'a poussé à cette colère ?

Mais personne ne le sait. Personne ne le saura. Qu'il marche chercher quelqu'un d'autre.




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Marc-Antoine Cirault

★ (Time Left) : 210

★ (Time Left) : 210
Faeries

Dim 7 Mai - 19:34
Wanna show you dance

Tu ne plus bouger. Physiquement et mentalement. Tu stagnes. Dans cette immensité. Alors tu attends. Tu attends que tes émotions se stagnent elles aussi. Tu attends d'avoir un minimum de choix, de penser.

Le peindre. L'artiste est brisé, il n'en serra que meilleur. Mais la muse s'est trop amusée, elle doit être libre et non enfermée. C'est ça. Tu avais laissé ta cage ouverte quand tu aurais du la fermer.

Alors tu baisses la tête, tes vêtements entièrement rouge et noir, comme une ligne parfaite. Tu attends que tes jambes te soient redonnées et tu te tournes pour l'observer. Nulle besoin de relever la tête, il est à tes pieds. Alors soudain, tes émotions te submergent, tes sentiments. Cet amour douloureux qui tambourinent ta poitrine. Ce n'est pas sa place à tes pieds. Tu... tu dois le relever. Tes larmes coulent encore. Ton amour t'etouffe. Tu tends la main pour le relever....

Sans arriver à destination, sans avoir eut le temps de le toucher, tu t'es téléporté. En face de toi, le vide de la cour, la pluie, le sol trempé. Ta main tendue dans le vide, tu réalises.

C'est terminé. .

(c) Madouce sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Wanna show you dance ft. Natsume
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Felix Ҩ i have super powers, i just don't wanna show you!
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Rétro Taco Show 2011.
» Armée démon best of show peinture Throne Of Skulls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: