RèglementAvatarsPredefinisGuide du nouveauPartenariat
nara-shi
Depuis la nuit des temps, quelque part au fond du monde, se trouve Nara. Nara, petite île qui referme une ville de caractère, réputée auprès des monstres de tout les horizons, et de tout les endroits de la Terre, pour son lycée. Il y accueilles les êtres de la nuit, quels qu'ils soient, pour les former à devenir des êtres exemplaires du monde sombre et effrayant. Du passé, du présent, ou du futur, chacun vient à se côtoyer sur cette île intemporelle où nul ne grandit, nul ne voit le temps passé, et nul ne sait comment expliquer l'étrangeté de cet endroit ... magique. Dans un monde inversé où l'on vit la nuit, comment se passera l'entente entres les races ? Bienvenue à Nara-Shi, le lycée des monstres !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez|
spooky poopy × gabriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

★ (Time Left) : 726

★ (Time Left) : 726
Faeries

Mar 28 Mar - 10:45
Spooky poopy × ft. Gabriel
Milán déglutit alors qu'il s'introduit dans les sanitaires de nuit. Ce n'est pas son endroit préféré, surtout à cette heure-ci et depuis qu'on lui a parlé.. De l'esprit, vraisemblablement bienveillant, qui hante les lieux le kitsune est tiraillé entre la curiosité et la peur. Mais ce soir il est prêt à affronter la créature qui y réside et s'en faire un ami avant de devoir squatter les toilettes des filles pour le reste de sa scolarité ! Car si ça ne le gênerait aucunement, la gente féminine de l'établissement n'approuverait sûrement pas aussi facilement. Il a même apporté un thermos avec du thé et des petits biscuits pour faire copain-copain ! Même un esprit devrait aimer prendre un petit goûter nocturne ? C'est ce que le latino espère de tout son petit cœur qui martèle sa cage thoracique quand il s'installe dans un cabinet sans oser allumer la lumière des toilettes. Ceci fait il prend soin de baisser la lunette et le couvercle pour pouvoir s'y asseoir en tailleur avant de racler sa gorge. Here he goes !

Hey hey ?

Ok. Ça ressemblait plus à un couinement qu'autre chose. Il peut faire mieux ! On inspire, on expire et on reprend avec un grand sourire même si ses yeux commencent à s'humidifier sous la peur.

Je m'appelle Milán ! Mais tu peux m'appeler Mijo, même si on a tendance à m'appeler Mil. Pourtant Mijo est mon surnom ? Enfin, tu sais, le raccourci de mon prénom. Eeeh.. Comment on appelle ça déjà ? Oh ! Un diminutif. Mijo est le diminutif de Milán.

Ça lui semble un bon début ! Si bien que la boule qui écrasait son estomac se calme et il sert deux tasses de thé et commence à sortir les biscuits avant de continuer puisque l'esprit ne semble pas prêt à lui répondre de suite.

Tu es timide ? Moi rarement, c'est peut-être pas si mal d'être timide. C'est mignon ! Awn, en fait tu dois être adorable ! Dis, tu veux être mon ami ?

Mettons ça sur le compte de la fatigue et de sa naïveté sans faille.
code by lizzou × gifs by tumblr


DANDELION
→ your dream will come true so keep smiling pretty please solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Mer 29 Mar - 16:12
Spooky poopy
Milan Zeljka & Gabriel W. Holroyd

Se réveiller avec la gorge sèche était sûrement une des sensations les plus désagréables de la planète. Et Gabriel  était complètement d’accord, alors que encore à moitié réveillé, il tâtait désespéramment l’air autour de lui pour réussir à trouver le bouton de sa lampe de chevet. C’est en tombant presque de son lit qu’il trouva le bouton et que la lumière se fit dans la pièce. Pour l’aveugler complètement. Il se leva avec hésitation, attrapa son téléphone sur sa table de chevet pour en activer la fonction lampe et éteint la véritable lampe pour ne pas déranger son camarade endormi dans le lit voisin. Il avait complètement oublié de remplir une bouteille d’eau pour ce genre de situations. Il allait donc devoir bouger ses fesses jusqu’aux sanitaires.

C’est donc en titubant comme l’homme à moitié réveillé qu’il était que notre héros national se déplaça dans le couloir direction : toilettes. Une seule idée en tête : se désaltérer vite fait et retourner faire son putain de rêve.

Le grand brun n’était alors absolument pas prêt à entendre une voix toute joyeuse qui parlait tout à fait normalement au fond d’un cabinet. Avec les lumières éteintes. Génial, un type pas tout à fait clair s’était mis à squatter les toilettes. Prudent, Gabriel contint le faisceau de sa lumière au creux de sa main. S’approchant du lavabo à pas de loup, bien décidé à remplir son précieux du liquide sacré et à déguerpir sur-le-champ, il écouta tout de même la voix, histoire de savoir un peu le niveau de sainteté de l’état du garçon. Précisément à ce moment où l’inconnu du cabinet demanda à quelqu’un d’être son ami, en s’exclamant que quelqu’un était timide et que c’était mignon.

A. qui. parlait-il.

Les autres cabinets étaient tous ouverts, et à part Gabriel il n’y avait personne. Des frissons parcoururent son dos, et ses poils se hérissèrent. Et si cette personne pouvait parler aux êtres paranormaux ? Et si un fantôme hantait ces lieux ? Là, l’adolescent avait très envie de prendre son téléphone et de scruter tous les cabinets avec l’appareil photo, comme dans les jeux vidéos, mais en fait, il doutait de l’efficacité de cette technique.

Lorsque ses capacités de réflexion se furent complètement rétablies, il remarqua que le silence s’était installé depuis un bon moment et que soit le jeune homme n’avait toujours pas de réponse, soit il était vraiment… spécial. Gabriel reprit alors son périple vers les lavabos, et enclencha un des robinets. Le bruit de l’eau dans le silence se répercuta dans la pièce et sur les murs, tandis qu’il mettait sa bouteille en dessous du flux.

Oh, et puis maintenant, il était complètement réveillé.

« Bouh ? Murmura-t-il avec hésitation.»

Hum… Ce n’était peut être pas la meilleure chose à dire à quelqu’un qui semblait être en communication avec un être de l’au-delà. Il referma l’eau lorsqu’il vit que le récipient était rempli. Puis, après quelques moments de silence :

«  Es-tu en plein rituel de communication avec un être extérieur à notre monde éphémère? »

Petite tentative d'adaptation au langage des êtres fascinés par le paranormal, ça c'est fait.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 726

★ (Time Left) : 726
Faeries

Mer 12 Avr - 11:20
Spooky poopy × ft. Gabriel
Le kitsune attend patiemment une réponse, peut-être un peu trop patiemment parce qu'il tombe bien vite dans un mélange de confusion et d'ennui. Une moue triste placardé sur son visage, le dit Mijo se demande si son introduction a été si raté que cela pour que l'esprit lui refuse de se montrer. Ou peut-être qu'iel est incapable d'entrer en communication avec le brun ? Ce serait la preuve que ce pauvre fantôme est coupé de leur monde, sans moyens de devenir ami avec eux ! Profondément attristé, décidément, notre demoiseau ouvre la bouche pour reprendre la parole avant d'être coupé dans son élan par le bruit de l'eau qui coule. .. Il n'a pas ouvert le robinet avant de s'enfermer dans les cabinets, si ? Milán se surprend à déglutir de nouveau. Est-ce que l'esprit tente de lui répondre par le biais des objets ?

Puis un bouh.

Il n'hurle pas mais ce n'est pas l'envie qui en manque, sa peau mâte se pâlissant soudainement. L'esprit a parlé ! Et il devrait en être content mais les larmes perlent un peu plus au bord de ses yeux et son cœur bat à la vitesse de celui d'un oiseau tombé entre les pattes d'un félin. Le temps qu'il se remette plus ou moins de ses émotions et mette cette appellation sous le compte d'une hallucination auditive, la voix inconnue se fait de nouveau entendre.

.. Yay ?

C'est un murmure qu'il souffle tout doucement en déliant ses jambes pour retrouver le sol sur ses deux jambes. Mais dans toutes ses précautions pour être calme et délicat dans ses mouvements, il envoie valser le thermos qui termine sur son pied et provoque un cri aiguë mêlant surprise, peur et douleur. Raison de plus pour se jeter sur la porte et abandonner toute légèreté en s'excitant sur le verrou pour se libérer de l'endroit.

Tu es l'esprit ! S'exclame l'adolescent en massant son pied endoloris qu'il porte dans une position digne d'un flamand rose, Tu m'as fait peur !

Ses yeux s'habituent peu à peu à l'éclairage produit par.. Le portable du fantôme ? Ils s'envoient des sms ? Oh. Ça doit être toujours pratique pour organiser des soirées sans avoir à se chercher dans tout le lycée. Il a même une bouteille d'eau ! Et il n'est pas si livide. Que de quoi intriguer le kitsune qui se jette désormais sur le pas-si-esprit que ça en lui saisissant les épaules.

Wow ! T'as bonne mine en fait ! Désolé, je crois qu'il y a beaucoup trop de clichés sur vous ! Il faudrait que vous veniez rectifier ça en nous en disant plus sur vous ! Au cours de science par exemple, comme ça on aura pas science, c'est pas que j'aime pas mais.. Oh ! Tu veux du thé par hasard ? C'est de l'eau mais en mieux ! Tu connais ?

Pauvre spectre.
code by lizzou × gifs by tumblr


DANDELION
→ your dream will come true so keep smiling pretty please solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Lun 17 Avr - 12:29
Spooky poopy
Milan Zeljka  & Gabriel W. Holroyd

Notre grand brun n'attendit que quelques instants la réponse - qu'il n'attendait peut être pas tant que ça finalement - à ses timides interactions. Il prévoyait un cri, et ce ne fut qu'un murmure qui traversa la porte du cabinet pour lui répondre. Enfin seulement pour quelques instants, puisque s'ensuivit un cri alors que le garçon devait essayer de sortir des toilettes. Il en émergea enfin, en équilibre sur un pied et lui cria qu'il était l'esprit.

Gabriel cligna des yeux un moment, avant de comprendre pleinement la situation. Par précaution, il se retourna doucement, histoire de voir si derrière lui ne se tenait pas une forme livide et flottante mais... non ? Attendez. Est-ce que le garçon était sérieusement en train de le prendre pour un fantôme ? L'adolescent le confirma en l'attrapant soudainement par les épaules et de lui envoyer un flot de paroles au visage. Le garçon du cabinet était beaucoup trop enthousiaste à l'idée de voir un fantôme, même si il n'en était pas un. Est-ce que Gabriel serait prêt à briser son bonheur pour tenter de le ramener à la réalité ? Que se passerait-il si le jeune homme se voyait ainsi briser tous ses rêves et ses espoirs ? Gabriel n'aurait pas le cœur de voir un visage larmoyant sous ses yeux, par sa faute. Non, il devait jouer le jeu du fantôme.

" J'aurais bien voulu une petite tasse de thé, tu sais, si seulement j'avais pu la boire... commença-t-il hasardeusement. Tu sais, j'ai l'air assez en forme comme ça mais mon système digestif ne fonctionne pas vraiment. "

Il était plutôt content de ce qu'il commençait à monter, notre dragon, même si c'était toujours un poil hasardeux. Doucement, il attrapa les mains du jeune homme pour en délier les doigts et les reposer le long de son corps, histoire de délivrer ses épaules.

" Et pour le cours de science... On est plutôt timide... Et puis ça ferrait un vrai bordel si on apprenait à tout le monde tout à coup que les fantômes existent, tu vois...? En plus on a l'air assez humains comme ça donc ce serait dur de ne pas nous prendre pour des... charlatans. "

Exactement ce qu'il était, et il en était parfaitement conscient. Ainsi, il se retourna pour aller s'appuyer contre un des lavabots, et réalisa soudainement qu'avoir son téléphone dans la main comme lampe retirait du réalisme à son personnage. Posant sa bouteille d'eau sur le rebord à côté du robinet, il désactiva manuellement sa lampe. La pièce fut ainsi plongée dans le noir, mais pas pour longtemps. Aussitôt, notre dragon fixa son regard vers une seule des ampoules qui étaient suspendues au plafond. Puis, cette sensation de picotement sur les tempes lorsqu'il utilisait son pouvoir, et sans qu'il n'ait eu à appuyer nul part, la lumière remplit la sphère transparente. Fier de son effet, le brun continua:

" Alors, que dis-tu de me poser des questions ? "
Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 726

★ (Time Left) : 726
Faeries

Ven 19 Mai - 22:10
Spooky poopy × ft. Gabriel
Tout ému, il hoche vivement la tête pour approuver les paroles du spectre qui lui répond ! Iel lui répond ! A lui ! Est-ce qu'il va survivre à plus d’interactions ? Pas sûr vu l'enthousiasme déjà très haut qui l'agite malgré le fait qu'ils ne pourront pas prendre le thé. Il aurait dû y penser ! Évidemment qu'un revenant n'a pas l'estomac pour supporter cette boisson ! Lui non plus, d'ailleurs. Le thé ça lui donne toujours envie d'uriner alors il évite sous peine de devoir s'absenter très vite pour faire un tour aux cabinets. Mais ici il avait au moins l'avantage d'être juste à côté des urinoirs..

B r e f.

Son interlocuteur spectral reprend, non sans d'abord se libérer de son emprise de poulpe affectueux. Et il est difficile pour le kitsune de cacher sa déception quand iel lui annonce que non, ils ne pourront pas venir dans son cours parler d'eux. C'est vrai qu'il n'avait pas pensé à toutes les complications.. Le fantôme est décidément intelligent ! Peut-être que s'iel ne peut pas venir en sciences iel pourra toujours aider Mijo à faire ses devoirs pour ce cours ? Tandis qu'il échafaude sa demande de tutorat des plus particulières, la lumière s'éteint lui arrachant un petit cri de surprise avant qu'une ampoule ne les éclaire de nouveau. Est-ce dû à la présence du fantôme ? Le brun en est persuadé et regarde donc le spectre comme si ce dernier était la dernière star à la mode.

J'ai TELLEMENT de questions !

Et ça se voit, Milán. Pas besoin d'hurler. Mais il est bien trop excité pour se poser et penser à faire des exercices de respiration, d'ailleurs il devrait songer à prendre une bouffée d'air avant de repartir dans un joyeux monologue et finir tout bleu.

D'abord comment t'as fait ça ! Enfin, les lumières qui pshioutent pshioutent c'est à cause de toi, eh ? Qu'il commence en illustrant les bruitages avec ses doigts en forme de pistolet, Et ton prénom aussi ! Tu gardes le même que quand tu étais vivant ? Ou tu n'as jamais été "vivant" ? Enfin, sans vouloir te vexer hein, je ne veux pas dire qu'il y a une seule façon d'être en vie.. On est juste, pas très ouvert sur la question vu que vous vous cachez ce n'est pas un sujet sur lequel on peut discuter. Tu as été créé ? Ou tu es juste apparu ?
Moi je suis apparu ! Pouf ! Un Mil ! Et sans explosions ni plasma !


Pause respiration : Mijo fait signe au spectre qu'il va reprendre, il a juste besoin d'un petit instant pour retrouver sa respiration et dessécher sa bouche. Il en profite aussi pour ouvrir grand son plexus et se faire plus droit, comme s'il se sentait soudainement obligé d'avoir une posture correcte pour ne pas faire honte à la "personne" qui lui fait l'honneur de bien vouloir répondre à ses questions. Quand tout est de retour à la normale, il baisse sa main et c'est reparti pour un tour.

Je veux aussi savoir ! Vous dormez où ? Nara-Shi est grand mais je n'ai jamais vu d'autres dortoirs que les nôtres. Vous venez d'une dimension parallèle ou quelque chose comme ça ? Genre un univers où je suis aussi un fantôme ? Ce serait trop cool ! Enfin pour les photos,
ça doit être moyen.. Sauf si vous apparaissez dessus ! Pardon, les stéréotypes ont la vie dire.


Un sourire et il se tait, enfin.
code by lizzou × gifs by tumblr


DANDELION
→ your dream will come true so keep smiling pretty please solosand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Ven 30 Juin - 17:44
Spooky poopy
Milan Zeljka  & Gabriel W. Holroyd
Gabriel était décidément très fier de son petit effet de lumière, surtout que l'enthousiaste en face de lui s'était jeté dedans sans se poser de questions. Il songea à recommencer, mais abandonna, sachant que s'il s'amusait un peu trop, la petite crise qui allait venir après le ferrait moins rire. En tout cas, notre ex-policier se sentait légèrement oppressé par le regard insistant qui le fixait. Qui n'hésita pas quelques secondes pour lui déverser à nouveau une longue tirade de questions qui le fit déglutir silencieusement. Il allait devoir se dépêcher de trouver une explication à peu près logique pour quelque chose dont il n'avait lui aussi aucune idée. Et, puisque la fiction n'est jamais parfaite, il espérait que le brun en fasse de lui ne fasse pas trop attention à tout ce qui étaient des détails...

Lorsque le silence retomba, Gabriel comprit que c'était à son tour maintenant de répondre. Alors, il tenta de retrouver dans sa mémoire touuuutes les questions qui venaient de pleuvoir, et d'y trouver une réponse. En deux secondes.

" Pour les lumières, je crois que c'est notre... présence psychique qui perturbe les réseaux d'électricité humain, et ça crée quelques court-circuits. Mais vu que les court-circuits sont courants et qu'on aime bien se promener le jour, ça se voit pas trop. Je crois."

Et voilà, c'était fait pour la première question. Une recette qui marchait: des termes un peu spécifiques pour que l'interlocuteur ne comprenne pas un mot de ce que tu racontes, mais pense que tu t'y connais du coup.

" Je me souviens plus de mon nom de vivant, mais chez nous on m'appelle trouve quelque chose trouve quelque chose trouve quelque chose Ted. Je suis Ted. Enchanté. Après je sais pas trop comment je suis apparu où quoi que ce soit, ça fait longteeeemps. "

Pause. Est-ce que ce sera suffisant pour convaincre le petit ? L'argument du " je me souviens plus " pouvait faire douter, mais il était un peu en train de parler de sa propre expérience. Il ne savait plus trop pourquoi et comment il était là. Cependant, ce n'était pas le temps de philosopher sur sa vie d'humain quand il y avait déjà une vie de fantôme à inventer.

" On a pas besoin de dormir nous, vu que il y a rien qui marche par là, reprit-il en désignant vaguement sa poitrine, là où son cœur battait pourtant bien. On dort pas, alors on préfère jouer aux cartes. Ou aller voir les gens coincés aux toilettes,  espérant nous voir. Mais ça il y en avait qu'un: toi. D'ailleurs, oui, il arrive qu'on ait des doubles humains. J'ai vu le mien deux-trois fois et le tien fantôme. Marrant, mais chez nous, il parlait autant. "

Voilà, il venait de régler simplement le problème du " et si je recroisai cet individu dans les couloirs de l'école et qu'il comprenait la supercherie ? ". Maintenant, il pouvait continuer à agir comme un être humain normal. Il soupira intérieurement de soulagement, en s'appuyant un peu mieux contre le lavabo qui soutenait son poids depuis un moment.

" Mais c'est pas les vampires qui apparaissent pas sur les photos? Nous on apparaît sous forme de fumée/buée, c'est vachement plus classe. "

Ce fut au tour de notre dragon de regarder avec insistance le brun en face de lui, dans l'attente d'autres questions, même s'il espérait que c'était fini. D'ailleurs, comment il allait se sortir de là ? Ce n'était pas comme si il pouvait tranquillement retourner dans sa chambre de dortoir comme si de rien n'était. Il était pas encore sorti de là.
Revenir en haut Aller en bas
spooky poopy × gabriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: