RèglementAvatarsPredefinisGuide du nouveauPartenariat
nara-shi
Depuis la nuit des temps, quelque part au fond du monde, se trouve Nara. Nara, petite île qui referme une ville de caractère, réputée auprès des monstres de tout les horizons, et de tout les endroits de la Terre, pour son lycée. Il y accueilles les êtres de la nuit, quels qu'ils soient, pour les former à devenir des êtres exemplaires du monde sombre et effrayant. Du passé, du présent, ou du futur, chacun vient à se côtoyer sur cette île intemporelle où nul ne grandit, nul ne voit le temps passé, et nul ne sait comment expliquer l'étrangeté de cet endroit ... magique. Dans un monde inversé où l'on vit la nuit, comment se passera l'entente entres les races ? Bienvenue à Nara-Shi, le lycée des monstres !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez|
ALERTE FÉLIN EN LIBERTÉ (PV Athéna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité

Sam 8 Avr - 14:28
    La cloche se déclencha. Des élèves sortirent tous en trombe de leur salle de classe visiblement soulagée d'avoir terminé les cours pour aujourd'hui. Particulièrement Fuku qui ne tarde guère à savoir quoi faire par la suite pour se mettre en route en direction de sa chambre en sautillant.

    En temps normal, elle aimait aller dehors pour passer du temps avec ses amis ou tout simplement pour prendre l’air, mais aujourd'hui était un jour spécial. Récemment, elle avait appris qu’elle allait recevoir une nouvelle camarade de chambre. Une lueur pleine de curiosité brillait dans ses yeux bleus. Rencontrer quelqu'un de nouveau signifiait souvent avoir une nouvelle amie. Et Fuku aimait beaucoup cette perspective.

    À chaque saut, ses deux couettes s’agitaient à l’unisson en même temps qu’elle chantonnait une chanson qu’elle avait en tête mais dont le titre était introuvable. Elle se recevait quelques regards surpris de la part de certains élèves mais sans pour autant qu’on la regarde de travers. L’excentricité de Fuku s'adaptait très bien à l'ambiance de l’établissement qui regorgeait de marginaux.

    Elle n’était plus loin de sa chambre et se posa des questions sur l’identité de sa future camarade de chambre. Ce n’était pas avec un joli minois mais avec un caractère pourrit qu’elle pourrait lié une amitié. Serait-elle gentille? Drôle? Sympa? Douce? Méchante? Arrogante? Elle n'avait reçu absolument AUCUNE informations à propos d’elle.

    Mais alors que Fuku se retrouva face à la porte, tendant la main pour atteindre la poignée, une pensée horrible la traversa. Et si c'était une Miss parfaite prétentieuse, arrogante et qui était en fait INVIVABLE. Dans les mangas, c’était souvent comme ça que ça se passait…
    Ses yeux rencontrèrent inévitablement deux noms sur la porte. Le sien Fuku Hara et… Athéna Aeterlux. Athéna? C’était cool comme prénom! Ça lui faisait penser à la déesse grecque. Fuku vivrait avec une… déesse?
    Bon, peu importe si c'était une peste, une déesse grecque ou elle ne savait plus trop quoi! Prenant une grosse inspiration, elle poussa d’un coup sec la porte en criant :

    PERMETTEZ MOI D’ENTRER!!

    Et dans la chambre… son regard rencontra celui d’un autre être vivant. Mais pas d’un être humain. Une espèce de félin. Allongé sur un des deux lits. La première pensée qui lui vint à l’esprit fut : la déesse grecque s’était transformer? Puis, non… non, c’était ridicule. À la place, une autre idée s'imposa dans son esprit, qui lui semblait paradoxalement plus rationnel : l’animal avait mangé Athéna.
    Fuku appuya ses mains contre son crâne d’un air catastrophé :

    Comment as-tu pu dévorer ma futur camarade de chambre?! Je vais devoir maintenant la venger au nom de la justice!

    Elle voulut ajouter quelque chose mais elle n’en eut pas l’occasion. Nul ne sait comment elle fut parvenu à glisser pour venir s’écrouler pathétiquement sur le sol.
    Un gémissement s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle se tâtonnait son crâne pour vérifier qu’elle n’avait aucune bosse. À force, elle avait l’habitude.

    Comme pour tenter de reprendre un peu de contenance - ce qui était difficile vu la situation - elle se releva précipitamment et désigna le félin d’un geste vif du doigt :

    Ahhh, tu es plus redoutable que ce que je pensais! Tu as peut être gagner la bataille mais pas la guerre! Approche si t’es un h… si tu l’oses!

    Ok. C’était pas encore gagné tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Dim 9 Avr - 0:14

"ft. Fuku"
ALERTE FÉLIN EN LIBERTÉ !



Je me dirige vers ma nouvelle chambre sans véritable appréhension. Je n’ai pas spécialement écouté ce qu’on m’a dit, mais j’ai cru comprendre que j’avais une colocataire.
Bah, qu’elle vienne comme elle est, on verra si je la mange ou pas…
Bien évidemment, je ne mangerai personne. Mais j’aime utiliser cette menace, même en mon fort intérieur. C’est amusant aussi, la réaction des gens quand je la profère. Je me souviens même de quelqu’un s’est évanoui…

Enfin bref, elle ne peut pas être bien méchante. Et puis même si elle l’est, elle sera bien obligée de me laisser tranquille si je la menace de deux rangées de crocs aiguisés, et quatre de griffes qui le sont tout autant. Je baille un peu, et m’étire dans les couloirs. Je ne sais pas quelle heure il est, ni si j’ai cours après, et honnêtement, ce n’est pas ma préoccupation première. En même temps, il me semble que la cloche de la fin des cours vient de sonner alors... Ce qui compte là, c’est que j’ai sommeil.
Pour parer à l’éventualité selon laquelle ma nouvelle colocataire serait une peste, je fixe mon choix de cette semaine sur un félin imposant. Lequel ferait l’affaire ? Une lionne ? Une tigresse ? Hum… J’opte finalement pour un once majestueux (autrement appelé panthère des neige). Comme ça au moins, elle ne sera pas trop effrayée si jamais ce n‘est pas une garce.

Quand j’arrive à la pièce qui m'obnubile depuis tout à l’heure, elle n’est pas encore là. Je ne prête pas attention au nom inscrit sur la porte et m’écroule sur mon lit, prenant dans ma chute la forme du félin souhaité.
Je ne tarde pas à m’endormir, plongeant dans une douce torpeur après un dernier bâillement plein de crocs. En cet instant j’ai l’esprit vaguement curieux à l’égard de cette inconnue avec qui je vais apparement partager mon nouveau domaine.



***



Un cri me parvient difficilement, comme étouffé tant je suis à l’aise dans mon désormais demi sommeil. Un autre, plus distinct et compréhensible, est suivi d’un bruit de chute. Je relève lourdement la tête, cherchant à définir qui est l’intrus qui interrompt ainsi ma sieste. Une fille qui semble avoir mon âge se redresse maintenant. Elle me pointe du doigt en vociférant. Ses paroles me font comprendre qu’elle me voit comme une menace, même si, elle, n’a pas l’air bien redoutable…

Un bâillement m’échappe, et ma langue rose vient glisser le long de mes babine, cherchant à effacer la sensation pâteuse de ma gueule. Je m’étire de tout mon long avant de sauter au bas du lit pour m’approcher d’elle. J’ai beau essayer de me rappeler du nom que j’ai à peine regardé, rien ne me vient. Je lui tourne autour un instant, ignorant totalement son attitude pseudo hostile. Je finis finalement par venir m'asseoir en face d’elle, la contemplant avec calme.

Et j’attends. Quoi ? Je ne sais pas.

© Ah Oki. ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Dim 9 Avr - 20:11
    Lorsque l'animal bailla, Fuku exécuta un bon en arrière, si haut qu’on eût dit qu’elle fut posséder, ou qu’une bête l’avait mordu. Mais en agissant ainsi, la jeune fille aux couettes se rendit compte qu’elle avait laissé entrevoir sa peur. “Peur? Qui donc ? Je n’ai pas peur moi!” marmonna-t-elle tellement bas pour elle-même mais sans réellement parvenir à se convaincre.

    Le plus efficace chez Fuku, c’était qu'elle ne réfléchissait pas beaucoup. Du coup pas de prises de tête lorsque l’animal sauta du lit pour s’approcher d’elle et… BON OK, elle avait peur. Bizarrement affronter un animal était beaucoup plus effrayant qu’un être humain. Mais en même temps, l’animal - ou plutôt maintenant ce quoi en elle devinait une panthère - était impressionnant. Elle ne s’y connaissait pas assez en panthère pour en deviner le nom exact. Elle observait simplement sa robe de couleur gris pâle, ses tâches pleines et rosettes.

    L’animal lui tournait autour maintenant, elle était piégée. Bon ben, elle finirait sans doute dans la gueule d’une panthère. Ses amis, camarades de classe, ne retrouveraient jamais son corps et continueraient de la pleurer pendant des jours et des jours. Peut-être qu’une fois à l’intérieur, elle pourrait enfin taper la discute avec Athéna ? Ce ne serait pas aussi agréable que dans une chambre mais au moins elles auraient été voisines de quelques choses…

    Mais contre toute attente, l’animal n’eut pas
    du tout la réaction escompté. Il ne fit que s’asseoir et la regarder avec calme. Quoi? C’est tout? Il ne lui sautait pas dessus? C’était décevant comme réaction. Peut-être qu’il la narguait? Qu’il considérait qu’elle n’était pas assez délicieuse pour finir dans son estomac?

    Bizarrement, ce ne fut pas la joie de se savoir en vie qui l’engloutit mais plutôt sa fierté mise en jeu. Alors, comme à chaque décision prises sans réfléchir, elle s’assit en face de la panthère… et la regarda, yeux dans les yeux, en les écarquiller pour tenter de ne pas les faire cligner. Un duel de regard.
    Oui il n’y avait que Fuku pour se lancer dans l’idée d’un duel de regard avec une panthère, juste après les cours.

    Mais sans grande surprise et malgré toute sa bonne volonté, ce fut Fulu qui cligna les yeux en première. Elle poussa un juron, se mise en boule et roula en arrière, dégouté d’avoir perdu.
    Néanmoins en se relevant, c’était un sourire malicieux qui se dessinait sur ses lèvres. Elle hocha la tête à plusieurs reprises tout en prenant le bas du menton entre ses doigts :

    Je reconnais ta victoire! Tu disposes d’un calme et d’une concentration que je ne maîtrise pas encore… par ailleurs…

    Elle poursuivit en mettant ses mains derrière sa nuque tandis que son visage s’illuminait d’un gros sourire plein de vie :

    Je ne pense pas que tu ais dévoré Athéna. Ou plutôt NON, je SAIS. Je ne sais pas où elle est parti mais c’est une certitude après ce duel de regard! Tu es une panthère qui a de l’honneur!

    Elle débita dans la même ligne:

    Mais dans ce cas où se trouve Athéna? Hm… À moins que…

    Une idée l’avait traversé tandis qu'elle dévisageait la panthère. Une idée qui lui semblait plus sensée, maintenant qu’elle réfléchissait. Est-ce que c’était cela la vérité depuis le début ? Bon sang! Comme elle avait été idiote! Maintenant elle voulait même rire de sa bêtise! C’est ce qu’elle fit d'ailleurs. Un gros éclat de rire franchit ses lèvres:

    Mais oui c’est clair! Tu es l’animal de compagnie d’Athéna!”

    Bon, ben… C'était déjà plus proche de la vérité!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité

Mer 12 Avr - 16:30

"ft. Fuku"
ALERTE FÉLIN EN LIBERTÉ !



Cette fille est étonnante… Après avoir laissé paraître un brusque mouvement de recul, voilà qu’elle s’excite toute seule. Avec ses jolies couettes, elle me fait penser à une amusante souris. Malgré tout, je n’ai pas dans l’idée d’en faire mon repas, ce serait gâcher un superbe divertissement.

N’empêche, je me demande ce que ça aurait donné si j’avais pris l’apparence d’un félin plus menaçant ; pour moi, l’once est juste une grosse peluche pleine de dents et de griffes. Sans doute est-ce cette dernière partie qui l'effraie tant.

Elle a l’air au moins aussi têtue que moi, et tout autant susceptible quant à sa fierté personnelle. Pour preuve, elle est en ce moment même assise devant moi, et me fixe droit dans les yeux. C’est courageux de sa part, sachant qu’au vu de ses réactions, elle pense sans doute que je pourrais la manger…

Malheureusement pour elle, je suis parfaitement calme contrairement à elle ; ce petit jeu m’amuse, aussi je m’applique à ne pas cligner. Elle ne me fait pas trop attendre et cède à la brûlure de ses globes oculaires bien avant que je n’envisage de le faire moi même. Elle m’annonce alors qu’elle reconnaît ma victoire, et sourit d’un coup en poursuivant.

J’aime bien cette petite, elle a des idées saugrenues, et elle est solaire. C’est une pensée étrange venant de quelqu’un qui a le même âge, vous ne pensez pas ?
Ses dernières paroles me font rire, ce qui se traduit par des mimiques assez étranges sur ma face de félin. Face qui disparaît peu à peu au profit d’un visage bien plus humain. Et là, je ne me gêne pas pour rire.

— Il faut dire que tu as de l’imagination, toi ! Enchantée petite souris… Quel est ton nom d’ailleurs ?

Je me relève en parlant, faisant bruisser la robe enfantine venue me recouvrir alors que je reprenais forme humaine. Je m’étire de tout mon (minuscule) long quand un craquement se fait entendre dans mon dos, même je n’y fais guère attention. Après tout, j’ai l’habitude de me balader à poil, ce ne sont pas quelques grammes de peau visible supplémentaires qui vont me tuer...

Prise d’une inspiration subite, j’éprouve l’irrépressible envie de lui pincer le nez. Et c’est ce que je fais, toujours rieuse. Je me reprends aussitôt et la lâche : ce n’est pas un jouet, mais une personne. Et à ce titre je ne peux pas la traiter comme cela.

© Ah Oki. ♥
Revenir en haut Aller en bas
ALERTE FÉLIN EN LIBERTÉ (PV Athéna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» /!\ ALERTE /!\ Psychopathe en liberté
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: