You're like me? #Leif

 :: High School :: Bâtiment I :: Hall d'accueil Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 393
Mer 12 Avr - 0:29
img_rp
You're like me?
I'm so happy to meet you.
#Leif

Malgré les gens gentils que j'avais croisé... je ne pouvais décemment pas dire que j'étais conquise par l'endroit. C'était une prison, c'était fermé, c'était vide de tout ce qui avait fait la beauté de ma vie avant cela. Je serrai mes mains sur Dolly, la plus grande amie que je n'avais jamais eu... je ne voulais pas perdre tout ce que j'avais avant ce monde.

Doucement, je regardais les étoiles, assise sur les marches de l'entrée de l'académie. Je ne suis pas prête... Pas du tout prêt à ce que je suis supposée faire ici. Je suis sensée faire quoi d'ailleurs ? Je suis simplement une gamine qui a peur de tout, a le mal de terre, a une peluche et pleurniche souvent. Je devrai me reprendre vraiment. Je devrai me battre pas vrai ?

Allez, je me redressais peu à peu. Je devais prendre un nouveau départ. Alors, tenant mon doudou, je pointe la lune avec et je dis simplement :

« Je vais sortir d'ici ! »

Non, pas assez fort, on n'y voit aucune émotion.

« JE vais SORTIR d'ici ! »

C'est déjà bien mieux mais ça ne suffit pas... Kaleo, que veux-tu ?

« JE VEUX RETOURNER SUR LE MERRY AVEC PAPA ET DOLLY ! »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 333
Mer 12 Avr - 12:35
You're like me ! × ft. Kaleo
Une nouvelle fois, Leif s'est éloigné de la chambre qu'on lui a assigné. Il ne veut pas se conformer au bon vouloir de ses kidnappeurs, manquerait plus que ça ! Qu'il se laisse faire ! Il a tout de même pris les draps et l'oreiller pour se réinstaller dans le hall et y dormir comme le clodo qu'il est devenu depuis son arrivée. Ce n'est pas confortable mais au bout de longues heures de lutte et de souvenirs qui le gardent éveillé, l'islandais sombre doucement dans un sommeil qui reste agité. Il rêve de son pays, de tout ce qu'il y a de plus beau et de plus dangereux. Des villes aux campagnes, des volcans aux sources chaudes, de son foyer à la côte où sa fiancée s'est suicidée. Et lui qui n'était pas là ce jour où elle s'est jetée dans la mer semble entendre ses cris, plus jeunes.

Il se réveille en sursaut.

Ce n'est pas sa dulcinée qui s'époumone mais une autre personne dont la voix porte dans la nuit. Décidément, ils sont tous cinglés ici. Alors il s'étire pour réveiller ses muscles endoloris, frotte ses yeux et se relève. Ce n'est pas une gamine qui va l'empêcher de dormir, même si la sueur qui coule encore dans son dos témoigne de la qualité cruelle de ses rêves.

Va au lit.

Qu'il lui dit de sa voix endormie après lui avoir donné un petit coup d'oreiller sur la tête afin de l'interpeller.

C'est pas parce que cet endroit vous appartient et que vous faites ce que vous voulez à nous séparer de nos familles que vous pouvez aussi nous priver de sommeil.

Ces mots haineux tombent de sa bouche avant qu'il ne se rende compte de la jeunesse de celle qui à l'origine de son réveil. Et là, il se sent un peu coupable de s'être énervé sur la demoiselle. Il soupire donc et l'inspecte un peu plus, elle qui semblait se donner de la force en hurlant avec sa peluche ne semble pas être la raison de ses maux.

Laisse tomber, ce n'est pas une heure pour rester éveillée. Ton dauphin doit avoir froid.

Et il attend, les bras croisés et son air paternel de retour, que l'enfant de cette secte soit sage et ne fasse pas trop de résistance. Il est prêt à se battre, mais pas contre des enfants.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 393
Dim 7 Mai - 17:14
img_rp
You're like me?
I'm so happy to meet you.
#Leif

Je me retrouvais avec un oreiller qui tombe sur mon nez pour vite remonter. Je louchais en fixant l'endroit où il s'était trouvé. Je redressais la tête pour voir un monsieur à moitié réveillé qui semblait grognon. Ce qu'il dit me va droit au cœur. Il me prend pour une des personnes de cette académie. C'est faux. Je ne suis pas d'ici. Je n'ai rien à voir avec ces personnes. Je ne veux pas rester. Je vais partir. Je vais partir très très loin. Le plus loin possible de cet endroit, et je n'y reviendrai jamais...

« Dolly a peut-être froid. Mais on retournera pas dans notre lit. »

Je serrais Dolly avec une assez grande force contre moi. Je ne regardais plus cet homme qui venait de clairement me dire que je n'avais pas ma place ici. Une fois de plus. Tant mieux, je ne voulais pas être dans cet endroit.

« Je ne suis pas quelqu'un d'ici ! Je ne compte pas y rester ! Et moi aussi j'ai été séparé de ma famille ! Je veux revoir mon papa ! »

Les larmes montaient à mes yeux et je m'en voulais car je venais de me promettre que je ne me laisserai plus abattre. Je reniflais tout en réalisant que le monsieur avait sûrement perdu sa famille lui aussi... C'était la faute des gens d'ici alors... Comme Taylor ? Comme Fuku ? Non... Ils étaient gentils... je crois. Je ne comprenais pas bien.

« … Pardon... Je... Je veux pas retourner là dedans. »


Revenir en haut Aller en bas
Directeur
Storyteller
avatar
★ (Time Left) : 812
Dim 7 Mai - 17:14
Le membre 'Kaleo Calypso' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pile/Face' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 333
Lun 26 Juin - 19:25
You're like me ! × ft. Kaleo
Malheureusement pour lui, la fillette est loin d’être coopérative même si sa peluche est condamnée à avoir froid si elles ne lui obéissent pas. Il s’apprête donc à soupirer pour oraliser sa fatigue face à un tel comportement quand l’enfant change de discours. L’islandais écarquille les yeux, confus. Elle est comme lui ? Elle en a conscience ? Ou est-ce que c’est une nouvelle façon de le faire tourner en bourrique ? Ils seraient bien assez vils pour lui faire croire qu’il s’est trouvé un semblable en la personne de quelqu’un de trop peu âgé pour qu’il puisse se méfier.

Ainsi, et pendant quelques longues minutes, Leif ne bouge pas. Il contemple ce nouvel espoir peut-être piégé et pèse le pour et le contre avant de se rendre compte qu'il est bien trop faible. Il mettra ça sur la façon dont elle a parlé de son père qui lui a noué le ventre en lui rappelant son propre fils. Finalement il bouge, droit comme un soldat, jusqu'au bâtiment. Il s'empare de ses affaires et revient vers la fillette comme si rien ne s'était passé, s'asseyant au sol et posant son oreiller à côté pour l'inviter à prendre place à côté.

Tu as quel âge ? Mon fils a neuf ans.

Qu'il commence, lentement tant sa gorge est serrée sous l'émotion.

Tu es là depuis combien de temps ? Tu sais où c'est, "là" ? Tu viens d'où ? Tu connais l'Islande ?

Et il étouffe un petit éclat de rire qui anime un instant tout son être. C'est que le père ne saurait dire s'il se recompose ou se brise grâce à l'échange qu'il tente. Il a des milliers de questions et pour seul appuie, une petite fille.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Leif ϟ Somebody get me through this nightmare
» Quand le passé ressurgit [Pv Leif]
» Le brun, la belle & le truand •• Nick & Ed & Leif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: High School :: Bâtiment I :: Hall d'accueil-
Sauter vers: