RèglementAvatarsPredefinisGuide du nouveauPartenariat
nara-shi
Depuis la nuit des temps, quelque part au fond du monde, se trouve Nara. Nara, petite île qui referme une ville de caractère, réputée auprès des monstres de tout les horizons, et de tout les endroits de la Terre, pour son lycée. Il y accueilles les êtres de la nuit, quels qu'ils soient, pour les former à devenir des êtres exemplaires du monde sombre et effrayant. Du passé, du présent, ou du futur, chacun vient à se côtoyer sur cette île intemporelle où nul ne grandit, nul ne voit le temps passé, et nul ne sait comment expliquer l'étrangeté de cet endroit ... magique. Dans un monde inversé où l'on vit la nuit, comment se passera l'entente entres les races ? Bienvenue à Nara-Shi, le lycée des monstres !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 

Partagez|
Never say no to the Silent Flower
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

★ (Time Left) : 381

★ (Time Left) : 381
Humans

Dim 7 Mai - 22:20
Never say no to the Silent Flower
Tu regardais ton profil dans le miroir. On ne voyait pas que tu étais une femme. On ne voyait pas que ta poitrine avait été retiré. Non, on ne voyait qu'un parfait torse d'homme, musclé au meilleur de sa forme. Tu ne savais pas comme le prendre. Mais ça te permettait de passer inaperçu pendant ce genre de cours. Ton maillot ne collait pas ton corps, tu avais pris un short de plage large et pour rien au monde tu n'aurais pris autre chose. C'était beaucoup trop important pour toi que personne ne le sache n'est-ce pas ? Tu soupiras en te sentant faible d'avoir ton trois pièces absent. Encore. Encore cette assurance que tu n'étais pas complète. Tu soupiras et te rendis vers la piscine.

Tu attrapas ta serviette et la plaça sur tes épaules. Ne pouvant pas patiner, tu avais trouvé autre chose pour dépenser ton surplus de stress. Tu avais besoin du sport. Bon, est-ce qu'il y avait... Ha oui, effectivement, il y avait cette personne en plus. Tu la fixas de loin et tu te demandas un instant si tu pouvais quand même nager. Elle ne parlait jamais et pourtant... Tu l'avais déjà remarqué. Elle ne t'avait peut-être jamais vu quand tu la remarquais pourtant, plutôt quand tu choisissais qu'on te voit. Le contraire t'aurait étonné.

Le silence de la piscine te pesa brusquement. Tu regardas ton portable et l'enceinte dans ta main et conclues que c'était le bon moment. Tu branchas les deux appareils ensemble et tu lançais une bonne petite musique rock qui accompagnerait tes longueurs. La musique était un bon bout de ta vie. Tu en souris légèrement. Cordiale, tu regardas la demoiselle.

« Si ça te gêne, tu peux couper ou changer. Je n'ai pas de code à mon portable. » Ou comment dire que tu n'avais rien à cacher.

Menteuse.
Codage par Libella sur Graphiorum




⚫️ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Dim 7 Mai - 23:05
Never say no to the Silent flower
Camelia x Caïn


Aujourd'hui, Camelia avait pris sa journée pour se détacher un peu de la foule et du monde.
La piscine était un endroit très intéressant dans ce but. La sensation de flotter dans l'eau était tellement agréable. C'était le seul moment où elle pouvait tout simplement se laisser aller, sans penser ni faire quoi que ce soit.
Vêtue d'un maillot deux pièces, très sobre, elle pouvais ainsi ressentir la pression de l'eau sur son corps plus facilement. Une sensation dont elle ne se lasserai jamais.

Mais après avoir pris un bon bain, à se laisser flotter à la surface de l'eau pendant plusieurs minutes, elle revint s'asseoir près du bord, afin de réfléchir.
Bien qu'elle n'ait pas tendance à se laisser influencer par sa situation et par les regards, être muette a un énorme désavantage.
Incapable de pouvoir exprimer ses idées, son avis, ou tout simplement échanger avec quelqu'un, une barrière se crée facilement.
Et comme si ce n'était pas suffisant, cette désagréable sensation de vide, de manque, d'absence de sens à sa vie la rongeais petit à petit chaque jour. La seule émotion à laquelle elle pouvait se rattacher était cette nécessité d'être au dessus des autres. Bien maigre pour se faire un avis.

Mais tandis qu'elle était perdue dans ses pensées, sa réflexion fut interrompue par l'arrivée d'un jeune homme.
Du coin de l’œil, elle pu apercevoir le regard pesant de ce dernier. Manifestement, la jeune Camelia l'intéressait, c'est du moins ce dont elle était convaincu.

Pour autant, le jeune homme fut plutôt rapide. A l'aide de son portable et d'une enceinte, il diffusa alors une musique quelconque afin de briser le silence. A première vue, celui-ci n'était probablement pas au courant ...

« Si ça te gêne, tu peux couper ou changer. Je n'ai pas de code à mon portable. »

Un peu tard pour proposer de couper le son selon elle. Et le fait qu'elle fut remarquée ne l'arrangeait pas non plus.
Si le jeune homme n'était bel et bien pas au courant de son mutisme, Camelia était déjà agacée à l'idée que ce dernier allait peut être mal prendre l'absence de réponse ou sans doute lui poser trop de questions. Des questions auxquelles elle ne pourra jamais répondre.

A cette idée, elle détourna le regard d'un air totalement indifférent. Pour autant, elle savait qu'elle n'allait pas pouvoir retourner dans ses pensées. Elle observa alors du coin de l’œil l'intrus, visiblement en train de s'entraîner.
Que devait-elle faire ? Essayer de lui faire signe ? Peut être qu'en l'absence de réponse, il s'occupera juste de ses affaires, finalement.

Mais un tel miracle avait peu de chance de se produire.

© ASHLING - EPICODE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 381

★ (Time Left) : 381
Humans

Dim 14 Mai - 20:36
Never say no to the Silent Flower
L'eau est vivante. Dès qu'on y plonge, elle montre les crocs et attaque. Mais il n'y a rien à craindre, ne résiste pas...transperce la surface de tes doigts... crée toi une brèche...engouffre-toi tout entier dedans, les bras, la tête...le torseeee... C'est agréable n'est-ce pas Caïn ? Tu aimes sentir l'eau sous toutes ses formes contre toi. C'est une délivrance dans ta journée, c'est le bonheur de ta vie. Tu aimes patiner, mais ton corps aime tout autant nager. Tu apprécies la musique qui suit tes mouvements avec une précision incroyable. Tu es comme un requin dans les limbes des profondeurs. Un peu petit sûrement, mais tout aussi vivace. Tu as envie de te laisser aller, mais la présence dans cette pièce te rappelle que tu dois garder un certain honneur. On ne se laisse pas aller devant n'importe qui.

Ainsi, tu passes bien une bonne dizaine de minutes à enchaîner les longueurs sans aucune autre motivation que celle de forcer tes muscles à transpirer. Mais bon au bout d'un moment, tu dois t'arrêter pour observer celle qui partage ton milieu actuel. Elle est calme, tu essaies de retrouver où tu as vu son visage. Elle doit être chez les dragons, tu retiens plus facilement les têtes des dragons que celles des autres clans. C'est ceux qui peuvent le plus facilement gagner les louanges de l'académie. Tu es si méfiante.

En tout cas, ton regard se pose sur elle alors que comme un loup -dont on entendrait presque le hurlement- tu sors de l'eau et montres ta musculature parfaite. Tu t'entretiens, tu sais que le physique est bien plus important que tes propos. Elle, elle semble en tout cas savoir que parler n'est pas le plus important. Ou alors elle ne peut pas parler. Vu comment son regard a semblé plus influent que sa pensée, et encore plus que cette parole inexistence... C'est ça, soit elle est muette, soit elle veut l'être pour ne pas avoir à parler.

Très bien, c'est le langage du corps qui remplacera les mots. Tu vas trouver ta musique et tu la changes drastiquement. Loin de l'agressif rock que tu avais lancé juste avant, tu choisis d'ouvrir un peu de ton vrai monde et le classique suit cette pensée. Il y a la danse dans ce morceau, il y a cet ange que tu es sur la glace. C'est ça qu'il y a en toi, en plus de simplement ta colère et ton envie de domination.

Tu approches le téléphone de la demoiselle, le laissant déverrouillé. L'enceinte est toujours de ton côté. Simplement une bonne façon de faire connaissance... Quel est ton genre de musique, poupée ? Il lui sourit.
Codage par Libella sur Graphiorum




⚫️ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Dim 4 Juin - 16:59
Never say no to the Silent flower
Camelia x Caïn


Comme elle s'y attendait, le jeune homme n'avait vraisemblablement pas l'intention de s'occuper de ses affaires.
Ce qui était sûr, c'est qu'il était intrigué par Camelia. Cette dernière pouvait sentir le poids de son regard tourné vers elle. Elle n'avait que trop l'habitude de sentir le poids du regard de quelqu'un, car après tout, elle qui était si méfiante, elle savait très bien quand elle était le centre de l'attention - une idée qui ne lui plaisait généralement pas.

Une fois les longueurs du jeune homme terminé, celui-ci se rapprocha du téléphone afin de changer de musique. De la musique classique.
Eh bien, cet homme semblait avoir un peu de goût, finalement. Elle n'était pas contre une musique plus douce que l'horrible son criard précédent.
Mais bien évidemment, elle n'allait toujours pas pouvoir se détendre.

Le jeune homme se rapprocha d'elle cette fois-ci, visiblement avec un peu plus de confiance, et déposa le téléphone près d'elle, le tout avec un grand sourire.
Camelia ne put s'empêcher de regarder le jeune homme droit dans les yeux, de son regard perçant et inquisiteur. Indifférente, et toujours avec une émotion quasi inexistante.
Pour autant, elle jeta un œil sur le téléphone, déverrouillé, et visiblement placé afin de lui permettre de changer de musique.
Était-ce là le seul moyen de communication que le jeune homme avait trouvé ? Il fallait admettre, ce dernier avait de l'idée. Mais était-il au courant ?

Cette pensée en tête, Camelia regarda d'un peu plus près le téléphone en se penchant vers lui, sans pour autant s'en saisir.
C'était comme un jeu. Un jeu de communication à travers les sons.
Mais hélas pour elle, au premier coup d’œil, la jeune femme ne reconnut aucun morceau. Elle se décida finalement à utiliser son doigt pour naviguer à travers le répertoire, non sans une certaine prestance et délicatesse.
Malgré tout, impossible pour elle de trouver un morceau connu. Finalement, elle se décida en fonction du nom du morceau, qui était le seul à lui parler un peu, bien qu'elle ne le connaissait absolument pas. Elle attendit la fin du morceau actuel pour ensuite le sélectionner.

Horreur, encore un de ces morceaux criards. Dès les premières notes, Camelia sursauta, grinçant des dents. Elle baissa le son très rapidement, mais suffisamment pour pouvoir écouter. Elle décida d'appuyer sur chaque morceau jusqu'à trouver un morceau qui lui soit agréable.

Tiens, un autre morceau de musique classique. C'est qu'il semblait intéressant, le jeune homme. Elle remonta alors le son avant de déposer le téléphone, puis de regarder le jeune homme en souriant à son tour.
Après quelques instants, elle se glissa dans la piscine, toujours avec une étonnante délicatesse, plongeant avant de remonter jusqu'à la surface, projetant ses cheveux en arrières d'un mouvement gracieux.

© ASHLING - EPICODE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 381

★ (Time Left) : 381
Humans

Mer 7 Juin - 13:19
Never say no to the Silent Flower
Décidément, la demoiselle aimait tes morceaux de travail. Tu souris en continuant ta longueur en papillon. Tu apprécias aussi voir comme elle passait en vitesse les morceaux d'hard rock. Une vraie demoiselle de la douceur dites moi. Et pourtant, le hard rock et le classique sont des musiques quasiment identiques sur le rythme et les accords. Il n'y avait quasiment que les instruments qui changeaient. Tu étais toujours étonnée de voir comme les gens n'arrivaient pas à apprécier les deux à cause de tel ou tel aspects. Tu te concentras sur ta nage un peu.

Mais quand tu ressortis ta tête de l'eau pour une pause bien mérité, tu peux observer la demoiselle rentrer dans l'eau. Il y avait comme une capacité assez impressionnante à éclairer la pièce. Elle était d'une douceur digne des ondines. Discrète, mais bien présente et d'une grande finesse. Elle aurait par contre dut s'attacher les cheveux un peu mieux ou mettre un bonnet de bain, là elle allait juste s'emmerder avec ses cheveux après. Enfin, ça tu le tenais de Line, toi tu ne l'avais jamais vécu, pas vrai ?

Toutefois, la musique ne suffit pas à calmer tes pensées.

Car il y avait bien quelque chose qui traînait dans ta tête. Tu te demandais quelque chose d'assez fou pour une fois, tu te demandais comment tu arriverais à renverser ton chef de clan et a faire valider celui-ci par le directeur. Tu avais de plus en plus de mal à supporter les queues de kitsune sur ton uniforme. Elles ne te correspondaient pas. Les Lyches était le clan parfait pour toi. Tu pouvais y avancer comme tu le souhaitais. Tu étais libre de ton comportement. Tu pouvais être toi autant que tu le souhaitais. Sans case.

De plus, ce petit clan était devenu ce que tu avais envie de protéger avec ta chère et tendre. C'était un petit bout de monde parfait pour toi. Tu étais bien en ce moment. Assez bien pour te croire capable de gouverner les Lyches.

Tu allas vers le bord et t'essuies rapidement la main sur ta serviette pour changer la musique, enfin surtout pour mettre la playlist de tes musiques calmes. Car contre toute attente, tu te dirigeas vers un autre bout du bassin pour débuter quelque chose de totalement différent du brasse, mais tout aussi sportif. Alors qu'une version acoustique de Titanium débuta, tu te laissas à partir sur la musique et c'est une face bien plus artistique qui en ressortit. Tu te mis à danser.
Codage par Libella sur Graphiorum




⚫️ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Invité

Dim 18 Juin - 9:24
Never say no to the Silent flower
Camelia x Caïn

Il y avait quelque chose de fascinant chez ce jeune homme. Il ne faisait pas que nager comme Camelia, non. On aurait pu dire que l'eau était l'élément de prédilection de ce jeune homme. Les mouvements qu'il faisait étaient pour lui instinctifs, gracieux et maîtrisés.

Camelia ne put s'empêcher de regarder du coin de l’œil le jeune homme, bien que ce n'était que passager. La jeune femme n'avait pas pour habitude de s'intéresser aux autres, et ce n'est pas aujourd'hui que ça allait changer.
Le jeune homme semblait s'être lancé dans une activité. Tant mieux, ça permettrait à Camelia de ne pas avoir à lui « parler ». Malheureusement, elle ne pourrait pas être totalement tranquille avec quelqu'un dans les parages, mais tout était bon à prendre.

Aussi, elle se contenta de nager paisiblement, profitant de l'eau et de cette sensation. Néanmoins proche du bord, elle ne se tentait pas à aller vers le milieu du bassin. Pourtant très bonne nageuse, Camelia ressentait un besoin particulier de toujours s'accrocher à quelque chose de concret. Enfermée dans son mutisme et le contact difficile avec les autres, à chaque fois qu'elle se retrouvait au centre d'une piscine, ou même d'une foule, éloignée d'un mur ou de quelque chose de concret, cela lui rappelait parfois à quel point elle était perdue.
Après avoir fait quelques mètres, elle resta accrochée au mur, plaçant ses bras sur le rebord en les croisant, réfléchissant longuement.

Pourrait-elle un jour trouver un moyen de reprendre contact avec le monde extérieur ?
La solution semblait être hors de portée, du moins pour le moment.

Mais tandis qu'elle était perdue dans ses pensées, la musique se termina avant d'enchaîner sur un nouveau morceau. Curieuse, Camelia se dirigea alors vers le téléphone, afin de regarder les différents titres qui allaient passer.

Soudain, elle eut une idée. Et pourquoi ne pas écrire ?
Une once d'excitation fit irruption dans l'esprit de Camelia, un espoir qui fut néanmoins très rapidement anéanti.
Elle se rappela. Son mutisme n'était pas que physique. Pour une raison qui lui échappait, elle était incapable d'aligner des mots d'une façon correcte et compréhensible pour les autres. Et ça, elle en était consciente, elle avait du mal à lire et à écrire, mais pouvait parfaitement comprendre les paroles des gens.
Sur cette idée, Camelia reprit sa position initiale, bras croisés sur le rebord, cachant sa tête dans ceux-ci, agacée.

© ASHLING - EPICODE


Revenir en haut Aller en bas

avatar

★ (Time Left) : 381

★ (Time Left) : 381
Humans

Ven 30 Juin - 0:04
Never say no to the Silent Flower
Tu te laissas transporter toute la musique. Tout tes mouvements étaient devenus musique et harmonie. Il n'y avait plus la place pour autre chose alors que tu t'exprimais dans un parfait langage corporel. Tu aimais la beauté qui se dégageait de toi dans ce genre de moment. Tu n'étais plus totalement toi après tout. Tu souris grandement, c'était décidément intéressant à faire. Tu ne pus toutefois pas excuser le fait que tu te retrouvas essouffler de ton exercice. Ce qui dise que danser n'est pas un sport, ne l'ont jamais fait. Tu souris, plein d'endorfines, tu te sens bien putain. T'es bien, t'es happy. Tu souris légèrement et laches un soupire. Puis là tu ouvres les yeux sur le monde.

Tu remarques que la demoiselle s'est renfermée de nouveau sur elle-même. Est-ce qu'elle a essayé quelque chose qu'elle n'a pas réussi à faire ? Tu ne sais pas vraiment, mais elle a l'air déçue. Tu hausses un sourcil. Ta  danse était si merdique que ça. Tu soupires et sors finalement de l'eau. Tu as bien travailler aujourd'hui. Tu peux tranquillement te remettre à être une glandeuse pro. Tu choppes évidemment ta serviette et t'essuies relax avec.

Tu t'approches de la demoiselle et de ton portable. Là, tu remarques une trace sur l'écran, juste à côté du bloc note... Est-ce qu'elle aurait tenté de... communiquer ? Tu récupères ton téléphone et commence à sélectionner une musique, histoire de te faire comprendre.

« … J'crois comprendre que t'as un mutisme... mais j'pense que tu connais les musiques disneys, et surtout qu'tu peux sélectionner d'la musique. Du coup... on va parler en musique. »

Pour t'illustrer, tu mis la musique de Lilo et Stich... C'était clair que tu essayais de lui dire que c'était ta pote et qu'Aloha tu veux communiquer ? T'avais pas l'air con putain... M'enfin, on laisse pas une femme être mal, et visiblement elle avait envie de communiquer à sa façon.
Codage par Libella sur Graphiorum




⚫️ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Never say no to the Silent Flower
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» [Nuzlocke] Silent is Blue
» Silent Hill -Film
» Zachariah ► Silent voice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Hors-jeu :: Cimetière :: Rp-
Sauter vers: