AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: High School :: Bâtiment III :: Toit Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Skull Soldier against the Dragon

avatar
★ (Time Left) : 451
Lyches
Dim 14 Mai - 22:28
The Skull Soldier against the Dragon
Tu regardais les petits poussins de Lyches qui étaient venus te chercher pour... Pour quoi déjà... ha oui, pour que tu expliques au monde ce qu'était les Lyches. Sympa. En gros, on voyait en toi la personne la plus à même de représenter ton clan. Pas mal, tu avais rabattu le claper de Jade en une seule demande de la part des tiens. Si c'était pas beau tout ça ? En tout cas, ça te donnait une bonne grosse banane sur le visage. C'était un peu comme compensé celle absente dans ton bas du coup. Je ne dis pas ça pour t'énerver chère Caïn. En tout cas, tu as accepté ce qu'on t'a donné pour mission. Tu te rendras là où ça à lieu.

C'est une rencontre entre clan pour une confrontation. Évidemment, les premiers choisis pour ce genre de compétition sont les Dragons et les Lyches. Tu en étais assez fier au final. Surtout que tu serais le premier à participer à ce genre de chose. Allez, tu redressas tes bras, clopes au bec et dans un coup de pied qui se devait classe, tu ouvris la porte du toit. Tu souris toujours comme la bonne racaille des bacs à sable que tu étais. Tu croyais rayonner, et malheureusement c'était vrai, tu rayonnais, ton aura... Ton aura avait de quoi à en faire mouiller plus d'une et d'un. Que dire, il y avait ça en toi que tu le veuilles ou non.

Derrière toi, un petit troupeau te suivait, représentant ton groupe, mais évidemment... le même se trouvait déjà face à toi. Tu te demandais qui allait représenter cette nation sauvage qu'était les Dragons. Sûrement quelqu'un de plus fort qu'intelligent. C'était les dragons, c'était la fureur, c'était le danger. Mais pas trop, tu tiras sur ta clope.

« Bon, qui est là pour clasher notre clan ? »

Tu souris et t'assis sur la chaise qui était faite pour vous. Tu n'allais pas rester debout aussi non. Ce serait leur donner trop d'importance. Alors... Montre toi, combattante à écailles.
Codage par Libella sur Graphiorum




⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 142
Dragons
Ven 19 Mai - 8:56
The Skull Soldier against the Dragon
Étouffant. L’unique mot qui trouvait place pour décrire la situation actuelle. Elle ne savait plus si les rayons flamboyants de l’astre solaire qui l’oblitéraient s’en trouvaient la cause, ou bien était-ce la masse bruyante que symbolisait le cortège de dragons qu’ameutait « cet événement ». De jeunes têtes qui trépignaient d’impatience d’assister à une démonstration de force du plus puissant des clans. Les pensées d’Héloïse voguaient entre la fierté de représenter son camp, l’honneur de guider les nouvelles recrues et l’infatuation de se présenter comme celle qui va imposer la suprématie de son groupe sur ce toit.
Pourtant la gestuelle corporelle de la jeune femme trahissait quelque peu ses idées, un brin de nervosité se remarqua dans sa façon déambuler autour de la chaise disposée pour l’événement. Échouer ne peut pas être une solution, qu’importe les efforts et actions pour y parvenir, la fin justifie forcément les moyens, elle doit mener le devoir confié par son clan, sa raison d’exister en ce monde.
Rongeant lentement ses ongles, Héloïse reprenait peu à peu son outrecuidance et présomption habituelle. Se faire du mouron pour cela est ridicule, personne sur Nara-Shi ne possède le cran et la robustesse pour la vaincre elle, les dragons, les meilleurs de l’université et ce n’était assurément pas les Lyches qui disposaient de quoi les faire trembler. Bien qu’une aura mystérieuse flotte autour de ce clan, leurs éléments et idéaux aléatoires ne se montrent nullement comme une menace assez conséquente pour effrayer Héloïse. Après tout, les cartes de l’intimidation et violence restent dans les mains des écaillés. Impossible de perdre face à ces loques qui plieront aussi vite leurs espoirs que leurs genoux au sol.
Un regard vers le ciel, une brève expiration réconfortante, tout s’avère déjà joué d’avance, la victoire leur appartenait, Héloïse allait juste sublimer l’art et la manière d’écraser l’adversité.

Un bruit sourd retentit, celui d’une lourde porte qui venait de s’ouvrir en un fracas. Un simple coup d’œil vers le porche suffit à connecter les synapses d’Héloïse pour analyser la situation. Tout ce que constate la jeune dragonne fut qu’ils détenaient 4 minutes de retard.
Le berger de ce troupeau d’élèves se démarqua rapidement, il conduisait les siens d’un pas assuré et bien trop insouciant sur le sommet de l’académie. Sa tête ne revenait pas du tout à Héloïse, non pas le fait d’avoir oublié son identité, elle se souvient d’avoir croisé son visage par quelques fois, mais impossible d’y poser un prénom. Ce qui dérangeait particulièrement la dragonne était l’attitude de celui-ci, Héloïse ne s’y trompe jamais, elle sait parfaitement reconnaître la mauvaise graine qui empoissonne l’école, et un affreux spécimen allait être son opposant. Son rictus nargueur comme insulte, il osait se pointer une cigarette prohibée aux lèvres, un regard nonchalant qui toisait les dragons. Plus elle fixait ses mouvements, plus le sang de la despote bouillonnait d’envie de recadrer ce vaurien. Serrant vivement les poings pour passer la vive irritation, hors de question de céder maintenant. Il payera un jou…

« Bon, qui est là pour clasher notre clan ? »

Pourquoi encore s’étonner du toupet de ce genre de vermine ? Il venait tout juste de franchir une ligne dangereuse, s’il tient tant à se la donner rebelle décontenancé il allait goûter à celui de l’oppresseur. Jouer avec le feu en présence d’un dragon est une terrible idée.
Héloïse s’avança hâtivement dans cette arène fictive, examina de haut le Lyche qui venait tout juste de s’asseoir, les grandes gueules sont les plus savoureuses à briser.

« Je ne suis même pas surprise de voir que les simples présentations, la politesse et la tenue ne sont que des notions étrangères pour vous, mais mon honneur éducation m’obligent à décliner mon identité, donc : bienvenue, je suis Héloïse Durkheim, et je te prie de ne jamais l’oublier dans le futur, lyche »

L’ambiance montait dorénavant d’un cran, le décor planté, les « présentations » faites, chaque phrase devenait une potentielle pique acide lancée vigoureusement dans le camp adverse.
Une large respiration plus tard, Héloïse continua sa tirade d’un ton clair.

« Malheureusement je crois que tu t’es trompé d’endroit… Ici, je devais affronter un autre clan, mais tout ce que je vois devant moi ressemble à des brebis égarées qui ont perdu leurs idéaux, ou de traîtres et pleurnichards qui se cachent dans un groupe de faibles... » Le regard sévère d’Héloïse se posa alors sur les uniformes des dragons dans le camp des lyches. « Si vous recherchez un maître pour vous remettre dans le droit chemin, je serais ravie de fournir ce service par contre. »

L’assistance draconienne n’échappa pas à éprouver quelques rires et sourires. Toujours se montrer sur l’offensive présidait comme un bon objectif pour remporter le combat.

« Finalement, emmener tes poussins ici ne se dévoile pas sans but, le goût de la défaite doit être tout une culture par chez vous, leur inculquer dès l’intégration est assez intelligent, je dois avouer, a moins que ce soit génétique ce qui expliquerait la création votre pitoyable club. »

Elle marqua un grand silence, le monde environnant se rendit tout autant muet. Les faces du camp hostile demeuraient aussi impassibles et énigmatiques que leur insupportable leader.
Héloïse ricocha  :

« Mais trêve de tirer sur l’ambulance, nous ne tenons pas la pour ceci. En tant que dragon on est là pour l’incendier l'ambulance.
Alors, écoute-moi gamin, je suis d’une grande bonté et pour te le prouver je te laisse une chance, toi et tes dégénérés vous pouvez encore partir la queue entre les jambes, tête baissée vers la sortie, je pense que c’est le mieux que je puisse offrir pour votre honneur. Sinon vous n’allez pas qu’y déposer des plumes. Me suis-je bien faite comprendre ?
 »

Définitivement, l’atmosphère devenait plus lourde, l’heure des civilités dépassées.
Une simple intimidation allait elle les faire tomber ? Évidemment, que ce n’était pas le but, Héloïse n’attendait qu’une réaction de la tête brûlée en face d’elle. Une rage lui enivrait le thorax, celle de l’envie d’en découdre verbalement, cracher tout son souffle dévorant sur sa lamentable proie.

« Sort un peu de tes gonds, je veux te voir t’essouffler jusqu’à l’asphyxie petite merde » s'efforça-t-elle de ne pas penser à voix haute.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 451
Lyches
Sam 27 Mai - 14:07
The Skull Soldier against the Dragon
Que de douceurs pour toi que de trouver contre ta personne quelqu'un croyant au plus au point en lui-même. C'était bien plus excitant et la façon dont elle semblait dès le premier te parler, ça avait le don de titiller ton esprit combatif. C'est l'heure du duel, dirait certains attardés. Elle avait un nom qui allait assez bien avec sa personnalité, ou en tout cas ce que tu en décodais. Imbue d'elle-même, froide, un peu perdu dans sa volonté d’oppression. Quelle femme dure à supporter elle devait être au quotidien. Tout doit se trouver à sa place, carré. Tu étais un peu comme ça toi aussi, mais pas au point de repasser tes fringues avec autant de soin que ce que tu pouvais voir de sa jupe. Ce détail t'avait légèrement obsédé durant sa première réplique. Un petit tout qui faisait tout. Beaucoup plus représentatif de qui elle était et de son clan que tout ce que sa présentation pouvait en dire.

M'enfin, laissons continuer les femmes avant de parler. C'était la moindre des galanteries.

Tu fus à nouveau satisfait de voir que les gens de ton clan n'avait pas fui sous le regard de l'odieuse ménagère. Tirant sur ta clope, tu en profitais pour l'écouter dans son discours d'une autre époque. Qui utilisait encore ce genre de mot pour parler ? Sincèrement, tu te demandais si elle se rendait compte que personne n'avait même envie de l'écouter déblatérer. Il fallait parler clair, il fallait parler pour que chacun comprenne. Les gens étaient des cons, pas des intellectuels. Et ce n'était pas les pousser vers le bas que leur expliquer les choses de façons simples pour ensuite arriver au compliquer. Par contre les dégrader avec des mots savants sans même faire attention à qui ils sont... ça ce n'était pas de l'intelligence mais de l’orgueil. Tu étais un peu déçu par son vocabulaire et sa synthase au final.

Le fait qu'elle parle de génétique te montra bien ce que tu avais déjà compris de par sa façon de s'habiller et de s'exprimer. Elle était butée, renfermée et totalement névrosée. S'amuser, elle ne devait pas connaître. Sortir des rangs, trop risqué pour elle, pas vrai ? Au final, elle devait simplement se rassurer avec qui elle était et ce qu'elle connaissait déjà. Pour tout les dragons, c'était un peu le même cas... Ils se perdaient dans leur recherche du pouvoir et leur recherche du plus. Ils étaient un mélange d’orgueil, d'avarice et d'une douce folie ambiante aux différents aspects.

Des plumes... Sérieusement, pourquoi ne pas avoir été assez relevé pour parler de morceau ou d'os ? Toi et tes groupies n'étiez pas de Seraphins mais des Lyches. Il fallait savoir dosé ses mots si on voulait toucher le camp adverse, et tout son discours d'introduction venait de voler en éclat par se simple mot. Cela prouvait bien une chose, elle voulait incendier l'ambulance... Mais visiblement, elle ne savait pas laquelle elle visait. Ou elle s'en fichait. Encore un bon morceau d’orgueil.

Puis tu pouffas sur son dernier mot.

« Enfin un mot qui sort de ton lexique bourgeois Miss. »

Tu souris grandement, absolument pas déboussolé par l'ensemble des mots jetés dans ta figure. L'énervement ne mènerait à rien et au final... c'était drôle de voir comme elle s'était toute seule perdue dans ses propres phrases. Tu savais entièrement qui elle était.

« Je suis Caïn Camus Miss Durkheim, un simple haut gradé des Lyches. Et je te remercie de t'inquiéter pour ceux qui faisaient parti des tiens il y a déjà quelques temps, mais ils vont très bien maintenant. Après tout, on ne les pointe plus du doigt en les traitant de fou, d'odieuses personnes ou même de connards égocentriques. Un peu tout ce qui te représente. Les Dragons ont assez bien choisi leur représentant dit-moi. Ou tu t'es présentée toute seule ? Ce ne serait pas étonnant, tu sembles du genre à rechercher le mérite dans tout ce que tu fais. »

Tu tournes ta clope entre tes doigts, légèrement amusée par la situation et attentive aux réactions de celle qui se trouve face de toi.

« Je trouve ça mignon comme tu essaies de nous impressionner. Tu crois vraiment que ta belle gueule et les aboiements qui en ressortent vont toucher qui que ce soit ici ? On est pas là pour avoir peur de quoi que ce soit ni pour respecter les coutumes de politesse. Donc ouaip, je me présente en deuxième, je fume, et je juge ta tenue de ménagère monomanique. Après, ça m'étonne pas vraiment que tu te portes aussi droites dans tes bottes, il faut au moins ça pour gérer les cannibales, les violeurs et les schizophrènes qui se baladent dans vos rangs de winner... Ha, sauf que les meilleurs en classe c'est toujours les Kitsunes... Oups. Bon au moins en combat vous gagnez, ha non attendez, les derniers à avoir tout réussi c'est pas nous ? Désolé, on dirait que votre clan perd de plus en plus de raison d'exister. On devient de plus en plus les vrais durs de notre petite académie et vous juste les cinglés de premier ordre. C'est triste. »

Tu écrases ta clope sur le sol.

« Mais votre temps est fini, on ne parle plus comme les nobles, maintenant c'est l'ère des gens de bas écoles. »
Codage par Libella sur Graphiorum




⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: High School :: Bâtiment III :: Toit-
Sauter vers: