AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: Evenements :: Île estivale :: Forêt Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Promenons nous dans les bois...

avatar
★ (Time Left) : 448
Seraphins
Voir le profil de l'utilisateur




Rose Weiss
Seraphins
Mar 13 Juin - 17:13
Rose & Natsume
"Sorry, I've had enough of running away, Natsume. Now I've got something I want to protect. It's you."
Alors que nous étions là, toi et moi, assis sur l'herbe, au milieu de cette forêt.. Je ne pensais pas qu'un jour cela puisse arriver. En vérité, tu m'énerves. Tu me prends la tête. Tu es insupportable et pourtant moi, j'arrive à te supporter. Quelque part, tu m'as adoucis par ta présence ici. A mes cotés. T'es resté, même si clairement tu n'avais rien à y faire. C'étaient juste des regards et des mots étendus. On s'était promis des choses sans parler. Alors plus je regarde le ciel et plus je me dis que pleins de fois j'avais merdé avec toi. Pleins de fois t'aurais pu te barrer, encore plus que les fois ou moi j'aurais du me barrer. T'as été quoi, con une fois? pour la trentaine qu'étaient les miennes, shit man, t'aurais du te barrer. Mais t'es resté, encore.

Je pense que c'pour ça que je suis amoureux de toi, mais j'ai bien trop d'orgueil pour que tu le comprennes, ou que je puisse te le dire. Le vent est un peu présent, mais soulage nos corps de la torride chaleur qui règne sur cette ile. Ile ou j'avais accepté de m'y rendre pour te faire plaisir. Peu importait maintenant, c'était notre moment silencieux à nous... 36. Oui, parce que sur l'île, il y avait tout les élèves, évidemment. C'était trop demandé de privatiser une ile juste pour nous deux. Crois le ou non Natsu, je pensais que c'était le cas quand j'ai donné trois pièces pour m'exiler ici. Je pensais qu'on allait être que nous deux. C'que je peux être stupide parfois.

Ton regard croise encore le mien et je n'ai plus peur de te sourire.

"Arrête ce regard."

et j'ai encore moins peur de te parler maintenant. J'affronte tout.
© ASHLING POUR EPICODE





Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 915
Seraphins
Voir le profil de l'utilisateur




Natsume Hideo
Seraphins
Mer 14 Juin - 22:03
Tant que le loup s'y trouvera ♥
Je profitais de la douceur du moment pour m'accorder une pause mentale aussi. Le repos qu'accordait l'herbes à mon dos et à tout les muscles de mes jambes avaient de quoi à me rendre particulièrement calme. La musique qui se trouvait dans l'air... Les bonheurs qui s'échappaient des bruits de chaque animaux autours de nous. Il y avait un monde, il y avait un ciel derrière ses arbres, il y avait du bleu dans la mer et autours des nuages et pourtant je n'y comptais pas. J'étais simplement heureux de profiter de la verdure profonde qu'on retrouvait dans ce bonheur nommait forêt. Bien plus que cela, j'étais heureux de me trouver aux côtés de celui que je ne céderai à personne et jamais quoi qu'il m'en coûte. J'étais bien plus dur à éradiquer que toute cette île et que chacune des personnes de cet endroit.

Mon regard, semblable à celui de ce monde se posa sur la personne qui ne devait pas partir. Je le dévorais du regard, je le possédais comme je m'offrais. Ô ! Comme jamais, je ne pourrai supporter que quoi que ce soit, y compris toi ou moi, ne nous sépare. Il ne resterait pas un pas sur le monde avant que la mélodie qui nous lie s'achève. Je laisserai le monde se faire pour que tiennent nos mains. C'était le bonheur de savoir aimer et être aimer. C'était les sentiments de l'infini, c'était comme je respirai bien plus que le bol d'air frai que je venais d'inspirer.

Il me reprit comme il avait l'habitude de le faire, de me le dire avec des mots maintenant. Je ne lui faisais plus peur. Comme c'était bon. Je me retournai totalement et rapprochais nos visages l'un de l'autre. Je pouffais alors nos corps se retrouvèrent.

Je soufflais contre sa bouche et observais ses réactions à la fois comiques, touchantes et enfantines. Il était d'une douceur dont lui-même ne se doutait. Il n'imaginait ce que je pouvais savoir de lui qu'il ne connaissait, mais aussi que je ne laisserait jamais à qui que ce soit. Je devenais de plus en plus épris et de plus en plus certain, que ces fois là, j'avais fait le bon choix.

Je resterai, souriant et soufflant sur tes lèvres avec tendresse.

« Je ne te regarde pas comme ça... mais comme ça. »

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 448
Seraphins
Voir le profil de l'utilisateur




Rose Weiss
Seraphins
Dim 18 Juin - 14:54
Rose & Natsume
"Sorry, I've had enough of running away, Natsume. Now I've got something I want to protect. It's you."
Tu l'écoutes sans paroles, tu le vois sans tes yeux et tu le respires sans qu'il soit proche. Avec le temps, tu appris à le connaître de plus en plus, et c'était surement cela l'amour. Mais je refusais de le croire, de le voir, jusqu'à ce que tu m'obliges à le reconnaitre. Te perdre était devenu ma frayeur sur ma folie, passant le pas, l'écrasant comme de la bouillie. Tu étais devenue ma raison d'être et de penser, et je pouvais enfin l'avouer.

J'étais l'esclave et toi le maître, même si j'aboyais fort, tu étais le seul qui mordait. Silencieux et dangereux, tu effrayais trop de monde pour qu'on ne m'approche et je t'aimais ainsi.

Alors ton souffle contre mes lèvres, me rend fou, ivre, amoureux d'une puissance sans nom. J'irais te chercher les nuages, te les créer pour en faire des oeuvres d'art, s'il faut je m'arracherais le coeur pour te le donner, mais mes mots sont trop inutiles, ce sont des futilités, tout ceci, j'ose espérer que tu le sais car je ne te le dirais jamais.

"Arrête juste."

Et je détourne le regard, je n 'ai plus peur de te quitter, car je sais que tu es à mes cotés, je sais que jamais on ne sera séparé. J'avais tord peut-être d'autant te faire confiance, notre relation est un fil mal équilibré, je le savais, mais j'avais sauté; autant tout risquer. Je sais que je suis trop borné, que surement, je vais tout foiré, comme d'habitude. Mais ma folie, même amoindri, est toujours ici.

"J'aimerais t'entendre jouer du piano, dans cette forêt. Cela me comblerait."

Et puisque c'est impossible, puisque ce que je demande semble irréversible, je l'enlace et le guide vers une symphonie musicale que seuls nos corps peuvent entendre et surtout, comprendre.
© ASHLING POUR EPICODE





Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 915
Seraphins
Voir le profil de l'utilisateur




Natsume Hideo
Seraphins
Jeu 29 Juin - 19:25
Tant que le loup s'y trouvera ♥
Je le regardais étendre ses pensées, à travers son corps, à travers ses mots et ses actions. Il me parlait bien plus qu'il ne le voulait. J'appréciais comme il bouge contre moi, comme il laisse mes mains pianoter sur son corps adorable. Il est beau, il est tendre. Et tout ce bonheur, il ne l'a qu'avec moi. Je ne peux empêcher mes mains de s'évader sous son haut, et dans son dos, de raconter en notes mon amour pour lui. Il y a beaucoup à dire. Je n'ai pas de piano ici, mais je décide que je le construirai, pour que la prochaine fois, je puisse lui en jouer. Il sera étonné, j'aimerai. J'aime le surprendre, j'aime qu'il ne se doute de ce que je réaliserai pour lui.

Pour notre amour, je me renouvellerai chaque jour. Je fais de ses journées les plus belles, je fais de mes baisers les plus exquis. Est-ce qu'il sent le goût de cerise que j'y ai apporté ? Je ferai de nos conversations, même muettes, les plus intenses. Il appréciait que je me colle à lui, ondulant avec chic mes formes aux siennes. Il n'y a pas grand chose que je n'oserai pas faire pour lui. J'appréciais notre contact plus qu'il n'en a idée.

Mais sa main sur ma hanche me fait frissonner, je ris. Il m'a un peu chatouiller à cet endroit. Je ne pouvais prévoir le pouffement qui sortit de mes lèvres. Je sais qu'il ne le prend pas mal. Je ne fais que profiter de ce moment. Je monte sur lui et met une main dans mes cheveux en riant de bonheur.

« ...Tu veux bien être mon piano dans cette forêt... ? Au moins pour aujourd'hui, je veux jouer sur ton corps mes sentiments. »

Je passe mon index sur son cou, longeant les muscles pour arriver sur son omoplate gauche. Je lui souris grandement, mon regard est doux.

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 448
Seraphins
Voir le profil de l'utilisateur




Rose Weiss
Seraphins
Ven 14 Juil - 22:52
Rose & Natsume
"Sorry, I've had enough of running away, Natsume. Now I've got something I want to protect. It's you."
Tu es doux avec moi. Je ne sais toujours pas pourquoi, tu es doux avec moi. Plus qu'avec les autres. Cette douceur, tu ne l'offres qu'à moi. Je ne comprends toujours pas quelle sensation elle te procure, ni même si tu ressens les mêmes choses que moi lorsque tu me chatouilles ou me touches. J'aimerais savoir. J'aimerais être toi, juste une journée, pour voir à travers tes yeux. Comment tu me voies? Comment tu me sens? Est-ce que nos odeurs sont douces à tes narines ou est-ce que mon reflet représente ce que tu attends de l'amour? J'aimerais te connaître. Pas comme je te connais déjà. J'aimerais te connaitre à travers toi, tes pensées, tes maux, tes faux sourires et tes vrais. J'aimerais tout reconnaitre comme si c'était moi qui actionnait les fils de tes membres. Être ton marionnettiste, mais te laisser l'autonomie de vivre. Savoir, tout savoir. Alors en cette demande, tu avais comblé ces désirs enfouis.

"Oui, je veux être ton piano."

Seuls nous savions ce que cela signifiait. Cette phrase avait beaucoup plus de sens que la folie passagère de deux hommes allongés dans l'herbe dans une forêt quelconque. Non, c'était beaucoup plus beau et plus puissant que ça. Dans cette peinture, je vois ton reflet dans une marrée, avec des vagues, grandes belles et bleues nuits. Je vois aussi le reste, le petit tas que je suis à tes cotés, qui te sert de radeau de fortune pour ne pas couler. Pourtant, malgré la force des vagues et leur puissance, nous sommes inséparables. Tu ne me lâches pas, tu ne me laisses pas dériver seul dans cet océan de douleur et en échange, je ne te laisses pas couler dans cette eau où tu ne vois plus tes pieds.

On se complète, on se comprend.

Oui, aujourd'hui, je le comprends enfin.
© ASHLING POUR EPICODE





Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 915
Seraphins
Voir le profil de l'utilisateur




Natsume Hideo
Seraphins
Mer 19 Juil - 21:23
Tant que le loup s'y trouvera ♥
Mes mains glissent sur lui. Je ne suis bien évidemment plus vraiment moi-même alors que j'ai l'impression que mes doigts fusionnent à chaque fois que je touche mon actuel piano. Il est si beau sous moi, il est si parfait. Je ne peux que respirer en dehors de l'eau, je ne peux que m'y tenir, je ne peux qu'en profiter, car avec lui je suis comblé. Je frictionne nos corps l'un contre l'autre. Je crée l'émultion entre nos deux corps. Je nous fais n'être qu'un encore et encore. Chaque touche me rapproche de ton âme, chaque touche te rapproche de mon âme. Mon amour, cette chanson elle est pour nous.

J'hésite un moment, ne sachant pas si j'allais gémir ou chanter, mais ma voix porte dans cette forêt et j'ose me dévoiler. Je veux que tu puisses entendre la mélodie de notre amour, bien plus loin qu'elle ne l'a jamais été. Je veux que ce soit puissant, que ton corps tremble rien que d'entendre ma voix. Je suis pour toi.

Bougeant mon corps contre le tien, je ne peux que me montrer entreprenant, car mes notes atteignent des endroits que je ne devrai oser. Tout ton corps est mon piano, tout ton corps est mon instrument. Il faudrait que je puisse entendre tes bruits pour qu'enfin, je puisse atteindre l'apogée de notre musique. Tout est une question de tempo, certains disent. Je pense que l'union entre soi et son instrument est bien plus important.

J'aime chanter, j'aime jouer, j'aime cette transe dans laquelle je suis. Je t'aime Rose.

Tout ce que je ressens se voit comme un livre ouvert pas vrai ? Évidemment, je ne cache rien à celui que j'aime.

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Evenements :: Île estivale :: Forêt-
Sauter vers: