anipassion.com

Intrigue n°1 ;; Suicide à Nara?

 :: High School :: Campus :: Parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Directeur
Storyteller
avatar
★ (Time Left) : 812
Mer 14 Juin - 15:04
Evenement général

contexte a écrit:
« Le Directeur voulu cacher cela depuis plusieurs jours, mais c'était inévitable. Une rumeur circula, s’amplifiant avec le temps.

Les forces obscures qui entourent le lycée seraient déjà parmi vous, les élèves, et frapperaient dans l'ombre.

C'est dans cette triste matinée d'inquiétude qu'un cri retentit, venant du parc.

Devant le grand chêne de celui-ci, un corps était pendu à l'une des plus solides branches. Il ne s'agissait pas d'un inconnu, mais bien du surnommé Fallout, le chef autoproclamé des Lyches. Suicide ou meurtre? Personne ne le savait, mais à ses pieds trônait une lettre.

"Celui qui mènera nos rêves et nos espoirs sera Caïn Camus."

La foule intriguée. Un nouveau chef venait donc de voir le jour dans ces tristes circonstances? Mais pas le temps de s'apitoyer, car au loin derrière, un nuage de plusieurs mètres de long, noir comme l'ébène, commençait à recouvrir le parc, engloutissant dans sa noirceur chaque personne qui se trouvait sur son chemin.

Il ne fallait pas perdre de temps.

Allez-vous combattre pour votre vie ou vous cachez et espérez que les choses s'améliorent?

Résumé:

★ Les forces des ténèbres envahissent l'école. Combattez-les ou cachez-vous. Il est temps de jouer au super- héros pour sauver votre île!

★ Caïn est devenu Chef de clan.

★ Tout les groupes peuvent participer à cet évenement.

★ Il sera ouvert jusqu'à mi-aout.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 263
Mar 20 Juin - 16:08
Comme tous les après-midis, je dors sur un banc du parc aux côtés de celui qui a trouvé sa place à mes côtés. Nous ne prenons pas beaucoup de temps pour aller dans les cours car en ce beau mois de juin, le soleil est haut dans le ciel. Je préfère prendre la chaleur. Mon corps reptilien apprécie les caresses du soleil. J'ai beaucoup bronzé depuis deux semaines. C'est vraiment agréable.

Toutefois, ma sieste se trouve écourtée alors que le ciel a brusquement une couleur inhabituelle. Je fronce les sourcils et me redresse de mon point stratégique de soleil. Je secoue Dimitri contre moi, il est bien plus au courant de ce genre de phénomènes que je ne le suis. Je ne sais pas vraiment comment agir, mais s'il faut se battre alors je montrerai les crocs. Je ne laisserai personne attaquer celui qui partage ma vie.

Les cris commencent à se faire entendre et ça concrétise mon instinct. Cette chose est démoniaque et veut atteindre à cet endroit et ses occupants. Les dominants doivent se battre pour leur territoire et c'est bien ce que je compte faire. Je me fiche totalement du cirque qui tourne autours de l'arbre à ma gauche, je préfère m'intéresser à la vague de ténèbres face à moi.

« Reste à côté de moi Dimitri. »

J'attrape sa hanche et lui dicte d'un mouvement de monter sur mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Weiss
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 406
Mar 20 Juin - 17:09





« Blood must have blood »

J'étais en joie et peiné en même temps. Tout  mes sens étaient en alerte alors que l'horizon noirâtre s'avançait vers nous, aussi noir que le destin des noirs eux-mêmes. Même pour moi, donc le coeur était remplie de cette noirceur, je ne m'y serais pas  jeté à corps perdu.

Je pris la main de celui qui comptait pour moi, le seul qui ne me vexait pas et dont la beauté n'avait égale que la grandeur d'âme, dont l'image ne reflétait pas un monceau de déchet, pour laisser passer mon coté le plus noir.

"La bête a faim."

Et non, je ne me battrais pas. Non, je ne ferais rien si ce n'est donné de l'appât à cette bête sans âme qui dévorait le lycée et les être humains tout entier qui le composait. Alors en tirant Natsume vers moi, je partais de la foule à cran pas. De ma main libre, je vieillissais des personnes, ici et là, pour peu de temps, juste assez de temps pour nous pour prendre de l'avance face à la bête de ténèbres.

"Fuyons."

Fuyez tous, pauvres fous.


Codée par Eli-Ls




Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 22
Jeu 22 Juin - 9:10
The Queen is mad
Jade enrageait.
Elle se reposait tranquillement dans sa chambre, insouciante des évènements du dehors, lorsque deux de ses « suiveurs » ou supposés amis vinrent toquer à la porte de sa chambre. Ils étaient essoufflés et apeurés, leurs yeux fuyant de droite à gauche, alertés. Ils étaient inquiets pour elle, et c’est pour cela qu’ils étaient venus aussi rapidement jusqu’à sa chambre. Sentant l’hésitation dans chacun de leurs gestes, elle les pressa rapidement. Elle apprit alors tout. Le suicide. La lettre. Le nouveau chef de clan. Les ténèbres. Et elle était folle de rage.


Comment était-ce possible que cette personne, qu’elle n’avait jamais vue, d’ailleurs, ce pseudo ancien chef de clan, ait pu désigner quelqu’un d’autre qu’ELLE pour reprendre le flambeau ? Après tout, elle était tout, l’intelligence, le charisme, le pouvoir… Mais il fallait que quelqu’un d’autre soit le nouveau chef de clan !

Toujours souriante, elle rassura ceux qui étaient venus la voir en leur affirmant qu’elle irait bien. Dès qu’ils eurent disparu au fond du couloir, elle laissa ses émotions s’échapper.  D’un geste rageur, elle envoya une de ses piles de livres s’écraser contre le mur de la pièce. Elle n’était pas la plus puissante. Tout ce qu’elle avait fait, tous ses efforts pour gagner la confiance des Lyches, tout cela, gâché, bafoué, parce qu’un stupide chef avait décidé de prendre le premier macho de la liste. D’autres livres vinrent s’écraser sur le sol. Elle espérait que ce stupide Fallout avait souffert, lors de sa mort.

Cependant, une telle attitude et de telles pensées n’étaient pas dignes d’elle, ni de l’image qu’on avait d’elle. La Lyche tenta de se reprendre, de garder sa posture. De trouver une solution pour reprendre la place qui lui était destinée. Et rien qu’à elle. Serrant les dents, elle fit marcher ses méninges. La solution vint rapidement. Lui semblait extrêmement simple. Il suffisait de faire ce qu’elle avait toujours fait, ou du moins presque toujours. Dans le combat contre les ténèbres, si elle s’avérait être d’une extrême efficacité, d’un charisme et d’un courage qui tromperaient le plus fin des oubliés, peut-être pourrait-elle reprendre son trône. Après tout, grâce à son pouvoir, elle s’avérait être une très bonne stratège.

Un sourire revint sur son visage. Un sourire toujours froid mais doux, qui troublait ses véritables intentions. Elle revit parfaitement son apparence, faisant attention à ce qu’aucun pli ne vienne gâcher la courbure de sa jupe, et à ce qu’aucun cheveu ne dépasse de sa queue de cheval haute. Ses pas se dirigèrent vers le parc, où tout le monde devait s’être rassemblé autour du cadavre, car l’homme est toujours attiré par l’odeur du sang et de la pourriture.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 142
Ven 23 Juin - 7:52
Night, embrace her worldly delights.

Without a curse, there will be no God. With a curse, there will be horror. With horror, there shall be worship. Right now is the time where God advents •••Cette fois-ci aucun sourire ne se dessinait sur son visage, un regard ferme et une tenue plus rigide que le cadavre qui se tenait devant elle. La rumeur s’était répandue comme une traînée de poudre, mais constater directement les dires semblait la chose la plus prudente. La réalité ne décevait pas Héloïse, figée dans le temps, la scène se scindait avec le teint terne du ciel et l’atmosphère pesante qui régnait sur le parc. Entre regards horrifiés et curiosité morbide de certains, le corps de Fallout se balançait, un nœud coulant solidement attaché. Une haute figure venait de tomber, sans tenir une grande estime des Lyches, Héloïse vouait une once de respect à ce genre de personne qui savait contenir un troupeau correctement. Conspiration, vérité intenable ou simple volonté d’en finir, les théories les plus folles commençaient déjà à s’ébruiter dans la foule, en cause, les derniers mots laissés par la victime :

« Celui qui mènera nos rêves et nos espoirs sera Caïn Camus. »

Sa figure se crispa à la lecture de cette lettre, cela sonnait comme une mauvaise blague, un coup monté de façon la plus rocambolesque possible. Une tête de clan meurt mystérieusement et voilà qu’un des pires de ce groupe s’en retrouve l’héritier. Héloïse scrutait de regards vivaces dans l’espoir de trouver l’intéressé de ce « testament » dans la cohue générale. Plus d’un fait rendait ce suicide suspect.

Malheureusement, un problème n’arrive jamais seul, un élément surréaliste se mêlait à la confusion déjà totale. Des nuages d’une épaisseur anormale s’amoncelaient non loin de leur vision, le prodrome de la venue d’un ennemi inconnu. Lancé à une allure rapide la masse parcourait le parc, plongeant chaque mètre traversé dans une pénombre complète. Définitivement, plus rien ne tournait rond dans cette affaire. Instinctivement, la peur et la panique paraissaient prendre le contrôle d’une foule désemparée par les événements.

Héloïse devait agir simplement, ne pas laisser ce mouvement de groupe se transformer en hystérie. Sans posséder le respect et la prestance d’un chef ou encore d’un bras droit, elle tenait une réputation non négligeable, rassembler rapidement une assemblée à son écoute ne semblait pas impossible. D’un pied brusque, elle cogna le funeste arbre, faisant légèrement virevolter le cadavre qui dansait dessus. L’onde et le bruit parvinrent à calmer la foule le temps de hausser sa voix distinctement.

« Tout est maîtrisé. » hurla-t-elle à plein poumon. Une fois les regards dressés, elle continua.
« Je comprends votre peur et votre désarroi, ceci est un triste événement. La suite est un élément météorologique surprenant, mais ce sont de simples nuages, n’ayez crainte. De plus, le directeur m’a fait savoir que plusieurs professeurs et membres du personnel sont en route pour tirer cela au clair.
Je vous demande donc de regagner vos dortoirs dans le calme et de ne plus vous inquiéter.
 »

Tellement de mensonges et tromperies en une seule tirade. Pourtant, il fallait bien ça pour maintenir l’équilibre et l’ordre. Le message toucha effectivement son but, une grande partie de la foule se retirait dans un pas rapide et murmure doutant vers l’établissement. Les autres la fusillaient du regard, eux avaient percé rapidement l’imposture du discours, eux aussi discernaient le danger qui rôdait dorénavant face à eux, les ténèbres allaient gagner l’endroit d’ici quelques minutes. Les yeux tournés vers un mal indicible, l’avènement d’un nouveau chapitre. Ils étaient de ceux qui se battraient en première ligne, peut-être pour prouver quelque chose, par simple fierté, mais d’abord pour la survie de l’académie. Personne ne possédait le droit de toucher à un seul membre de son clan, encore moins une personne de l’obscur extérieur. Elle devait tirer tout cela au clair, ce ne sont pas deux événements sans corrélation, Caïn va tôt ou tard pointer le bout de son nez.

« Rien n’est plus effrayant que l’inconnu. » Se répétait-elle lorsque pour une de ses rares occasions, elle avait peur. » © 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
★ (Time Left) : 30
Ven 23 Juin - 19:19
Furieux furieux furieux!

Gene était dans une colère plus que noir en ce moment même. Fallout n'avait pas eut le cran de rester en vie. En même temps qui aurait pu le prédire? Un type comme lui, pour n'avoir entendu que des rumeurs à son sujet, tout était possible. Pourtant quand les élèves avaient commencé à crier qu'il y avait un pendu au milieu du parc Gene n'était resté que moyennement impressionné, mais dès qu'ils avaient prononcé le nom et les dernières paroles écrites de celui ci il avait écrasé son gobelet de café entre ses mains.

Ce petit salaud de Caïn, un type dont il ne connaissait que de loin le regard sombre, il avait profité de la faiblesse du chef pour se glisser sur son testament. Gene retira son gant plein de café pour apposé une marque de téléportation sous son bureau, puis le laissa tremper sur la table dans la tache noirâtre. Tout ça était très étrange mais plus Gene longeait les couloirs à pas rapide plus la thèse du suicide lui semblait impossible. Pourquoi? Simplement parce qu'un type qui a le courage de se rebeller contre un système aussi solide ne perd pas la boule aussi rapidement en nommant un inconnu.

Inconnu ou presque puisque Gene avait mené son enquête sur toute les lyches susceptibles de lui nuire, Caïn en faisait partie. Qu'est ce qu'il avait trouvé sur lui à part sa mauvaise réputation et qu'il sortait avec une fille? Rien. Là était le problème, il c'était retrouvé face à un néant d'information puisqu'il n'avait même pas trouvé sa chambre dans le dortoir des garçons et interroger son colocataire. Étrange trop étrange.

Cette histoire sent la... Il n'eut pas le temps de finir sa pensé que le son de livre qu'on envoie valdinguer le fit sursauter. Une fois arrivé à la fin de l'intersection entre les deux couloirs, Gene découvrit la source de cette colère. Jade, ça risquait d'être intéressant. Il fit un pas en avant pour se montrer puis il suivit ses pas, côte à côte il se doutait de sa destination. Un sourire moqueur sur le visage face à une tel scène Gene ne pouvait s'empêcher de la narguer.

-Je suppose que c'est pas tes dernières notes qui t'ont mise dans cette état, Jade.

Une fois la phrase lâché pour attirer son attention, son sérieux et sa froideur revinrent brutalement.

-J'ai appris la nouvelle et je suis tout aussi furieux que toi. Cette histoire de suicide et de lettre c'est trop foireux comme histoire. Je ne veux pas laisser un type random me dire quoi faire. Il faut aller voir là bas, la lettre, la faire disparaitre avant que trop de gens la voie, faire croire à une rumeur inventé par Caïn et réunir les lyches pour un vote tout ce qu'il y a de plus juste tu ne penses pas?

Le bruit de leur pas continuèrent en rythme alors qu'il ne la regardait même pas, cette fille était intelligente mais trop ambitieuse aussi. Ils ne se connaissaient pas, mais le temps était à l'entraide vu la crise.

-Jade, il tourna finalement son regard froid vers elle, aide moi à étouffer cette histoire de lettre. Un vote te donnerait de bonne chance d'être élu. Joint toi à moi, on fera une bonne équipe toi et moi.

Il avait terminé sa phrase par un sourire carnassier. Pas question de manquer une tel occasion, quel dise oui ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Caïn C. Camus
Administrateur
avatar
★ (Time Left) : 379
Ven 23 Juin - 19:46
Un homme libre
C'était une blague ?

Tu fixais la note devant laquelle on t'avait trainé. Tu fronçais les sourcils. Tu étais nommé chef de clan ? C'était quoi ce bordel. Si ce mec voulait se tuer, tu voulais rien avoir à faire là dedans, les rangs tu voulais les monter toi-même. Tu n'étais pas un chef de clan. Personne ne dirigeait une lyche. Tu pris le papier entre tes mains et pris une grande inspiration. Tu le déchiras brutalement et demanda au mec à ta droite de le brûler. Etrangement, il le fit et tu te dis que ce petit bout de papier t'avais donné une autorité dont tu ne voulais pas. On venait de te mettre dans un piège monstrueux. On t'avait placé dans la pire des positions. Tout les gens un minimum intelligent allait penser que tu étais un tueur. Et ça, putain, tu le voulais pas. T'avais pas envie d'être le type au coup d'état. Enfin si, mais pas dans ses conditions. Là, on avait juste foutu la merde. Fallout avait foutu la merde s'il s'était tué. Mais en vrai, ça il s'en fichait.

Tu montais sur l'arbre, et se mit sur la branche sur laquelle le mec qui t'avait guidé à la base avait osé se finir. Tu sautas sur la branche, avec biensûr pour but d'en faire tomber le cadavre. Allez, qu'on retire ce mec de là. On le donnera à bouffer aux verts tiens. Tu grognes et saute attraper la branche d'au dessus juste avant que l'autre se brise. Là, tu vois enfin qu'il y a une grosse bouse dans le ciel, et que ça, ça pue encore plus. Putain de journée de merde. Tu as peur pour Line.

Mais il est temps de faire un discours :

« Hey ! Du con, t'as le pouvoir d'amplifier les sons nan ? T'peux le faire pour moi ? » Et l'abruti te dit oui. Et tu sais que c'est le moment de parler.

« Putain. Yo les gens, c'est Caïn Camus qui vous parle. Parait que je suis le nouveau chef du clan des Lyches, et franchement, grande annonce, j'en veux pas de ce titre. On me refile par de la merde en boite donnée par un mec qui a pas eu les couilles de se barrer en vie de son poste. Je propose qu'on se regroupe tous -... Non vous savez quoi, on va faire mieux, celui qui dirigera le mieux ses troupes contre la grosse merde qui nous arrive actuellement sur la gueule aura le droit d'ouvrir sa gueule pour le choix du chef de notre clan -si on en prend un. Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que si on est dans ce clan, c'est qu'on a des couilles. Si on est dans ce clan c'est par ce qu'on a envie d'imposer notre façon de pensée et qu'on a pas envie qu'on nous impose quoi que ce soit. Alors écoutez pas ce connard qui a marqué sur un bout de papier que je suis votre boss, j'suis quedalle. J'suis le mec lambda qui ouvre sa gueule quand il le veut et qui va aller se battre avec ses petits pouvoirs de merde pour protéger ce qu'il a envie de protéger et pas plus. Genre ma pomme, ma meuf et mes potes. Et allez, avec un petit peu de motivation j'irai casser la gueule à un peu plus pour atteindre pour de vrai le rang de chef de clan.
Mais la vérité c'est qu'on a pas besoin de chef et qu'on peut très bien se démerder sans. On l'a fait tout ce temps. Fallout c'était que la base. Maintenant c'est à nous de faire les choses pour que vivre notre clan. N'oubliez pas que je suis rien. Oubliez pas que c'est vous, les lyches qui faites ce qu'on est. Des battants qui ouvrent leur gueule pour se battre pour ce qu'ils ont envie.
Alors, on va la faire à la Albator pour bien montrer qu'on respecte rien, et je vous dis : A vous la liberté !
 »

Tu descendis de ta branche, mains dans les poches. Tu pris une clope et te la mis au bec en espérant que ce soit clair et qu'on vienne pas te faire chier avec cette merde. Tu devais protéger ta meuf et te battre pour pouvoir dormir relax dans ton lit ce soir. Le reste, là ça t'a saoulé.  
Codage par Libella sur Graphiorum



⚫ Les routes interdites mènent aux combats, et aux récompenses. ⚫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Un affreux suicide
» Résumé de l'intrigue
» Sinon c'est du suicide?
» entraînement de Nara Hyuga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: High School :: Campus :: Parc-
Sauter vers: