AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 :: High School :: Campus :: Parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Clampdown [PV Héloïse Durkheim]

avatar
★ (Time Left) : 32
Kitsunes
Voir le profil de l'utilisateur




Eiko
Kitsunes
Jeu 29 Juin - 22:20
CLAMPDOWN


Cette journée s'annonçait parfaite. Un petit déjeuner frugale et équilibré, une heure de cours barbante, quelques minutes d'interclasse passées à tirer les cartes à quelques élèves ayant soif d'un brin de mysticisme, puis encore des cours. L'équilibre entre le très ennuyeux et le divertissant se jouait plutôt bien jusqu'à la pause déjeuner. Le ciel était bleu, les nuages épars offrait une ombre occasionnelle et rafraîchissante, et une légère brise soufflait de temps en temps afin de maintenir une relative mais constante fraîcheur. De plus, et pour ne rien gâcher à son plaisir, Eiko ne reprendrait les cours que dans deux heures, afin de retrouver sa liberté encore deux heures plus tard. Non, vraiment, cette journée s'annonçait parfaite.

C'est pourquoi la jeune demoiselle aux yeux jaunes vifs décida que le moment était parfaitement bien choisi pour aller manger son bento dans le Parc. Elle s'était au passage arrêtée devant un distributeur et avait sacrifié une pièce de deux-cent yens pour pouvoir s'offrir son thé vert préféré, juste avant d'aller s’asseoir sur un des deux petits bancs qui se faisaient face sur l'herbe verte, cernés de quelques bas massifs de fleurs et dominés par un grand prunier. L'endroit était vraiment idéal, rafraîchissant même, rien que depart son agencement et ses couleurs.

Eiko leva alors son visage vers le ciel un bref instant. Un visage dont le sourire certes discret évoquait tout de même le bien-être qu'elle pouvait ressentir. La bonne humeur, quel plus grand plaisir ? Ces précieux moments de calme total de l'esprit où l'on se dit que l'on a besoin de rien, et que tout nous va. Cela donnerait presque des mutines. Et "presque"... quel euphémisme pour la jeune demoiselle en ce moment même. Son bento posé sur ses genoux, sa canette de thé à sa droite, son imposant livre posé à sa gauche... Elle effleura d'ailleurs ce dernier distraitement de sa main qui ne tenait pas ses baguettes. Se sentirait-elle d'humeur chafouine tant elle flotterait dans sa gaieté actuelle ?

Machinalement, elle mangea ses crevettes frites, croquant ses légumes crus et entama sa part de riz blanc après avoir rincé le tout avec son thé. Le mouvement des feuilles de l'arbre étaient aussi distrayant aujourd'hui qu'ils étaient insignifiant les autres jours. Que faire de cette bonne humeur nouvellement acquise ? Et pourquoi cela allait-il de pair avec cette étrange volonté mutine qui montait en elle ?

Perdu dans ses pensées, le visage serein, Eiko bougea finalement la tête lorsqu'elle crut percevoir un mouvement dans son champ de vision. Une autre personne s'était assise en face d'elle. Il fallait dire qu'il y avait très peu de place ailleurs dans le parc. Après tout, beaucoup d'élèves avaient souhaité manger dehors en cette belle journée.
Dans un mouvement fluide, devenu machinal au fil des années, l'imposant volume aux pages blanche de la jeune demoiselle remplaça rapidement sa boite à bento sur ses genoux. Elle en effleura la couverture et le feuilleta, juste pour le plaisir de sentir le papiers glisser sous son pouce, tandis qu'elle croisait le regard de la personne assise en face d'elle.
Il s'agissait d'une demoiselle aux cheveux longs, très longs selon les standards d'Eiko. Elle avait de jolis yeux verts. Son visage était européen, aux traits agréablement exotiques.

Cependant, elle avait l'air vaguement familière aux yeux de l'Entremetteuse du Kansaï. Elle l'avait déjà croisé, c'était certain. Mais ça n'était pas tout. Elle avait déjà dû entendre parler d'elle.
Ah, quel frustration de ne pas savoir, pour une personne qui aime prétendre connaitre tout le monde. Elle continua donc de la regarder dans les yeux sans se soucier de ce que cela la dérange ou non. Les pages de son livres continuaient de glisser sous ses doigts, puis son pouce s'arrêta en heurtant la couverture qu'elle fit délicatement glisser.
Elle voulait savoir, c'était plus fort qu'elle. Sa bonne humeur actuelle la rendait résolument plus impudente que d'habitude. Et c'est donc avec le sourire qu'elle posa son index sur la première page afin de la tourner et de lire ce qui s'était imprimé dessus. Qui était cette personne ? Elle était certaine que de lire un peu dans son âme l'aiderait à mettre le doigt sur quelque chose. Comme un souvenir incomplet ou incertain que l'on tient absolument à vérifier, à valider ou à infirmer. Quel sensation intenable après tout...


—Fu-un, fu-un... ♪ souffla-t-elle sans y penser, lointain tic de langage de sa supposé région natale qui lui venait lorsqu'elle se montrait très curieuse de quelque chose.


Mon numéro de téléphone : +81 444 203 999
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: High School :: Campus :: Parc-
Sauter vers: