AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|
Salut... tu es beau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Jian Franklin

★ (Time Left) : 228

★ (Time Left) : 228
Undead

Mar 19 Sep - 12:45
Jian
Myu
Salut... t'es beau.
Jian fixa le magasin de vêtements. Il n'y était pas allé depuis un très long moment. Il n'en avait pas eu l'occasion en fait. Il se sentait de plus en plus mal d'aller dans ce genre de boutiques. Ce n'était pas qu'il avait grossi, ni qu'il se sentait moche ou même trop désagréable au regard. Non au contraire, il savait que sa beauté attirait à lui une grande partie de la population. Il n'avait pas besoin de porter des vêtements de haute qualité pour qu'on le voit. S'il le faisait il ne ferait qu'affermir sa beauté. Et comment surpasser ce magnifique 10/10 alors qu'il était habillé de lambeau ? En s'habillant comme le plus beau de tout les beaux gosses, et là il passait à 15/10 direct. Il ferait bander les hommes, mouiller les femmes et les deux des transsexuelles. Il savait qu'il était merveilleusement beau. Dommage qu'il ait ses cicatrices, elle lui faisait perdre un point. M'enfin, ce n'était que pour passer de 11 à 10, tout allait encore bien. Mais il ne pouvait tout de même pas aller s'habiller dans un magasin de haute gamme. Pourtant, il était là aujourd'hui, prêt à faire ce pas qui le mettrait dans l'embarras.

Il ne le faisait pas pour lui, bien-sûr. Il n'en avait pas besoin comme il venait de le dire. Mais il ne voulait pas laisser seul son cruch face au danger de la mode ! Il ne savait pas se défendre contre son monde horrible qu'était la haute couture ! Il fallait lui donner les armes pour aller se battre contre le monde et augmenter sa beauté. Il était déjà beau son cruch, mais il pouvait l'être tellement plus. Il avait tellement de potentiel dans cette petite bouille d'ange, dans la beauté de ses actes et de son corps. Rien que de le voir, là dans des vêtements de bas étages qui n'allaient même pas à sa morphologie, il sentait que tout son charisme. Il n'égalait pas le sien, évidemment, mais il était déjà d'un niveau supérieur au commun des créatures de la nuit. Cet homme était une beauté pure et Jian voulait le rendre encore plus beau.

Il ne pouvait pas lui dire comme il le trouvait magnifique. Il ne pouvait pas lui dire comme en partant de ses ailes d'un doux blanc immaculé aux bouts de ses doigts aux ongles rongés, il le trouvait magnifique. Il était si pur, si authentique. Il savait qu'il rougissait souvent à ses côtés, mais comment ne pas le faire ? Il n'était pourtant habillé que d'un vieux sweat qui n'avait jamais été à la mode et d'un pantalon trop grand dont les bouts avaient des trous à force de marcher dessus avec ses baskets usées. Il sirotait la fin de smoothie, sûrement perdu dans des pensées pures et claires. Jian ne savait pas comment il s'autorisait à lui parler. Il devait être sans gêne pour oser le déranger dans ses moments de réflexion. Mais ils étaient arrivés devant la boutique et il serait bon de lui indiquer la suite des opérations.

Il avait déjà tout prévu. En fait, il avait même prévu bien plus que de simplement l'habiller de la plus belle des façons. Il avait prévu comment... oui, comment il allait se déclarer.  Il avait déjà essayé depuis plusieurs heures de le faire, même plusieurs jours ! Mais il n'y arrivait jamais.  Quoi qu'il fasse son cruch était totalement imperméable. C'est comme s'il ne pouvait pas concevoir que depuis maintenant un mois Jian était en train de crever d'amour pour sa petite gueule d'amour. Il ne pouvait pas détacher ses yeux de lui. Il le trouvait tellement beau. Il ferma les yeux un instant pour se calmer. Il avait senti son cœur allait de plus en plus fort dans son cœur. Le plan devait être là et il devait se réaliser. Il devait lui dire comme il le trouvait beau, il devait lui dire et lui faire comprendre.

Il devait avant tout se calmer. Il serra ses mains dans ses poches et regarda de nouveau l'entrée du magasin, il devait vraiment faire le premier pas sinon ça ne se ferait jamais. Mais bon, il avait encore tout le temps de la dégustation du jeune homme. Il adorait observer le brun... sucer. Il rougit furieusement et détourna le visage. Mais à quoi pensait-t-il lui jeune adolescent aux hormones en folie ? Il était entièrement rouge. Il avait une image qu'il n'aurait jamais pensé avoir en tête. Il ne voulait pas avoir de cicatrice sur le cœur aussi. Il devait se calmer et penser stratégique et non pas ce genre de pensées obscènes. Il n'aimait pas réagir ainsi. Il n'aimait pas imaginer cette adorable personne dans des scènes osées. Il n'en avait pas le droit. Il se reprit, allez, on respire.

« Je... Je vais rentrer te trouver deux, trois tenues à tester avant que tu ne me suives. » Le Frankenstein leva les mains : « Comme ça tu peux finir tranquille de boire ! »

Et lui, il pouvait calmer ses hormones. Il s'élança à l'intérieur de la boutique et mit plusieurs minutes à se calmer entièrement. Il passait bien entre les différents rayons à la recherche de tenues pour son ami mais il n'avait pas la tête à ça. Bien au contraire, sa tête était en plein effusion de stress. Il allait totalement éclater. Comme un cocote minute, il ne tenait plus. Il avait besoin d'extériorisé. Il avait besoin de dire les choses et qu'elles soient comprises. Il voulait que ce cour d'or comprenne qu'ils en pinçaient pour lui plus que tout au monde. Ha bon sang, il sentait Gene se moquait de lui de là où il était. Il allait lui faire voir à celui-la ! Il serait un homme et ça se passerait très bien ! Il arriverait à faire ce qu'il devait faire même si voilà, il était quand même pas très bien. Son sourire était perturbé et toute sa beauté se faisait détruire par le stress.

Il se sentait stressé quand même. Bordel. Il soupira et mit sa main dans ses cheveux. Merde. Il soupira. Il devait se calmer aussi. Il commençait à penser des gros mots. Ce n'était pas du son genre. Il était quelqu'un de très poli qui faisait attention à ne pas brusquer les gens et à ne pas leur faire du mal. Il ne voulait pas être vulgaire. Il en rougit encore plus et se mit la tête entre les pantalons présentés... entre jean rose fushia que pourrait porter Madyson et un pantalon hard rockeur au style de Caïn. Il prit une respiration. Allez !

Il redressa sa tête et passa en mode fanatique de mode ! Il devait trouver des bonnes tenues pour Myu. Voilà, il devait trouver LA bonne tenue pour son cruch. Il alla donc entre toutes les allées. Il voyait défiler un nombre incroyable de vêtements et un nombre impression de look possible dans sa tête. Il se dit que beaucoup de choses pourraient aller au brun mais qu'il ne devait pas trop le sortir de son standard. Il ne voulait pas le changer, il voulait l'embellir encore plus. Du coup, il retira de sa tête rapidement les styles extrêmes ou trop féminisé. Non, il lui fallait quelque chose de stylé et de très passe partout. Un style étudiant lui irait parfaitement, il serait adorable dedans. Il l'imaginait aussi dans un style street assez relax. Il hésitait beaucoup entre les deux mais au final ça lui faisait deux sortes de tenues.

Il commença à trier avec beaucoup de curiosité ce type de tenue. Il allait le surprendre et lui sortir un de ses trucs ! Déjà, il devait trouver des pantalons pas trop serrés... Quoi que si, allez, il allait lui faire porter un jean taille haute qui allait bien mouler son cul. Il sourit. Il en jetterait avec celui-la. Il lui avait pris non déchiré mais la couleur gris délavé donné un effet moins sage. Il aimait bien. Il fallait maintenant trouver un bomber potable pour accompagner cette tenue. Tiens... Il allait se prendre deux tenues en harmonie avec celle qu'il prenait au brun. Il choppa un jean bleu standard mais dont les genoux étaient défoncés. Il n'avait pas besoin d'être aussi sage que le brun. Il fallait choisir les vestes avec ça. Il se prit une veste de sport bordeaux, standard mais qui ramenait le look dans le « droit chemin » et pour son ami, un bomber rose aux broderies asiatiques. Bien, ça donnerait. Il fallait lui trouvait un t-shirt en col rond. Il fouilla un moment puis trouva ce qu'il voulait, la couleur caramel lui irait parfaitement. Il sourit. Bien, c'était parfait. Pour lui, il prit un t-shirt trop large au motif d'un groupe de rock dont il n'avait jamais écouté la musique. C'était bon, enfin presque. Il trouva une montre potable pour Myu et lui ajouta un bonnet bordeaux. Il se prit le même exemplaire de bonnet mais en jaune terne. C'était bon. Ha non, il choppa des chaussettes brunes pour eux deux et y ajouta des baskets noirs classiques et passent partout pour son ami, et des rouge avec le symbole de la marque pailletée pour lui. Il avait leur tenue street. Cool.

Il se tourna ensuite vers la prochaine tenue. Il fallait qu'il prenne quelque chose de plus sage mais qui dépayse quand même cet adorable ange. Il se plongea de nouveau dans la boutique. Il devait trouver la perle rare. Il devait trouver ce petit plus qui allait révéler la beauté de cet homme à tous. Finalement, il s'arrêta devant un pull rouge uni dont la seule fantaisie était qu'il avait un large col en V. Il cligna des yeux et réalisa que c'était parfait. Il vérifia qu'il ne gratte pas trop à l'intérieur et fut satisfait de voir que non, tout allait bien. Il allait lui faire porter comme ça. Le rouge était fort mais il allait contraster avec le vif de ses yeux. Il lui prendrait un jean taille haute de nouveau, mais cette fois dans un bleu jean foncé. C'était une tenue décontracté mais qui lui irait parfaitement. Il fit des ourlés de différentes tailles sur les deux jambes. Il sourit. Pour les chaussures, il cassa un peu le tout avec des chaussures classes, chics. Il le voyait bien avec ce petit talon et le bout rond, les chaussures standards du costard. Il sourit satisfait.

Pour lui-même, il prit une chemise verte à carreaux et un t-shirt à col V de couleur grise en dessous. Il ajouta une chaîne avec un pendentif dont il ne comprenait pas la signification pour son cou. Il fouilla un moment pour trouver un pantalon qui lui allait et qui malgré tout n'était pas trop cher. Il finit quand même pas trouver la petite perle en ce pantalon costard beige clair. Pour les chaussures, il conclue que des bottines en cuir bordeaux irait très bien. Il regarda les deux tenues et se dit qu'il avait quand même fait un putain de bon travail pour les rendre les plus merveilleux possibles. Et une fois qu'ils seraient les plus beaux possibles... Il lui déclarerait sa flamme ! C'était le plan parfait !

Il alla les mettre dans les deux cabines d'essayage et sourit. Il demanda à la vendeuse de bien vouloir vérifier que personne n'y touche ni ne rentre dans les cabines. Sans déconner si quelqu'un rentrait, il le mangeait. Il avait fait un travail de fou là ! Il sourit à nouveau en voyant les tenues. Sortant, il regarda Myu et... toute son assurance partit en fumée. Il déglutit et rosit. Ô bon sang, il devait se contenir et réussir à placer ses mots. Il devait lui demander de le suivre. Il avait visiblement fini de boire, le pauvre, il ne l'avait pas trop fait attendre hein ? Il se sentait mal, il s'était totalement perdu dans son monde là...

Il attrapa la main de son ami et rougit en regardant le sol, il devait être courageux. Il devait aller au bout de son plan pour pouvoir enfin être au clair avec lui... il espérait sincèrement que son ami n'ait pas des sentiments pour quelqu'un d'autre qu'il ne connaissait pas. Il serait sûrement dévasté un long moment si c'était le cas... Il n'avait pas envie de devoir supporter en souriant le visage de son ami avec quelqu'un d'autre. Il serait profondément heureux pour lui, mais il ne fallait pas se mentir, il en souffrirait profondément. Il se sentirait mal au plus profond de lui. Myu était la seule personne qu'il avait connu par le cœur avant le physique. Il avait bondi pour lui et sa pureté. Il avait toujours les mots juste pour l'aider. Il était si perturbé.

Il prit une grande respiration :

« Allez vient Myu ! On va essayer des tenues associées ! »

Il le fit entrer dans le magasin et le rapprocha des cabines. Son cœur avait accéléré. Il sentait tout son corps stressé horriblement devant ce qui allait se passer. Il savait très bien que de l'extérieur, les gens ne devaient voir que de très bons potes qui faisaient du shopping ensembles. Tout ce qu'il y a de plus classiques dans le monde dans lequel il vivait. Mais au final, au final c'était bien plus que ça. Il y avait quelque chose qui se jouait dans l'histoire de ce petit châtain à la voix forte et au sourire intarissable ! Il avait besoin d'exister pour cette personne, bien plus que simplement comme l'homme qu'il savait être le plus du lycée. Il devait montrer à cette personne comme elle comptait pour lui. Il voulait le faire quand ils seraient au apogée de leur grandeur. La grandeur est la beauté dans la tête de Jian. Il y parviendrait. Il s'arrêta devant la cabine et se tourna vers Myu. Il lui expliqua tout, il lui expliqua comment porter tel ou tel chose. Il ne voulait rien laisser au hasard, rien du tout.

Ce qu'il ne lui avait pas montré, c'était qu'il avait déjà acheté quelque chose hier, dans le même magasin. Il avait pris quelque chose de très fort, un symbole important pour lui que pour une fois il comprenait. Il voulait montrer à Myu que lui, Jian avait réussi à comprendre quelque chose qui dépassait l'esthétique. Il voulait lui montrer qu'il avait eu raison de croire en son intelligence, de lui donner une chance de lire, d'apprendre. Il n'était pas un idiot quand il était à ses côtés. Il n'était pas qu'un panneau publicitaire mouvant. Il n'était pas qu'une créature qu'on avait créé pour être la plus belle possible. Non, il y avait quelque chose derrière, il avait une personnalité et une pensée... et ça il l'avait compris avec les mots de cet ange. Bien évidemment, il lui avait pris des vêtements adaptés à sa condition d'ange d'ailleurs. Il n'allait pas lui tordre les ailes. Il prit une respiration.

« Je vais mettre ma tenue street en premier, on fait comme ça ok? »

D'abord, il lui avouait son amour dans cette tenue et ensuite, il lui donnerait ce cadeau. Il allait y arriver. Il rentra dans sa propre cabine et sentit ses mouvements se saccader encore plus que d'habitude. Oh non. Il avait un problème de mouvement maintenant. Il sentait qu'une crise approchée. Est-ce qu'elle était en rapport avec son stress de se dévoilait ? Est-ce qu'il était plus perturbé qu'il ne l'aurait cru ? Son cœur n'avait après tout jamais ressenti ce genre de chose. Il n'était peut-être pas prêt à aimer ? Il était peut-être trop stupide pour aimer ? Il se posait tant de question inutile. Jian n'était pas dans son état normal et pourtant, il lutta contre son stress, contre ses mouvements difficiles, contre sa respiration qui s'accélérait, contre son cœur qui se broyait à s'exploser, sans parler de son estomac qui allait rendre son déjeuner. Bordel.

Il mit son dos contre la paroi et commença à se dévêtir un vêtement après l'autre. Il finit en caleçon, les vêtements sur le sol, il n'arrivait pas à s'abaisser pour les prendre. Il mit le jean déchiré en premier, lentement... Il enfila ensuite le t-shirt du groupe du rock, la veste de sport... Bon sang, il tomba au sol pour mettre ses chaussettes et les baskets. Il leva les mains vers le mur pour se redresser. Avec beaucoup de difficulté, il put y arriver et mettre le bonnet. Il était prêt. Sa main se tendit vers le rideau. Il cuina mais réussit à sortir avec une lenteur cadavérique.

Il s'appuya contre le bout de la cabine et attendit patiemment. Il se demandait si Myu s'en sortait. Il essayait de se dire qu'il ne l'avait pas forcé à être là. Est-ce qu'il avait bien fait de le guider avec lui dans ce magasin ? Il ne savait pas si c'était la bonne chose à faire au final... Myu était si pur qu'il l'avait peut-être brusqué. Et sa respiration qui ne se calmait pas. Il sentait la douleur dans ses membres. C'était le problème des Frankenstein, la douleur des membres qui ne devaient pas être ensemble, les pensées discordues. Mais il savait une chose, au plus profond de lui-même, c'était imprimé en lettres majuscules.

Quand il vit finalement Myu ressortir dans la tenue qu'il lui avait préparé... Il écarquilla les yeux et la bouche. Il était plus beau qu'il ne l'aurait jamais cru. Son cœur loupa un battement et ça lui fut douloureux.

« Tu... es beau. »

Il rougit furieusement et prit une grande respiration. Il devait... simplement... le dire :

« Je t'aime. »

Juste dire comment il se sentait et comment il sentait ses sentiments :

« Je suis amoureux de toi, Myu. »

Voilà, il allait sortir ces deux phrases et... Oh mon dieu ! Il les avait déjà dit à voix haute. Il rougit encore plus et mit sa main sur sa bouche.
Codage par Libella sur Graphiorum





Dernière édition par Jian Franklin le Jeu 28 Sep - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Myu

Description rapide : Taille dans la moyenne, possède des ailes dans le dos qui le dérange, brun, yeux bleus pétillants.
★ (Time Left) : 143

Description rapide : Taille dans la moyenne, possède des ailes dans le dos qui le dérange, brun, yeux bleus pétillants.
★ (Time Left) : 143
Believers

Mar 19 Sep - 23:12
Salut... tu es beau.
Myu dégustait tranquillement son petit smoothie avec son ami. Il était content de cette journée, il ne faisait pas mauvais, personne ne l'avait regardé de travers ou encore fait de remarque sur sa paire d'ailes encombrantes en société. Il était donc globalement satisfait de tout ce qui se passait pour l'instant et avait même prit la liberté de se prendre quelque chose à siroter le temps d'un trajet. Jian lui avait dit qu'il lui ferait une surprise. Il ne savait pas à quoi s'attendre et cela l'inquiétait un peu, en général, de ne pas savoir. Il avait prit l'habitude qu'on lui fasse des blagues de mauvais gout, mais il avait confiance en Jian et en ce que cela impliquait au final de devoir lui faire confiance. Il espérait simplement que son ami ne le trahisse pas.

Perdu dans ses pensées, il confirma par un signe de tête lorsqu'il lui dit d'attendre devant la boutique de vêtement. Parfois, il ne comprenait pas cet engouement pour la mode qu'avait Jian. Il ne prenait pas réellement soin de ses vêtements, ni de comment il s'habillait : la mode était le dernier de ses soucis ; mais il voyait bien que cela faisait plaisir au brun, alors il se contenta simplement de mettre ses écouteurs et une douce musique parcourait ses oreilles et sa tête alors qu'il profitait de la fin de son smoothie.

Encore perdu dans ses pensées, il n'avait pas remarqué le temps passé, et ce, même lorsque Jian était revenu tout confus de l'avoir fait attendre. Myu n'eut pas le temps de retirer ses écouteurs que le voilà propulsé dans une cabine d'essayage, avec une rapidité presque fulgurante. Dans cette cabine, il cligna longuement des yeux pour regarder autour de lui. Il se souvient avoir entendu le mot « street » par dessus sa musique, et en déduit donc qu'une tenue était plus accordée que l'autre dans ce domaine, même malgré son manque de connaissance. Il se changea donc en dansant sur sa musique, souriant, enjoué, faisant bien attention de ne pas abimer les tenues avec ses ailes devenues encombrantes dans ce genre de cabine.

Lorsqu'il finit par être à bout de ses émotions, et surtout, de s'en sortir avec ses ailes et ses vêtements, il sortit, presque fier d'avoir réussit à ne rien casser ou déchirer et tourna sur lui-même. Lorsqu'il remarqua son ami tout gêné avec sa main devant la bouche, il retira ses écouteurs.

« Pardon ? Tu as dis quelque chose? » dit-il en souriant doucement. « Cela me va plutôt bien ! Je suis content que tu es choisis ces vêtements. »

Il se regarda de nouveau dans l'une des glaces environnantes et rangea ses écouteurs dans son pantalon d'usage pour ne pas les perdre, ainsi que son téléphone.

« Fais-moi penser à ne pas l'oublier ici, je suis d'une maladresse... Enfin, tu me connais ! » rit-il en se moquant de lui-même.

Il s'avança vers Jian et le regarda.

« Toi aussi, ça te va bien ! Mais ce serait mieux comme ça. »

Il se permit donc de passer sa main dans ses cheveux pour les remettre en ordre et remarqua l'inconfort de son ami qui se voyait sur son visage comme une mouche au milieu d'une soupe.

« Oh ? Tu es un peu bloqué, non ? Tu veux t'asseoir le temps que ça passe? » s'inquiéta-t-il.

Il n'était pas un grand habitué des zombies et de leur lenteur de corps et d'esprit, mais il savait que Jian n'était pas comme les autres, cependant, il se surmenait un peu beaucoup en ce moment à ses cotés, ce qui avait le don d'inquiéter l'ange candide.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jian Franklin

★ (Time Left) : 228

★ (Time Left) : 228
Undead

Jeu 28 Sep - 20:06
Jian
Myu
RIP
Il ne l'avait pas entendu. Il ne l'avait pas entendu alors que ça faisait des jours et des jours qu'il essayait de lui faire comprendre. Il sentait son corps devenir encore plus raide qu'avant. Il devait se calmer, bon sang, il devait vraiment se calmer où il allait simplement tomber dans les pommes. Il ne tiendrait pas longtemps avec Myu qui... Il s'approche, il lui touche les cheveux ! Il est le seul à en avoir le droit mais tout de même ! Il n'était pas prêt là ! Il venait de se prendre le vent de sa vie pour ensuite avoir une douce caresse dans ses cheveux. Il allait pas survivre... Il allait s'effondrer et mourir furieusement sur le lit. Il était vraiment pas bien là, oh mon dieu...

Et oui, oui, il était un peu bloqué mais ce n'était plus que à cause de son corps ! Bon sang, mais il voulait le tuer avec ses mots doux et ses petites attentions là... Il allait pas y survivre, ni tenir. Myu allait le mettre plus bas que terre avec sa gentilesse... Il avait envie de pleurer là. Vraiment, il avait envie de pleurer comme une fillette . S'il ne pleurait pas c'est par ce qu'un homme qui pleure : c'est moche. Enfin, en général... Lui, quand il pleure, il descendait à 3,2... Et passer de 10/10 à 3,2... Voilà quoi. Il hocha la tête :

« Merci... Oui, je suis un peu bloqué Myu... »

Il allait pas répéter ce qu'il venait de dire. L'occasion était finie, le moment était fini. C'était passé, il n'allait pas pouvoir s'exprimer à nouveau avant d'avoir regagné son souffle. Il devait se calmer. Il avait envie de pleurer, merde. Il soupira.

« Tu m'as vraiment pas- » Il se coupa. Peu importe. Il retentera avec la seconde tenue.

Il se plut à tranquillement remettre à la perfection la tenue de son ami. Il sourit légèrement malgré le côté lent de tout ce qu'il faisait. Il regarda Myu, toujours rouge malgré lui. Il n'était vraiment pas serein de s'être ainsi vu avoir un vent, surtout pour quelque chose d'aussi important pour lui. Mais tant pis, il devait se reprendre et paraître au mieux pour ne pas inquiéter Myu. De toutes façons, il penserait que c'est dût à sa lenteur physique... Il ne pouvait pas se douter que ses sentiments les plus profonds venaient de se faire battre par deux écouteurs joints d'un téléphone. Jian comprenait enfin pourquoi les adultes disaient que les écouteurs dans les oreilles quand on est avec des gens c'est impoli : cela pouvait même en être blessant. Comme en cet instant...

Bon il ne devait pas dramatiser, il pourrait recommencer.

« On prend une photo ensemble ?! »
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Salut... tu es beau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Salut Beau Gosse! [pV Edge of Spear]
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nara-shi :: Nara :: Centre-ville :: Joyeux vêtements-
Sauter vers: