Bienvenue au Togenkyô ♥ Rose

avatar
Natsume HideoDivinité lambda
Messages : 37
Points rp : 6

Marquage
Expérience:
0/100  (0/100)
PV:
200/200  (200/200)
Compétences:
Dim 12 Aoû - 16:54
Bienvenue au Togenkyô


Le doigt s'applique calmement sur la pâte à tarte. Les quatre autres l'accompagnent et le voilà finalement en train de l'étaler avec calme. Il ne tient pas à ce qu'elle soit mal faite, la perfection pour l'être aimé est ce qui lui tient à cœur. C'est aussi important pour une simple pâte à tarte que pour les pommes qu'il a taillé avant, ou même pour la compote qu'il a préparé lui-même le jour d'avant. Il ne lui sait pas encore s'ils vivent ensembles, mais il y pense de plus en plus. Être parfait tout les jours pour lui, c'est le plus simple des cadeaux qu'il peut lui offrir. Quand on a la perfection fasse à soi, on se doit de l'être. Il appuit un peu plus de son poids sur la pâte, son fessier se redressant un peu dans le périple.

Finalement, il se rassit sur sa chaise, attrapa la compote et la déposa calmement à sa place, sur la tarte. Un petit sourire sur le visage, il se retrouva satisfait. Avec une minutie chirurgicale, il amena une tranche de pomme l'une après l'autre sur la création, créant une parfaite rosace. Tout était bon, bien fait... Mais il lui prit ce coup de folie de rajouter du sucre de canne, un peu plus que dans la recette et ces petites noisettes de beurre que seul les plus anciens osent rajouter dans les desserts. Il enfourna finalement son plat en chantonnant comme une ménagère en fin de vie. Il faisait vieux, mais il faisait heureux.

Tranquillement, il déverrouilla son appartement, et put se positionner rapidement dans un autre endroit. Il changea de pièce pour se rendre dans la salle en blanc, comme il appréciait l’appeler. Armé de sa motivation en ce jour de congé, il put se mettre devant son piano et commençait une douce mélodie. Comme à son habitude, les notes s'amusaient sous ses doigts, les sons sortaient sans qu'il ne les retienne. C'est incompréhensible comme la musique savait exprimer ses maux et ses mots.

Vibrant dans la beauté de ce qui s'exprimait dans cette salle blanche des créations, il n'entendit pas les pas. Il entendit le souffle. Il se redressa dans un moment perdu et se tourna vers l'origine de son bonheur. Ses pas s'avancèrent lentement jusqu'à arriver face à face avec Rose. Il le dépassait d'une tête le dieu. Il avait toujours été grand, mais ça agrandissait aussi l'esprit. Il se rapprocha calmement. Il lui prit la main doucement et la redressa avec douceur. Il mit son nez sur sa peau et mélangea les bruits de son souffle avec l'odeur de sa peau. D'un baiser il remonta son bras pour l'embrasser, créant une autre partition.

Avec précaution, il amena son cœur contre le sien, et l'enlaça . Natsume embrassa les lèvres de Rose.

''Bonjour, mon épineux.''

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
RoseDémon standard
Messages : 47
Points rp : 2

Marquage
Expérience:
5/100  (5/100)
PV:
150/150  (150/150)
Compétences:
Lun 13 Aoû - 10:56
Bienvenue au Togenkyô
T'avances comme un prédateur dans la nuit. Toi qui n'a ni logement, ni envie. Tu comprends qu'en cet instant, tes pas te guident. Ils te guident vers une autre rive. Un lieu ou tu pourras enfin te retrouver, te découvrir et te savoir. Un lieu où tu pourrais être toi sans craindre les regards. Car personne ne rentre en ces lieux sans y être invité. Le gardien rôde et pourrait s'énerver.

Tes pas s'avancent, comme un prédateur. Chassant ta proie, tu attends l'heure. Tes mains effleurent tes poches, sortant une cigarette. Tu la portes à tes lèvres, l'allume et observe. Tes yeux vont de droite à gauche, comme la peur d'être suivit. Tu as peur que tout cesse, du jour au lendemain, d'un coup de pilori. Tes aller-retours sont trop fréquents. Qu'est c'que t'y peux ? T'es qu'un fragment dans l'univers, dans son univers. T'as envie de le voir plus souvent, t'afficher et le montre. Il est tien, voilà tout. Pourquoi ne pas l'accepter ? Ces regards en public qu'on pose sur son corps. Ses envies qui passent dans les décors. T'as juste plus envie qu'on l'observe comme un gibier, c'est ta proie, ta proie à toi et c'est réglé.

Fermant les yeux, tu soupires et expires la fumée. Les rouvrant, tu l'écrases sous ton pied. Tu te diriges vers la porte d'entrée, mais il t'as déjà repéré.

Ses lèvres sur les tiennes une fois la porte refermé, c'est tout ce qu'il te fallait. Des rives et des poèmes, tu n'en aurais jamais assez. Décrire ce que tu ressens en cet instant. Te libérant de son emprise charnelle, tu caresses ses joues et poses ton front contre le sien.

Est-ce que cela le perturbe que tu changes de narration pour compter l'histoire ? Tu souris à l'idée. Tu aimes le perturber. Tu aimes le voir vibrer. Dans un souffle bien aimé, il est tant de lancer.

« Bonsoir , mon adoré. »

 
avatar
Natsume HideoDivinité lambda
Messages : 37
Points rp : 6

Marquage
Expérience:
0/100  (0/100)
PV:
200/200  (200/200)
Compétences:
Hier à 23:37
Bienvenue au Togenkyô


Le frisson l'emplit. Il ne sait comment retenir ses pensées. Il ne sait comment calmer le feu qui tourne en lui et crée une symphonie démente, aimante, sincère et profonde. Son regard resta docilement dans le sien alors que ses joues se sont comprises dans les tons carmins. Avec un souffle chaud contre celui encore froid de l'extérieur de son aimé, il a le besoin de fondre contre lui. Pourtant, avant ça, il tapote la table à leurs côtés. Il cherche quelque chose capable de les protéger de l'extérieur. Il cherche la clef de cet appartement, il cherche à ce que jamais on ne leur arrache le bonheur véritable entre eux.

Alors dans une danse des doigts, il attrape la télécommande qui sert de clef. Il appuit dessus et en même temps se remet correctement contre l'épineux. Il sent sa chaleur revenir, tout en lui offrant la sienne. Ses doigts remontent caresser sa joue, mais c'est à peine un frôlement qu'il opère. C'est improbable comme il ne parvient à toucher sans prendre le temps. Il a le temps avec lui, il a tout le temps qu'il faudrait, il a le tout le temps qu'il faudrait. Son temps est Rose.

Doucement, un petit sourire grandit sur son visage et la lumière devient réelle sur son visage. Il vibre tout du long de son corps et offre vibration sur la joue de la beauté pure face à lui. Il est brute. Ce joyaux est le sien, il le forge et le répare. Avec tendresse, sa main finit par se coller sur sa joue. Ses paupières ne se sont pas fermés une seule fois, les prunelles ne quittent pas les yeux clairs. Sa peau est douce sous les cinq instruments de la musique. Sa voix doit offrir une mélodie.

''Vas-tu bien ?''

Son inquiétude est palpable. Il souhaite son bonheur, il a peur de ne pas lui apporter et en même temps, il est sûr de sentir le bonheur d'une retrouvaille entre eux. Ce bonheur entre eux lui donne envie de l'embrasser encore et encore, ne jamais quitter ses lèvres et vivre verrouiller à lui comme leur bonheur ne peut être libre à l'extérieur. La tristesse gagne son cœur un instant, mais la symphonie du bonheur est encré en lui bien trop fort.

''J'aimerai dormir avec toi... ô Rose.''

Dans ses paroles, il abaisse sa main vers son cœur. Son sourire rayonnait et même s'il n'était pas concrètement parfait en cet instant, il pensa que ce risque lui donnait une raison de vivre. Il pourrait dire qu'il lui avait une nuit permis de dormir ici. De toutes façons, la plus belle note de sa vie était son fils, il avait le don d'être pour Natsume.

Natsume sourit à Rose.

Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé